Mandarinia : Le culte du frelon, de Nicolas Gorodetzky

 

Le culte du frelon

Quatrième de couverture :

Septembre 2013, école des Cadets de la Montagne Noire. En plein cours, trois frelons blessent un professeur et un élève. Quelque temps après, Cédric, le lad du collège, disparaît, et ses deux aides sont tués. Ce n'est que le début... Lorsque son amie Isabelle est enlevée à son tour, Stanislas Verlaine décide de mener l'enquête, aidé par le capitaine Charles Fronzier, vieux routier des enquêtes complexes. Quelle est cette menace écologique qui plane sur le Languedoc profond ? Qui dirige la Secte du Frelon mettant en péril hommes et animaux ? Il va leur falloir affronter la plus noire des créatures et ses suppôts, encadrés par les légions du mal, les terribles Mandarinias.
 
Chronique de Sybille :
 
J'avais hâte de lire ce livre. Ce roman policier m'intriguait énormément : une intrigue policière avec des frelons, on peut dire que c'est original. Je n'ai pas vraiment accroché, mais je remercie les éditions Les deux encres pour m'avoir permis de découvrir cet univers particulier.
 
L'histoire se déroule dans la région Toulousaine. Les élèves et professeurs d'une école de campagne sont touchés par une étrange malédiction. Des frelons attaquent un élève et son professeur, puis par la suite, plusieurs disparitions inexpliquées ont lieu. Stanislas, l'un des élèves de l'école décide d'enquêter lorsque la fille qui lui plaît, Isabelle, disparaît mystérieusement à son tour. A force de poser trop de questions, il va lui aussi être enlevé et va faire des découvertes terrifiantes. 
 
Je ne peux pas dire le contraire : l'histoire est vraiment originale et bien construite. Le lecteur est tout de suite au courant de ce qui se passe, car dès les premières pages, un élève se fait attaquer par des frelons. Rien à dire de ce côté là : l'histoire se met en place très rapidement. Pourtant, je n'ai pas réussi à m'intéresser à l'histoire. Je n'arrivais pas à croire à cette histoire de frelons géants. L'intrigue m'a peu intéressée finalement.
 
Les personnages sont attachants. J'ai beaucoup aimé Cédric et Mathilde. J'ai également apprécié Stanislas et son petit côté détective. Ils sont tous atypiques et ont des caractères bien à eux. Mais, pour moi, cela n'a malheureusement pas suffit pour me faire apprécier le roman à sa juste valeur.
 
Mandarinia : le culte du frelon devrait plaire aux amateurs de thrillers originaux, mais je suis totalement passée à côté. C'est bien dommage.
 
 
Mandarinia : le culte du frelon,
 
de Nicolas Gorodetzky,
 
éditions les Deux Encres,
 
20 euros
 
296 pages
 
 
 
Sybille
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau