Les Sortilèges de la cité perdue, de Douglas Preston et Lincoln Child

sortileges.jpg

Quatrième de couverture

Nora Kelly est archéologue tout comme son père disparu seize ans auparavant dans les canyons de l'Utah alors qu'il était à la recherche d'une antique cité perdue. Un soir lorsqu'elle est agressée dans sa maison, elle découvre une missive qui semble indiquer que son père a vraiment découvert la cité perdue de Quivira. Nora monte une expédition dans laquelle vont la suivre six autres personnes. C'est le début d'une quête dans les méandres des canyons. Mais avant de parvenir au coeur de la mystérieuse cité, Nora va devoir déjouer bien des pièges, se méfier de tous et surtout s'armer de courage et de ténacité pour sortir indemne de toutes les aventures qui l'attendent.

Chronique de Garlon

Preston et Child nous ont cette fois sorti un livre nous parlant d’archéologie, un thriller palpitant au milieu de fouilles et de découvertes.

Nora va voir le vieux ranch abandonné de ses parents et se retrouve aggressée par deux hommes avec des peaux de bêtes. Ces derniers lui demandent la lettre. Peu après, Nora découvre cette étrange lettre, écrite par son père bien des années auparavant, alors qu’il avait disparu lors de sa recherche d’une vieille cité disparue.
Ce courrier, mystérieusement posté 5 semaines plus tôt, donne des indications pour retrouver la cité.
Nora décide alors de convaincre l’institut d’archéologie pour lequel elle travaille de faire une expédition et mène cette dernière à la recherche de la cité perdue de Quivira.
Mais les hommes à peaux de bètes sont toujours à ses trousses, sans compter que la cité semble contenir d’étranges dangers.

J’ai vraiment adoré cette lecture du début à la fin.

L’histoire est tout simplement sublime ! Elle est vraiment passionnante à souhait et, dès le premier chapitre, le lecteur se retrouve totalement immergé, captivé par les évènements, soutenant Nora.
L’action ne manque pas du tout, car elle est vraiment très présente et précipite les évènements, faisant qu’il n’y a aucun trou, aucun passage ennuyant.
L’histoire peut être un peu comparée dans l’idée générale à du Indiana Jones, ce qui promet ainsi une belle aventure. Nous découvrons donc aussi beaucoup de choses sur l’histoire des indiens, leurs croyances, les moyens modernes d’archéologie, etc. Ce livre, en plus de son action et de son histoire fascinante, nous donne donc énormément d’informations très intéressantes.
Les secrets de la ville sont tous vraiment très bien faits, les dangers également, et la traversée dans le désert est tout simplement épique, tout comme nombre d’éléments d’action auxquels se retrouve confrontée Nora.
Un petit point que je souhaite soulever : je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce que dit Claude Mesplède du livre, dans le quatrième de couverture. En effet, en y regardant bien, il n’y a pas vraiment trace de fantastique dans le livre, le tout étant à chaque fois expliqué de manière assez rationnelle, même si ça part à la base d’anciennes croyances de sorciers qui peuvent faire croire à du fantastique.
Une histoire vraiment superbe pour ce thriller, donc.

Au niveau du style des auteurs, là encore, j’ai adoré. Il est fluide et très agréable, et s’accorde parfaitement avec le livre : les descriptions, parfois plus scientifiques, ne sont pas du tout ennuyantes et sont expliquées de façon à ce que tout lecteur puisse comprendre, et les passages d’action sont décrits avec brio, donnant une très grande adrénaline au lecteur. Un grand succès pour le style de ces deux auteurs de talent.

Les personnages sont vraiment tous très bien construits. Chacun est tout à fait unique en son genre, avec son caractère, ses états d’âmes, ses ambitions, etc. Cela crée un groupe hétéroclyte tout à fait fascinant que le lecteur prendra beaucoup de plaisir à suivre. Ainsi, certains personnages sembleront directement sympathique au lecteur, et celui-ci se sentira proche d’eux, partagera leurs sentiments et leurs aventures avec fascination. C’est par exemple le cas de Nora, de Skyp, d’Aragon et de quelques autres. D’autres, par contre, sont plus complexes et le lecteur aura du mal à se départager envers eux : affection ou répulsion ? Nous avons ce cas avec des personnages comme Sloane et Black, par exemple. Il faudra longtemps au lecteur pour se faire une idée les concernant, et cela les rend d’autant plus fascinants.

En bref, nous avons ici un superbe livre avec une histoire d’archéologie qui bascule en un thriller palpitant et passionnant, bourré d’action et de mystère, avec un style d’écriture très agréable à lire et des personnages très bien travaillés,certains proches du lecteur et d’autres à la psychologie plus complexe.

Un livre à ne pas rater !


Les Sortilèges de la cité perdue

Douglas Preston et Lincoln Child

L'Archipel

400 pages

23,95 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau