Le Visage de Satan, de Florent Marotta

Le vis10

Quatrième de couverture :

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L'endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d'agonie s'étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L'homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n'était que souffrance, rictus d'agonie et d'abomination. « Faites que je meure », implora-t-il en silence.

 

Chronique de Sabbata :

Je suis très heureuse d’avoir pu lire ce thriller ésotérique qui nous entraîne vers un savoir satanique très développé. Que l’on soit connaisseur ou pas, l’auteur arrive à nous expliquer chaque étape des rituels, des lectures,… Avant de continuer, je tiens juste à prévenir que c’est le genre de lecture qui peut effrayer les plus sensibles, surtout lorsqu’on le lit la nuit. C’est également un roman qui comporte quelques scènes violentes. Maintenant que vous êtes prévenus, nous pouvons continuer.

L’histoire commence par une enquête. Un homme est mort, pourtant, sa femme est persuadée qu’on l’a assassiné. Pour cela, elle fait appel à Gino, ancien flic devenu détective, dont le passé est aussi sombre que la couleur du whisky. Les personnages sont torturés, enfin, presque tous, car étrangement, le personnage le plus lumineux est là où on l’attend le moins.

Deux points de vue se forment : celui qui suit Gino et celui qui suit les meurtriers, si bien que seul le lecteur est au courant des différents événements. Pourtant, il reste suffisamment de surprises pour que tout le monde soit bluffé.

Comme je l’ai dit, ce livre comporte des scènes violentes, assez explicites. Pourtant, on ne tombe jamais dans la facilité, dans le gore. Forcément, l’auteur explique chaque scène du point de vue du bourreau. Cela n’allège en rien la cruauté, mais nous permet de comprendre leur but.

J’ai trouvé que ce roman ressemblait beaucoup à certains jeux d’aventures comme les Chevaliers de Baphomet. On pense au début avoir la solution au problème, alors que celui-ci évolue dans un sens qui nous est inconnu. Très honnêtement, c’est un roman très construit qui nous emmène vers les méandres du satanisme, qui nous pousse à connaître la suite.

Ce fut une très bonne lecture, pour les amoureux du genre, foncez !

 

Le Visage de Satan

Florent Marotta

Taurnada Editions

Thrillers/policiers

384 pages

11,99€

 

Sabbata

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 05/03/2016