Assurance Vie, de Robin Cook

assurance-vie.jpgQuatrième de couverture :

Pia Grazdani est une des plus brillantes recrues de l'université Columbia. Elle a la chance de pouvoir intégrer l'équipe du célèbre Dr Tobias Rothman, dont les travaux sur les cellules souches et l'organogenèse sont sur le point de révolutionner la médecine régénérative. Jusqu'à la mort du professeur et de son associé, victimes d'une mystérieuse infection bactérienne. Pia ne croit pas à un accident.
Inconsciente du danger, elle se lance dans une enquête qui croise la piste de deux ex golden boys de Wall Street. Ils ont monté un business juteux, escroquant malades et vieillards en leur rachetant leurs assurances vie. Ils semblent prêts à tout, mais sont-ils les vrais maîtres du jeu ?

Chronique de Ceinwèn :

 Ce roman se passe évidemment dans l'univers médical, mais le début du roman est dans le désordre, il faut bien faire attention aux dates en début de chapitre pour ne pas se mélanger les pinceaux (même si c'est compréhensible dans le désordre aussi).

Cette fois-ci Robin Cook s'intéresse aux étudiants en médecine, aux assurance vie, à Wall Street, aux cellules souches pluripotentes induites (encore) et à la mafia albanaise. Il a mélangé le tout pour nous offrir ce roman tout à fait correct.

Ce que je pourrai reprocher à l'auteur, c'est cette nécessité dans chaque livre de nous refaire des paragraphes entiers pour expliquer les principes scientifiques dont il parle. Je comprends l'intention, mais à chaque roman cela revient et ça alourdit la narration (même si c'est très intéressant). Il a créé des personnages complexes et intéressant, mais je crois qu'il aurait gagné à plus nous en parler, à développer son propos à leur sujet.
L'intrigue est intéressante, mais assez classique. Le sujet n'est ni vraiment la recherche mais plutôt l'appât du gain de certains. Du coup la première moitié du livre, qui certes permet de mieux cerner les personnages de Pia et du Dr Rothman, ne fait pas avancer l'intrigue et ne sert qu'à mettre en place. Même si c'est bien écrit, c'est un petit peu long pour une mise en place, heureusement que les passages hospitalier sont entrecoupés de quelques allusions à nos golden boys.
La fin quant à elle est assez surprenante, et colle bien à Pia, mais j'avoue que je suis surprise. Je trouve ça plutôt abrupte.

Pia est une enfant de l'assistance publique qui en a bavé dans son enfance et en a déduit qu'elle prendrait des coups à chaque fois, elle a également perdu sa capacité à se lier aux autres, au grand dam de son amant occasionnel - et prétendant - George Wilson. Brillante étudiante, elle devient l'interne et la doctorante du célèbre chercheur, le Dr Rothman. Malgré sa réputation exécrable, ils arrivent à cohabiter et se lient professionnellement. Mais un jour, alors que le Dr Rothman fait des avancées spectaculaires dans le domaine de la médecine régénérative, il meurt avec son assistant par contamination biologique avec son bras droit. Pia se refuse à croire à un accident et va marcher sur les pieds de tout le monde pour comprendre le fin mot de l'histoire, quitte à devoir donner de sa personne.

Honnêtement, le sujet était intéressant, mais Pia n'est qu'une interne pas une enquêtrice, par conséquent son enquête va surtout consister à embêter tout le monde jusqu'à ce qu'on charge la mafia albanaise de la faire taire. Pour la première fois de sa vie, son passé lui viendra en aide.

En bref je dirai de bonnes idées, mais un traitement global correct sans plus. Un roman distrayant mais qui ne se démarque pas plus que ça des autres en rayon.

 

Assurance Vie

Robin Cook

Albin Michel

555 pages

22€

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau