Le poids des mensonges, de Patricia MacDonald

le-poids-des-mensonges.jpgQuatrième de Couverture :

Catlin a tout pour être heureuse : un mari avocat charmant, un adorable beau-fils de six ans. Mais, quand le petit Geordie disparaît de l'école, son rêve de famille idéale s'effondre. Malgré les appels angoissés du couple, personne ne revendique le kidnapping, et les mensonges sur lesquels la jeune femme a bâti son mariage font alors surface.
Soupçonnée par son mari, par la police, Catlin se débat désespérément pour prouver son innocence alors que le piège se referme inexorablement sur elle...
Famille « modèle », non-dits, suspicion... un suspense hanté par le passé où Patricia MacDonald démontre une fois encore son talent pour brouiller les pistes et garder le lecteur en haleine.

 

Chronique de Ceinwèn :

Lorsque j'ai demandé à lire ce roman, je savais ce que j'allais trouver. Patricia MacDonald est une auteur de polar talentueuse et reconnue et question suspens psychologique, rien à redire.

Cette fois-ci nous suivons Catlin. Après la mort de ses parents, puis le suicide de son frère, Catlin a reconstruit sa vie avec un jeune veuf qui avait un enfant en bas-âge. Le lendemain de la fête d'anniversaire pour les 6 ans de Geordie, l'enfant disparait. Catlin est la dernière à l'avoir vu, aucune rançon n'est demandée et l'enquête piétine. Mais lorsque le passé de la jeune femme resurgit, apportant un nouvel éclairage sur la mort de la mère de l'enfant, son univers s'écroule un peu plus. Son mari la met dehors et la famille de l'enfant la rejette. Mais Catlin sait qu'elle est innocente et se sent la mère de Geordie, elle fera tout pour le retrouver, même se mettre en danger, même être rejetée par l'homme qu'elle aime.

Patricia MacDonald nous ballade bien, et l'écriture nous saisit particulièrement lorsqu'elle décrit la détresse de cette mère sujette à la suspicion générale. L'auteur est gentille, elle nous dit que Catlin est innocente, c'est pourquoi toute cette atmosphère pesante est aussi efficace sur le lecteur. Mais cela permet également au lecteur de se poser la question : qui et pourquoi ?

La fin, surprenante, révoltante et pourtant porteuse d'espoir, est inattendue.

L'ensemble se lit vite, sans temps mort en réussissant à toujours retenir l'attention du lecteur. Vous ne pourrez pas commencer ce roman et le refermer sans savoir le fin mot de l'histoire. Moi je n'ai pas pu, et je ne le regrette pas.

 

 

Le poids des mensonges

Patricia MacDonald

Albin Michel

336 pages

19.90€

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/04/2012