Pendergast, tome 14 : Labyrinthe Fatal, de Preston & Child

Quatrième de Couverture :

Soirée paisible au 891 Riverside Drive, la résidence new-yorkaise d’Aloysius Pendergast… jusqu’à ce qu’un inconnu dépose devant la porte d’entrée le cadavre de l’un des pires ennemis de l’inspecteur…

L’autopsie révèle une surprise de taille : dans l’estomac du défunt se trouve une turquoise. Une pierre qui n’est extraite que dans certaines mines de Californie.

Pendergast part à la recherche de la mine d’où provient cette mystérieuse pierre précieuse. Mais le tueur rusé et déterminé qui l’observe dans l’ombre pour se venger d’un acte odieux commis par l’un de ses ancêtres lui a tendu un piège.

Une nouvelle fois, Pendergast va regarder la mort en face. Un épisode qui s’achèvera dans les couloirs labyrinthiques du Museum d’Histoire naturelle de New York, théâtre de Relic et du Grenier des enfers, où se déroulèrent ses premières aventures.

Chronique de Ceinwèn :

Je continue cette série même si je trouve les tomes relativement décevant en fin de série. En effet, au cours des derniers tomes les ficelles de l'intrigue étaient un peu trop visibles et l'aspect "mystique" m'avait franchement répugné.

Ici, l'intrigue est originale et intéressante. En effet, un ennemi semble prêt à abattre Pendergast en se montrant plus malin que lui. Cette mystérieuse Némésis a toujours plusieurs coups d'avance sur l'inspecteur, à tel point qu'on ne sait plus qui est le plus malin.

Côté personnage nous retrouvons principalement Pendergast, son ami flic D'Agosta et Constance (qui a toujours cette aura un peu éthérée et mystique). On aura également l'occasion de retrouver Margo, personnage du début de la série et en lien avec le Museum de NY.

Une fois de plus, le passé de Pendergast revient le hanter, d'une manière assez particulière et fracassante. Si j'ai été initialement surprise, j'ai fini par être lassée. On a l'impression que les auteurs ont peu à peu usé leurs personnages et ne sont plus trop crédibles, ne croient même pas à ce qu'ils font.

Le style à la Holmes est toujours là, mais une fois de plus, l'histoire s'éparpille un peu au gré des différents personnages impliqués dans l'intrigue.

Ce roman reste un honnête roman policier, avec une intrigue relativement tenue qui pourrait sans peine être adaptée à l'écran. Pourtant, les personnages manquent un peu de charisme à mon goût : Pendergast, entre autre, ne fait rien pour attirer la sympathie, se présentant même plutôt comme un personnage que l'on voudrait détester.

D'Agosta, Constance et Margo ont un rôle plus important (de plus en plus même au fil du roman), pourtant les auteurs ne leur donnent pas la place de développer tout leur potentiel, c'est dommage. Ils se font encore damer le pion par un Pendergast en très, très piteux état.

En bref, c'est une intrigue originale bien qu'il y ait certaines facilités ici et là. Mais j'ai toujours un petit souci à m'adapter aux personnages qui portent l'histoire.

 

Labyrinthe Fatal

Pendergast, tome 14

Preston & Child

L'Archipel 

428 pages

23.95 € (broché) - 16.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/08/2015