Comment je vais tuer papa, de Carina Bergfeldt

Comment je vais tuer papa

Quatrième de couverture :

"Suède, Janvier 2010. Deux pieds dépassent de la surface gelée du lac Simsjön, près de la ville de Skövde. Ils appartiennent à Elisabeth Hjort, une jeune mère de famille. Trois autres femmes (deux journalistes et un inspecteur de police) s’intéressent de près à l’affaire. Trois femmes qui doivent affronter leurs propres démons. Parmi elles, l’une s’apprête à commettre un meurtre à son tour, à tuer celui qui a fait de sa vie un enfer : son propre père. Mais laquelle des trois est-elle ? "

Chronique de Sybille :

« Comment je vais tuer mon papa ? », un titre à la fois effrayant et accrocheur, surtout pour les amateurs de thrillers comme moi. Je n’ai donc pas pu résister à l’envie de découvrir ce thriller édité par Black Moon. Je les remercie pour cet envoi. Même si ce livre n’a pas été le coup de cœur que j’espérais, je l’ai trouvé tout de même original et je pense qu’il plaira à une bonne majorité de lecteurs.

On fait la connaissance de trois jeunes femmes : Julia, Ing Marie et Anna. Elles travaillent toutes les trois sur une macabre découverte, une femme retrouvée morte gelée dans un lac. Elles vont s’entraider pour résoudre ce mystère. Petit à petit, l’auteur nous permet de découvrir leurs vies et leurs personnalités. On se doute qu’elles sont extrêmement différentes et que seule l’enquête leur permet de nouer des liens. En parallèle, l’auteure se focalise également sur une jeune femme, dont on ne connaît pas l’identité et qui projette de tuer son père. Grâce à la quatrième de couverture, on se doute que cette jeune femme est probablement l’une des trois femmes qui enquêtent sur la mort d’Elisabeth, mais l’auteure ne laisse rien paraître jusqu’au dénouement de l’histoire.

Je dois avouer que j’ai trouvé l’idée vraiment particulière et saugrenue. Mais, « Comment je vais tuer papa ? » est un livre qui a le mérite de changer des autres thrillers. Pour autant, je n’ai pas réussi à me familiariser avec l’histoire et les personnages. L’utilisation de la troisième personne pour Julia, Ing Marie et Anna m’a tout de suite freiné. Je n’ai pas réussi à les cerner et j’ai suivi leurs histoires avec un certain détachement. Cela ne m’a pas aidé à apprécier l’histoire. De façon contradictoire, j’ai suivi avec un certain enthousiasme les préméditations de la quatrième jeune femme, celle qui prévoit de tuer son papa. Le style de l’auteure pour raconter son histoire est totalement différent : utilisation de la première personne, pensées intimes, histoire personnelle très détaillée.

 je pense sincèrement que l’histoire peut être totalement addictive lorsqu’on est totalement plongée dedans. Mais malheureusement, je n’ai pas aimé l’histoire. Je l’ai trouvé glauque à plusieurs reprises. Je n’ai pas compris où l’auteure voulait en venir et cela m’a un peu gâchée ma lecture. Toutefois, le suspense est au rendez-vous et la chute finale est inattendue.

Même si je suis passée à côté de cette lecture, Comment je vais tuer papa ? a un véritable potentiel et devrait étonner les amateurs de thrillers. Son originalité et son suspense font de lui un livre unique.

Comment je vais tuer papa ?

de Carina Bergfledt,

édition Black Moon Thriller

 

 

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/04/2014