La maison du lys tigré, de Ruth Rendell

la-maison-du-lys-tigre-1.jpg

Quatrième de couverture :

Stuart Font, jeune et beau propriétaire londonien, se pose plusieurs questions. A-t-il eu raison d'inviter tous les occupants de son immeuble à sa pendaison de crémaillère ? Et s'il invite sa maîtresse Claudia, son mari ne va-t-il pas se manifester lui aussi ? Par ailleurs, il est de plus en plus intrigué par la jolie Asiatique solitaire, cultivatrice de lys tigrés, qui habite en face. Mais Stuart, assez naïf, est loin de se douter que cette petite fête restera gravée dans toutes les mémoires. Et pour cause : celle-ci déclenchera une spirale de violence et de meurtre. Comme dans un conte de fée urbain, la mystérieuse jeune fille semble n'être sortie de la maison du Lys tigré que pour jeter un terrible sort.

 

Chronique de Sybille :

J'étais impatiente à l'idée de découvrir ce roman. La couverture m'avait tapé dans l'oeil et le résumé promettait une ambiance très spéciale. Tout ce que je voulais ! Je remercie donc les éditions Le livre de Poche pour m'avoir permis de découvrir ce roman hors du commun.

Même s'il m'a plu, on ne peut pas dire que La maison du lys tigré ait entièrement été à la hauteur de mes espérances. J'ai apprécié l'histoire. On suit la vie quotidienne d'un immeuble, et même d'une rue, pourrait-on dire. Les habitants sont très particuliers, mais on s'y attache assez vite.

Olwenn, la vieille dame alcoolique, m'a fait de la peine : elle est très seule et ne trouve de réconfort qu'avec une bonne bouteille de gin. Les trois jeunes colocs, Molly, Sophie et Noor, sont drôles et leur petite vie à trois m'a vraiment plu. Stuart Font est très spécial : un petit jeune bourgeois vit grâce à un héritage sans vouloir travailler et sort avec une certaine Claudia, déjà mariée à Freddy, un homme violent et jaloux. Marius et Rose sont un couple un peu spécial, qui avance assez doucement dans leur vie commune. Wally, le concierge, a un comportement assez malsain : il a un penchant pour la pornographie  illégale et n'hésite pas à abuser de la faiblesse d'Olwenn, par exemple.Et il y  a la petite asiatique et les lys tigrés...Bref, tout ce petit monde se côtoie sans vraiment se connaître.

L'ambiance va crescendo dans ce roman...On sent qu'à un moment, un évènement majeur va se passer et va déclencher la tempête infernale dans laquelle l'auteure veut emmener le lecteur. Pourtant, je ne me suis pas vraiment sentie transporter par cette ambiance. Je l'ai trouvé trop loufoque à mon goût. J'ai eu des difficultés à voir ce que l'auteure voulait démontrer à travers la vie quotidienne de cet immeuble.

Et puis, cette ambiance loufoque n'est pas exploitée comme je l'aurais souhaité. En effet, le tempo du roman ne m'a pas vraiment plu. Certains passages m'ont paru défiler à toute allure, alors que d'autres m'ont paru extrêmement long. Le passage de la crémaillère ratée avec Freddy, par exemple, m'a vraiment transportée : j'avais l'impression d'être dans la pièce avec les personnages. Mais le passage d'après m'a fait redescendre d'un cran.

Vous l'aurez compris, mon avis est mitigé sur ce livre. Je pense qu'il a un très grand potentiel et que sa force réside dans ses personnages loufoques mais attachants. Pour autant, le tempo du roman et l'ambiance ne m'ont pas paru judicieux.

 

La maison du lys tigré

Ruth Rendell,

Le livre de poche

367 pages

7,10 euros

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/04/2013