Mémoire cachée, de Sebastian Fitzek

Memoire cachee

Quatrième de couverture

Berlin, de nos jours. Un homme se réveille dans un abri sous le métro. Il a été blessé par balle à l’épaule. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne se rappelle pas qui il est. Seul indice, ce prénom tatoué dans la paume de sa main droite : Noah.

C’est en découvrant, dans un journal, la photographie d’un tableau qu’il a un déclic ! Ce tableau, c’est lui qui l’a peint. Il décide alors de contacter la journaliste, prénommée Céline.

À son côté, Noah recouvre peu à peu sa mémoire, pour le meilleur… mais surtout pour le pire ! Un groupuscule extrémiste, persuadé que la Terre est trop peuplée, a inoculé à l’ensemble de la population mondiale un effrayant virus.

Aujourd’hui, ils vont l’activer. C’est alors le début d’une course contre la montre pour Noah et Céline. Le temps est compté avant que des milliards d’êtres humains ne soient atteints par cette pandémie sans antidote connu.

 

Chronique de Melisande

Mémoire cachée est le dernier roman (pour le moment) de Sebastian Fitzek. Pour ceux qui le savent, c’est mon « grand malade n°1 » en matière de thriller. J’adore ses romans car à chaque fois je me fais totalement avoir parce qu’il arrive à nous surprendre à la toute dernière minute et à nous offrir des histoires extraordinaires et haletantes.

Avec Mémoire cachée, il réitère mais nous propose tout de même une histoire très différente des autres romans que j’ai pu lire. Si ces derniers étaient surtout des thrillers psychologiques avec un certain compte à rebours (notamment pour la série d’Alexander Zorbach), celui-là est plus porté sur le mystère et la politique et l’écologie. Autant de thèmes intéressants car cela nous propose un thriller vraiment haletant et prenant. Dès qu’il est question de politique ça m’intéresse (comme dans la Fantasy) et le côté écologique qui est mis en avant ici permet de faire réfléchir.

Attention, ce n’est pas un traité ni un essai sur l’écologie, loin de là, mais il permet de voir notre monde autrement et cela peut faire réagir. D’ailleurs, une note de l’auteur à la fin de l’ouvrage va un peu dans ce sens. Certes, on n’est pas parfait et on ne peut pas révolutionner le monde seul mais en agissant ensemble, à plusieurs, cela peut tout de même faire changer les choses. A méditer…

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent relativement vite pour voir où l’auteur nous emmène… du moins dans une certaine mesure car Sebastian Fitzek reste Sebastian Fitzek et saura nous surprendre jusqu’au bout, dans les dernières pages pour faire un revirement de situation. Mais cela nous donne une première idée du type d’histoire auquel on est confronté.

J’ai adoré lire ce roman qui est très intriguant. Le fait d’avoir un personnage amnésique nous met dans la même situation que lui, on ignore tout et l’on comprend ce qui se passe en même temps que lui, lors de ses propres découvertes. Cela permet de maintenir un certain suspense et de se poser énormément de questions sur son compte et sur la situation actuelle dans le monde avec cette épidémie qui se répand à grande vitesse. L’action arrive dès les premières pages, il y a des moments de pauses pour reprendre notre souffle et aussi pour comprendre les enjeux mais ce n’est que pour mieux repartir sur des chapeaux de roue.

En parallèle nous suivons d’autres personnages, notamment Céline, la journaliste, mais aussi Alicia et ses fils qui habitent aux Philippines où une maladie : la grippe de Manille fait des ravages ou encore d’autres hommes bien mystérieux. L’auteur a l’art et la manière de nous embrouiller, il nous montre beaucoup de choses et rien tout à la fois, gardant ainsi le mystère et le suspense le plus longtemps possible avant de nous donner quelques informations par-ci, par-là pour que l’on se rende compte de ce qu’il nous montre.

En bref, Mémoire cachée est un très bon roman que je vous recommande. C’est assez différent de ce que Sebastian Fitzek a pu écrire tout en retrouvant sa patte habituelle. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de suspense pour nous donner envie à chaque instant d’en savoir plus. Les personnages sont attachants et sympathiques dans l’ensemble et l’on suit avec attention leur aventure. Un roman que je vous conseille fortement, en même temps c’est Fitzek, cela n’a rien d’étonnant venant de ma part.

 

Mémoire cachée

Sebastian Fitzek

L'Archipel

Thrillers - policiers

400 pages

24€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau