Sorry, de Zoran Drvenkar

Quatrième de couverture :

Berlin. Tamara, Frauke, Kris et Wolf se sont connus au lycée. Dix ans plus tard, après une succession de petits boulots, de drames personnels, de défaites diverses et de blessures secrètes, c’est sans trop d’illusions qu’ils abordent la trentaine. Tout va néanmoins changer très vite à partir du jour où ils ont l’idée de créer ensemble une agence nommée Sorry, dont l’objet est de s’excuser à la place des autres. Très vite le succès est au rendez-vous et ils aident des hommes d’affaires qui s’estiment s’être mal comportés envers un salarié, un associé ou une entreprise à alléger leurs
remords en allant à leur place chercher le pardon auprès de leur victime. Tout va pour le mieux jusqu’au jour où sous un prétexte fallacieux un mystérieux interlocuteur les envoie dans un appartement berlinois, où les attend une femme torturée à mort. L’assassin a besoin de Sorry afin de soulager sa conscience et d’obtenir l’absolution pour les horribles souffrances qu’il inflige. C’est le début d’une longue descente aux enfers pour les quatre amis. Pris dans un piège infernal et mortel, ils n’auront d’autre solution que de découvrir au plus vite l’identité et les mobiles de ce mystérieux tueur qui les manipule et semble parfaitement les connaître. Avec ce thriller littéraire à la construction exceptionnelle et au style remarquable, Zoran Drvenkar nous offre une intrigue complexe et captivante, aux rebondissements multiples, qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Chronique de Sybille : 

Vous voulez du suspense ? vous voulez lire des scènes morbides ? Vous adorez l'ambiance des thrillers ? Vous aimez les complots ? Alors, vous allez adorer ce livre ! C'est pour cette raison que je remercie les éditions Sonatine de m'avoir fait parvenir ce thriller haletant.

L'histoire est carrément originale : quatre amis qui décident de monter une entreprise permettant de s'excuser à la place des autres, il fallait y penser ! Par dessus, vient s'ajouter une intrigue incroyablement morbide, puisqu'un assassin décide de passer par l'entreprise afin de s'excuser pour les crimes qu'il a commis...Ceci dit, premier bémol à mon goût, j'ai eu du mal à comprendre les raisons qui ont poussé l'assassin à utiliser l'agence, je ne vois toujours pas le rapport même en ayant terminé le livre ! La raison que donne l'assassin est selon moi, un peu légère pour constituer toute l'intrigue autour de celle ci.

Malgré tout, même si l'intrigue est un peu bancal, j'ai rarement lu un thriller qui offrait autant de suspense, l'auteur tient le lecteur en haleine tout au long de la lecture. Chaque pas, chaque mouvement est susceptible de déclencher une situation insurmontable voire même irréversible ! Je pense que c'est le grand atout de ce thriller. De plus, plusieurs autres personnages se mêlent à l'assassin et une autre intrigue, si on peut l'appeler comme ça, se développe en parallèle...Ce qui ajoute un intérêt supplémentaire à l'histoire !

Le second grand atout de ce thriller est selon moi, la construction du livre : elle est tout à fait différente des autres thrillers ! Le livre est divisé en huit parties, qui toutes, ont un intérêt particulier pour l'avancée de l'intrigue. Dans chaque partie, l'auteur s'adresse à l'assassin directement, il lui parle à la deuxième personne du singulier, mais on a aussi des chapitres qui s'intéressent au point de vue de chaque personnage...C'est très bien fait et cela permet de mieux comprendre l'histoire, l'intrigue et l'assassin (sauf pour la raison qui l'a poussé à utiliser l'agence) !

C'est donc un très bon thriller, qui m'a bien fait frissoner mais j'aurais vraiment apprécié que l'intrigue soit plus poussée et qu'il y ait une autre raison plus probable en ce qui concerne l'intérêt de l'assassin pour l'agence Sorry...

Sorry

Zoran Drvenkar

éditions Sonatine

450 pages

19,95 euros

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/06/2012