Le grand nez de Lilli Steinbeck (Le onzième pion), de Heinrich Steinfest

 

Quatrième de couverture

L’extraordinaire Lilli Steinbeck, aussi élégante et raffinée que son nez est difforme, enquête sur une série d’enlèvements à travers le monde. Seul point commun à toutes ces disparitions : les victimes, des hommes ordinaires, ont séjourné en Grèce et croqué dans une pomme empoisonnée avant de réapparaître mortes aux quatre coins du globe. Assistée d’un détective athénien obèse, Lilli Steinbeck a mis le nez dans un drôle de jeu où le lecteur croisera aussi bien Batman qu’un tueur à gages finlandais et les derniers dodos ...

 

Chronique de Melisande

 
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Folio de m'avoir permis de livre ce livre, malheureusement je dois dire que j'ai été assez déçue et que je ne m'attendais pas du tout à ça.
 
La 4e de couverture est assez alléchante, raison pour laquelle j’ai voulu lire ce livre et même si les événements se déroulent ainsi, c’est assez trompeur sur le contenu. Dans un premier temps c’était dans le bon sens du terme, Lilli après avoir constatée la disparition Stransky fait le lien avec l’affaire « Athènes ». D’autres disparitions ont eu lieu et le seul point commun entre ces personnes est la Grèce. Ni une ni deux, Lilli part là-bas pour mener son enquête mais elle n’est pas vraiment la bienvenue, alors on va essayer de la faire partir. Mais c’est sans compter son entêtement et elle va rester. Jusque là, tout va bien (pas de gros spoiler, ça arrive très vite dans le livre) mais c’est après que ça se gâte un peu. Ce qui pouvait paraître original, notamment suite à sa conversation avec le Dr Antigonis, va s’avérer être décevant.
 
Pendant une bonne partie du livre, je me demandais où l'auteur voulait en venir, j'ai trouvé que ça partait dans tous les sens, que ça n'avait ni queue ni tête, et ça je pense que c'est surtout du fait qu'on suit plusieurs groupes de personnages mais sans qu'on sache vraiment qui c'est, quelles sont les implications de chacun, etc. Et encore une fois les longues descriptions et digressions du narrateur font que c'est pire. Je n'étais pas impliquée dans ma lecture, j'ai décroché et par moment je lisais, mais sans vraiment lire donc là c'était fini. 
 
C'est dommage parce que le début partait pourtant très bien. L'auteur s'est perdu en cours de route et pour moi ça n'avait pas de sens, ni d'intérêt. Je me suis ennuyée, lassée et j'avais hâte que ça se termine parce que ça trainaît en longueur. Pourtant un moment c'est redevenu intéressant (quand on retrouve Steinbeck) mais vu la fin... ça ne relève pas vraiment le niveau, dans l’ensemble ça ne passe vraiment pas. Non sérieusement, je ne vois même pas l'intérêt de cette histoire parce qu'on ne comprend pas grand chose, on a des personnages qui auraient pu être intéressants, qui intriguent et au final ils ne servent à rien. Et quand on comprend les tenants et les aboutissants de ce « jeu » bah j'ai trouvé ça assez risible. Pourtant ça aurait pu être une bonne idée en soi, mais ça n'est pas du tout exploité et c'est mal fait. Je n’ai vraiment pas adhéré.
 
J'avoue qu'au niveau du style d'écriture je n'ai pas accroché, j'ai eu beaucoup de mal et ça je ne sais pas si ça vient de l'auteur même ou bien de la traduction, quoiqu'il en soit, je trouve que ça accroche, qu'il y a des soucis. Après ça n’a pas non plus été une torture, j’ai lu bien pire mais bon, ça n’est pas glorieux quand même. Et c'est sans compter ces digressions qui nous parlent sans arrêt de détails inutiles et futiles. Un moment je me souviens de la description d'un porte clé, certes, il a son importance mais de là, à en parler pendant 3 pages, c'est trop.
 
Quant aux personnages, c’est tellement survolé, on a tellement de détails inutiles que là encore, je n’ai pas accroché. J’étais assez détachée de Lilli Steinbeck, elle me paraissait prometteuse au début et au final, elle nous parait tellement distante qu’elle n’a pas trop d’intérêt à mes yeux. Et quand on voit la fin, la requête, etc. non, ça n’est pas passé non plus. Et les personnages secondaires bah on ne peut pas tellement s’attacher à eux ou du moins ressentir quelque chose tant ils paraissent effacés. C’est dommage parce que pour moi les personnages sont un des éléments les plus importants car ils portent l’histoire. Même si l’histoire peut être « faible » si les personnages en valent la peine, ont une vraie « âme » ça peut aller, ici ça n’est pas le cas, donc un gros flop pour moi.
 
En bref, j’ai été déçue de ce livre parce que je m’attendais à tout autre chose. Je pensais être surprise par l’auteur surtout quand on voit la tournure que prend les choses et au final il n’aurait fait que me perdre un peu plus à chaque fois à cause des longueurs, d’une intrigue faible qui paraît risible sur la fin. Bref, une déception et que je ne recommande pas.
 
 
Le grand nez de Lilli Steinbeck (Le onzième pion) 
Heinrich Steinfest
Folio
Thrillers Policiers
442 pages
7,70€
 
Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau