Dans le pire des cas, de James Patterson & Michael Ledwidge

couverture James Patterson Michael Ledwidge l'Archipel Dans le pire des Cas inspecteur Bennet

Quatrième de Couverture :

New York. Le fils d'une des familles les plus aisées de la ville se fait kidnapper. Étrangement, aucune demande de rançon ne parvient à la famille ou à la police. Par quoi le tueur peut-il donc être intéressé ? Si ce n'est pas l'argent, quelles peuvent être ses motivations ?
L'inspecteur Bennett est chargé de l'enquête. Père adoptif de dix enfants, il ne peut qu'être particulièrement touché par cette affaire.
Bennett, sous la pression de la municipalité et des riches familles new-yorkaises craignant pour leur progéniture, se voit contraint de faire équipe avec l'agent spécial du FBI, Émilie Parker.
Ensemble, ils se lancent à la poursuite de ce mystérieux kidnappeur qui, s'il ne demande de rançon, souhaite éveiller les conscie nces des riches et des puissants...

Chronique de Ceinwèn

James Patterson est une valeur sure en terme de roman policier, et même si ce roman s'inscrit dans une ligne d'enquêtes avec l'inspecteur Bennett, jamais on a l'impression de débarquer en cours de saga.

Dans cet opus, un homme kidnappe des fils et des filles de bonnes familles et les soumets à un jeu mortel : s'ils ne peuvent pas répondre à la question, ils sont tués. Mais alors, si l'argent n'est pas le mobile, quelles peuvent bien être les motivations du tueurs ? C'est ce que le lecteur se demandera jusqu'à la fin. Car même si l'auteur apporte des réponses, ces dernières n'expliquent pas tout et il faudra aller jusqu'au bout de l'affaire pour avoir des réponses.Au cours de l'enquête le lecteur habitué soupçonnera une double enquête mais le doute sera maintenu jusqu'à la toute fin (sans grande surprise pour ma part j'avais deviné la "réponse").

L'intrigue est intéressante et correctement traité, mais l'ensemble en fait un roman qui se lit en un après-midi tranquillement. Ce roman se lit dacilement sans effort et sans trop grande implication du lecteur. C'est un agréable divertissement.

Le plus intéressant, ce sont les personnages. Que ce soit l'inspecteur Bennett et sa grande famille atypique et attachante (très attachante même, je l'ai beaucoup appréciée même si on la voit relativement peu) et l'agent du FBI Parker qui, loin de correspondre au cliché de l'agent en noir, va rapidement offrir une relation pleine d'humour avec Bennett. J'apprécierai vraiment de les revoir tout les deux.

Dans le pire des cas est un roman distrayant et très rapide à lire. Certains lecteur s'interrogeront sur la morale de l'ensemble (qui pourrait être de faire attention aux conséquences de ces actes : agir mal, même pour une bonne cause, peut plus facilement déservir son but) mais je crois que ce n'était pas vraiment l'intention principale de l'auteur. 

Bref, je recommande à tous : même simple ça reste un bon roman.

 

 

Dans le pire des cas

Une enquête de l'inspecteur Bennett

James Patterson & Michael Ledwidge

l'Archipel

320 pages

22 € (papier) - 15.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/05/2014