Il, de Derek Van Arman

il.jpeg

Quatrième de couverture

« La plupart des tueurs en série n’ont rien à voir avec les mythes qu’ils ont engendrés. Ils ne vivent pas isolés, au milieu des bois ou au fin fond d’un asile. Ce sont vos propres voisins. Comme Bundy, Statler, Gacey, Williams, Merrin et des centaines d’autres sur cette liste, ce sont des individus que vous croisez aux réunions de parents d’élèves ou aux matchs de base-ball de Little League, ils prennent le bus avec vous, leurs enfants jouent avec les vôtres, et ils récitent peut-être même le Notre Père avec vous, lors de vos réunions de famille.» Ainsi parle Jack Scott, directeur de l’agence fédérale en charge des crimes violents et spécialiste des serial killers. Lorsqu’une mère et ses deux filles sont sauvagement assassinées dans une mise en scène macabre, c’est le début d’une chasse à l’homme impitoyable. Jack, qui pensait avoir tout enduré, devra affronter son passé pour mettre la main sur un tueur atypique, aussi pervers que machiavélique.

Roman choral, baroque, d’une ampleur peu commune, Il marque d’une pierre noire l’histoire du roman de serial killer. Cette descente vers le mal, angoissante et crépusculaire, au suspense implacable, outrepasse toutes les limites du genre, et nous donne un aperçu d’un réalisme rare sur les méthodes d’investigation de la police américaine. À tel point que l’auteur a été mis en examen par le FBI afin qu’il livre les sources lui ayant permis d’être aussi proche de la réalité. Problèmes judiciaires qui expliquent pourquoi ce livre, paru aux Etats-Unis en 1992 et immédiatement devenu culte, est resté inédit en France jusqu’à ce jour.

Chronique de Garlon

Plongeons dans un thriller palpitant avec ce livre.

Le commandant Scott dirige le ViCAT, qui s’occupe de la gestion des crimes violents (comme les tueurs en série).

Confronté au meurtre d’une famille, le commandant se rend vite compte que cette affaire a un lien avec des évènements qui se sont passé 30 ans avant, et que le meurtrier pourrait donc être la même personne.

De plus, un jeune homme découvre le cadavre d’une jeune fille et des disparitions de jeunes filles commencent à voir le jour sur le territoire.

Jack Scott devra tout mettre en oeuvre pour stopper tout cela, et, pour ça, il devra s’allier à nombre de personnes, comme l’inspecteur Rivers, qui recèle un étrange secret, et de nombreux autres intervenants de plusieurs domaines.

Malgré certaines longueurs, j’ai vraiment fort aimé ce livre.


L’histoire est fantastiquement bien trouvée. On plonge en plein milieu d’affaires criminelles extrêmement bien développées pour fournir au lecteur une plongée au coeur de l’horreur. Tout cela est vraiment palpitant et nous montre plusieurs enquêtes liées les unes aux autres, qui nous plongent des dizaines d’années en arrière et suivent un développement vraiment très bien pensé.

Comme la quatrième de couverture le dit, l’auteur a été mis en examen par le FBI, ces derniers se demandant comment il a bien pu avoir toutes les informations sur leurs méthodes d’investigation. Cela montre donc une chose : les façons des policiers de ce livre sont extrêmement proches de la réalité, ce qui fait que c’est vraiment très intéressant et nous permet de découvrir beaucoup de choses concernant l’investigation, la technologie, le profilage, etc. de la fin des années 80 (l’histoire se passant en 1989).

Mais on apprend également beaucoup de choses sur l’histoire des serial killers, comme Vlad l’Empaleur, qui a donné naissance à l’un des plus grands mythes, qui a lui-même créé nombre d’histoires, ou encore des informations sur Ted Bundy.

On apprend donc beaucoup de choses dans ces domaines dans ce livre, et ce surtout dans les premières centaines de pages que cela se voit.

Par contre, au fur et  à mesure que l’histoire avance, on commence à sentir certaines longueurs, et certains passages ne sont pas forcément utiles à l’histoire, ce que j’ai trouvé dommage. Je trouve que le livre aurait pu être un peu plus court, afin d’éviter certaines longueurs inutiles.

Au niveau du style de l’auteur, je l’ai également trouvé vraiment très bien fait, fluide et agréable à souhait, tout en étant assez descriptif pour nous plonger dans l’univers des serial killers et des méthodes d’investigation de la police américaine. La traduction, bien qu’ayant parfois certaines coquilles, est globalement de très bonne qualité et nous permet ainsi de bien nous plonger dans l’oeuvre de l’auteur.

Les personnages, quant à eux, sont vraiment superbement travaillés, dans les moindres détails, et chacun est unique en son genre, avec ses sentiments et ses états d’âme. De plus, au niveau du partage des émotions, je l’ai trouvé vraiment superbe, car on se sent vraiment fort proche de tous, ce qui a pour conséquence de vraiment bien partager les émotions des personnages.

En bref, nous avons ici un superbe livre qui nous permet de découvrir les serial killers et les méthodes d’investigation de la police américaine, avec une histoire superbement bien travaillée (bien que certaines longueurs et passages inutiles allongent le récit), un style d’écriture vraiment bien conçu et des personnages extrêmement bien travaillés, qui permettent un très bon partage d’émotion.

Un magnifique livre que je vous recommande !

 

Il 

Derek Van Arman

Sonatine 

Thriller

767 pages

23 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/04/2013