Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet, de Antoine Bello

antoine-bello-enquete-disparition-emilie-brunet.jpgQuatrième de couverture :

Le détective Achille Dunot souffre d'une étrange forme d'amnésie. Depuis un récent accident, sa mémoire ne forme plus de nouveaux souvenirs, si bien qu'il se réveille chaque matin en ayant tout oublié des événements de la veille. Quand le chef de la police lui demande d'enquêter sur la disparition d'Emilie Brunet, une des femmes les plus riches du pays, Achille décide de tenir un journal dans lequel il consignera le soir, avant d'aller se coucher, les enseignements de la journée. Lui qui ne jure que par Agatha Christie devient ainsi à son insu le héros et le lecteur d'un drôle de roman policier... dont il est aussi l'auteur. Très vite, tout accuse Claude Brunet, le mari de la disparue. Il a plusieurs mobiles et aucun alibi. Il se vante à demi-mot d'avoir commis le crime parfait. Mais surtout, il ose critiquer les méthodes d'Hercule Poirot...

Chronique de Sybille :

Je dois avouer que je n'avais pas d'attentes particulières concernant ce livre : le résumé me plaisait bien mais c'était l'inconnu pour moi. Et il a été une très bonne découverte donc j'en profite pour remercier les éditions Folio pour m'avoir permis de le lire.

Pour commencer, c'est la couverture qui m'a le plus frappé, parce qu'elle m'a fait froid dans le dos, si bien que je devais dormir avec le livre retourné (c'est ce que je fais généralement lorsque je lis des policiers ou thrillers ^^). J'avais un peu peur de l'entamer en partie pour cette raison et puis, je me suis lancée et je ne l'ai plus lâché.

L'histoire paraît tout à fait banale en elle même : une femme disparaît avec son amant et on accuse son mari. Le détective Achille Dunot enquête sur cette disparition inquiétante de façon totalement indépendante de la police. Ce qui est très originale en revanche, c'est la forme de l'enquête. En effet, Achille souffre d'une amnésie qui l'oblige à consigner tout ce qu'on lui dit dans un petit carnet et c'est grâce à ses écrits qu'il pourra mener l'enquête. L'auteur a donc choisit de présenter le livre d'une façon particulière à mi chemin entre le roman classique et le carnet de note du protagoniste, si bien qu'on ne s'inquiète pas de trouver des phrases rayées ou des "pâtés" comme les appelle le détective. Cette forme très spéciale m'a beaucoup plu et fait la force du roman : on se sent tout de suite embarqué par l'histoire et c'est ce que les lecteurs recherchent lorsqu'ils lisent un livre.

Ensuite, selon moi, le second point fort de l'histoire est la psychologie très présente.En effet, on assiste à un véritable combat de coq entre le détective et Brunet, l'accusé. Ils sont très intelligents tous les deux et l'enquête apparaît comme très psychologique : le détective essaie de comprendre comment fonctionne l'accusé pour pouvoir le faire avouer.

Pour finir, j'ai apprécié un autre point, qui est celui des nombreuses références littéraires. Achille Dunot est un grand admirateur d'Agatha Christie et d'Hercule Poirot. D'ailleurs, il dit lui même dans le livre qu'Agatha Christie est un des trois amours de sa vie. C'est très appréciable, mais il y en a peut être un peu trop...Je m'explique : l'auteur fait référence à une oeuvre de Dickens qui s'intitule le Mystère d'Edwin Drood que je dois lire pour le partenariat avec la maison d'édition l'Archipel. Je ne voulais pas en savoir trop et du coup, cette référence dévoile un peu l'histoire, c'est dommage. C'est ce petit côté qui m'a un peu dérangé mais dans l'ensemble, ces petits clins d'oeils culturels m'ont bien plu.

La fin de l'histoire est elle aussi, très originale, car finalement, on ne sait pas qui est le coupable, même si on a de sérieux doutes ! Je pense que pour mieux cerner ce livre, il faudrait le lire une seconde fois, histoire d'avoir tous les éléments pour se forger en tant que lecteur sa propre opinion. En tout cas, ce livre est une véritable curiosité et Achille Dunot est un personnage atypique, deux bonnes raisons de découvrir cette enquête fascinante !

Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet,

de Antoine Bello

édition Folio

8 euros

283 pages

 

Sybille

 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau