Feu à volonté, de Dale Brown

 

Quatrième de couverture

Le pacifique est en ébullition. La réunification des deux Corées s’est pourtant déroulée dans le calme, contrairement aux prévisions des stratèges. Mais la nouvelle entité, qui possède un puissant arsenal nucléaire et bactériologique, représente une menace.

Pékin craint une attaque et déploie ses troupes vers la frontière. Le Pentagone est sur les dents. Malgré les efforts diplomatiques consentis pour rétablir le calme, c’est l’escalade. Des tirs de missiles déclenchent la riposte de Séoul. La région s’embrase.

Un seul homme est capable d’enrayer le conflit, le général de l’US Air Force Patrick McLanahan. Depuis quelque temps, sur la base aéronavale de Fallon, au nord du Nevada, il entraîne au maniement de bombardiers dernière génération une équipe de têtes brûlées.

Mais l’escadrille qu’il a sous ses ordres sera-t-elle prête à temps pour éviter que n’éclate la Troisième Guerre mondiale ?

Chronique de Vanfanel

Voici un récit fort intéressant, rien que d’imaginer que son contenu pourrait se passer dans la réalité me fait dresser les cheveux sur la tête.

L’histoire commence pendant un exercice de la garde nationale du Nevada qui finit de manière tragique. On peut ensuite observer la réunification des deux Corées et l’impact qu’elle a sur le reste du monde.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture, cependant certaines m’ont assez déplut. Premièrement, l’abondance de terme technique liés à l’aviation m’a à certains moments plongé dans l’incompréhension la plus totale. Cela est probablement dût au fait que l’auteur est un ancien pilote de chasse et qu’il s’y connaît donc bien plus que la moyenne.

Ensuite, je trouve que la quatrième de couverture dévoile beaucoup trop d’informations , en effet, la plus grande partie du livre explique en détail les éléments donnés sur la couverture. Il faut attendre les 100 dernières pages pour avoir un réel évènement nouveau.

Maintenant que je vous ai parlé du négatif, envisageons le positif.

L’histoire est décrite de plusieurs points de vue comme celui d’une unité de la garde nationale américaine ou celui du président des Etats-Unis. Cela apporte plus de profondeur au récit et nous permet de voir la situation sous des angles différents.

J’ai beaucoup apprécié la sensation de tension qui monte tout au long du récit, d’abord calme avec un simple exercice de vol, ensuite à son paroxysme au moment ou le monde est au bord de la troisième guerre mondiale.

Les personnages ainsi que leur opinions sont tous très bien décrits ce qui fait que l’on a tendance à s’imaginer qu’ils conviendraient parfaitement à leur fonction si ils existaient réellement.

 

En conclusion, ceci est un récit très bien ficelé dont les nombreux points positifs compensent largement les points négatif.

 

Feu à volonté

Dale Brown

Archipel

670 pages

9,50€

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/06/2012