Paper Money, de Ken Follett

paper-money.jpgQuatrième de couverture :

Londres, années 1970. Un homme politique s’éveille au côté d’une rousse sulfureuse, tandis qu’une Rolls-Royce guette au pied de l’immeuble. Au même moment, un mafieux rassemble ses hommes de main et un magnat de l’édition décide de se retirer des affaires. Alors que le soleil se lève, leur vie va basculer. Détournement de fonds, chantage, tentative de suicide, OPA, tirs de chevrotine… Des événements en rafale, sans rapport apparent, que les journalistes de l’Evening Post parviendront à recouper de justesse en une seule et même histoire pour l’édition du soir. Ils ne se connaissent pas tous mais, avant le crépuscule, tous seront emportés dans la course folle d’un convoi de billets de banque…

Chronique de Sybille :

 Un grand merci au Livre de poche pour m'avoir permis de découvrir le grand auteur qu'est Ken Follett. C'était la première fois que je lisais un de ces livres et je suis vraiment ravie de cette lecture. Paper Money a été édité sous un pseudonyme mais est en réalité le second livre écrit par l'auteur. Et quoi de mieux pour moi que de commencer ma découverte littéraire avec un roman policier ?

L'histoire est construite d'une façon assez originale, car il y a plusieurs protagonistes et on les découvre au fur et à mesure des chapitres. Autant lorsque c'est bien construit, cela donne un résultat vraiment sympathique, autant lorsque ce n'est pas bien adapté, cela devient parfois une torture à lire. Et bien, c'est un pari réussi parce que cette construction peu banale est sans doute ce qui fait le succès du livre. Ainsi, on fait la connaissance de Tim, un ministre haut placé, de Tony Cox, un malfrat peu délicat, Felix, un homme d'affaires véreux, Arthur, un journaliste avec la tête sur les épaules et bien d'autres personnages. L'auteur a choisi de développer une histoire personnelle pour chacun : Tim connaît quelques difficultés dans son couple et en vient à tromper sa femme, Tony prépare un très gros braquage, Felix tente de racheter l'entreprise du mari de sa maîtresse...

Ce qui est bien avec cette construction et ces différentes histoires, c'est que l'auteur fait planer le mystère jusqu'à la fin du livre. Si bien qu'on en vient parfois à se demander le rapport entre ces différentes histoires. Il arrive que les personnages aient des relations assez transparentes mais il arrive aussi que l'on découvre les relations qu'à la fin de l'histoire.  Par exemple, les relations entre Tim et Tony sont révélées au début du roman, mais celles entre Tony et Felix ne sont révélées qu'à la fin.

L'écriture de Ken Follett est addictive. On veut connaître le dénouement de l'histoire par tous les moyens possibles, si bien que le lecteur n'hésitera pas à faire une nuit blanche pour analyser tous les détails et comprendre enfin. Ce qui est sur, c'est que ce n'est certainement pas le dernier roman de l'auteur que je lirai.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié l'univers de Paper Money et je vous conseille de le découvrir rapidement, si ce n'est déjà fait !

 

Paper Money,

Ken Follett

Livre de Poche

336 pages

7,60 euros

 

 

Commentaires (2)

Froggy80
Gros coup de coeur pour moi !!! J'ai adoré l'auteur, la façon comment le livre a été écrit !!! J'ai très peu de chose sombre à dire à ce roman. Malgré le fait que j'ai une hypothèse, j'ai de la misère à comprendre que ce roman a été boudé par les lecteurs dans les années 70 !!!
KassandraClaire
  • 2. KassandraClaire (site web) | 07/04/2013
La fois passée, en librairie j'avais vu d'autres bouquins de Ken Follett et j'avais longuement hésité ... Finalement par cette chronique je suis sous le charme et ait très envie de découvrir ce livre ... je pense qu'il fera partie de mes achats du mois prochain ;)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 06/03/2014