Renaissance, de Jean-Baptiste Dethieux

Image

Quatrième de Couverture :

Le psychiatre m’avait pourtant prévenu. Il ne fallait pas tenter cette plongée dans les abîmes, tout seul. Surtout pas ! Vouloir remonter le temps ou plutôt le dérouler sans l’aide d’un compagnon de route, d’un guide de haute montagne aguerri, grand connaisseur du terrain et de tous les pièges que représente cette virée dans les recoins de ma mémoire, c’était de la folie !

Chronique de Sabbata :

Pour commencer, je souhaite remercier les éditions Taurnada pour l’envoi de ce roman, j’ai pris plaisir à lire ce thriller qui sort un peu du lot. Je n’en lis pas beaucoup dans ce registre, mais j’ai remarqué qu’il y avait une grande diversité dans ce domaine et c’est très plaisant.

C’est un livre qui se lit assez vite, il fait un peu moins de 200 pages, mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas de qualité, car il est bien écrit, j’ai trouvé que l’auteur avait des formulations travaillées, et comme l’histoire est racontée sous le point de vue du personnage principal, on sent une réelle réflexion du moment, à moins que ce ne soit de sa folie qu’il parle…

Le livre est perturbant. Pourquoi ? Parce qu’on ne sait pas vraiment de quoi il s’agit. Le narrateur explique qu’il est enfermé, puis il raconte la disparition de sa femme et sa fille, la dernière étant malade. Il ne sait pas où elles sont, s’il les reverra, sans compter qu’il part se reposer dans une sorte de camping qui lui rappelle un passé obscur. Il y a comme un malaise parce que le lecteur n’arrive pas forcément à suivre l’intrigue. Que veut nous raconter le personnage principal ? De quoi est-il question, au final ?

Puis la fin éclaircit tout. Le sentiment de malaise disparait peu à peu. C’est osé de faire ce roman sous le point de vue d’une personne folle, car il y a des moments de lucidité et des moments complètement surréaliste, me faisant parfois penser à Shutter Island. Mais pour tout comprendre, je pense qu’il faudrait écrire une sorte de suite sous le point de vue d’un autre personnage, néanmoins, la force de ce roman repose justement sur cette part obscure, qu’on ne comprend pas forcément.

Je ne dirai pas que c’est le roman de l’année, celui qui m’a transporté, par contre, je trouve que c’est une très bonne trouvaille et je suis heureuse d’avoir pu connaître ce roman.

Renaissance

Jean-Baptiste Dethieux

Taurnada Editions

Thriller/Policiers

186 pages

9,99€

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/11/2014