Patient Zero, de Jonhathan Maberry

 

 

Quatrième de couverture :

Patient zéro met en scène Joe Ledger, un agent du très secret Département des Science Militaires. En tant qu’expert en tout ou presque (arts martiaux, armes à feux, interrogatoires…), Ledger n’est pas du genre à transpirer devant une situation qui sort du commun.

Jusqu’au jour où il abat un dangereux terroriste. Pour la seconde fois. L’organisation pour laquelle travaille le djihadiste a développé un virus permettant à leurs agents de revenir à la vie, non pas pour se faire un gueuleton de matière cervicale comme le simple zombie de base, mais pour accomplir sa mission jusqu’au bout. C’est donc le début d’une course poursuite effrénée pour Joe, qui devra compter sur toutes ces capacités pour stopper cette dangereuse menace.

 

Chronique de Ceinwèn :

 

Première chose qui frappe : les repères temporels. Les chapitres sont découpés non seulement en fonction du lieu (Afghanistan, USA, etc.) mais également selon l’horaire. Et c’est tant mieux, car l’action est extrêmement condensée. Tout se passe sur quelques jours du début à la fin.

Le héros est un flic, un bon. Un peu grande gueule, connaissant ses limites et ses capacités. Il se retrouve enrôlé par une agence gouvernementale secrète à la pointe de la technologie et avec les poches profondes. Leur patron répète souvent qu’il a « un ami dans la partie », sans compter son incroyable influence sur les membres les plus éminents du gouvernement.

Ici, Joe Ledger est enrôler pour faire face à une menace sans précédent : des terroristes semblent avoir réussit à mettre au point un virus très contagieux qui transforme la victime en une sorte de zombie : ne ressentant rien, mais sans intelligence non plus.

L’agence DSM se doute qu’un complot de grande envergure se prépare mais leurs données sont incomplètes, et il semble en plus y avoir un traitre dans leurs rangs. Est-il là pour les espionner pour le compte d’une huile du gouvernement américain, ou pour le groupuscule terroriste lui-même ?

Mais Joe Ledger n’a pas vraiment le temps de chercher qui est la taupe car la menace se précise. Il devine qu’on les envoie sur des fausses pistes, habilement dissimulées, de façon à ce qu’il ne se doute pas de l’avancé réelle des recherches sur ce virus d’un genre nouveau. Jusqu’au tout dernier moment la situation est tendue et rien n’est gagné d’avance. On a du mal à trouver le traitre, et on se laisse facilement mener par l’auteur.

En parallèle on suit le parcours d’un grand propriétaire de diverses usines pharmaceutiques qui se dissimule derrières d’autres entreprises et des œuvres de bienfaisance comme l’OMS. Son but semble être l’argent, mais il se pourrait bien que ce génie rusé se fasse lui-même doublé. Dans un monde de trahison et de faux-semblants, comment savoir qui sait quoi et qui est la personne qui tire réellement les ficelles dans l’ombre.

 

Un excellent thriller nerveux, à mettre entre toutes les mains (avec le cœur accroché quand même un peu ^^ )

 

Patien Zero

Jonathan Maberry

Bragelonne

495 pages

22€

 

Ceinwèn

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/06/2012