Tu es mort, de Jack Lance

Mort

Quatrième de couverture

Sa phobie du feu mise à part, Jason Evans mène une existence tranquille. Il vit dans les collines de Santa Monica, son travail de publicitaire lui plaît et il possède en Kayla une femme qu'il chérit.
Mais ce bel équilibre vole en éclats le jour où il reçoit au bureau une première lettre anonyme, en fait un simple Polaroïd représentant un cimetière, au dos duquel il lit ce message : « Tu es mort. » Peu de temps après, il reçoit chez lui une deuxième photo, accompagnée de ce message : « Tu crois être vivant, mais tu n'existes pas... »
Puis il trouve sur son paillasson un autre Polaroïd montrant une pierre tombale : « 18 août : jour de ton décès. »
Cela signifie-t-il qu'il lui reste un mois à vivre ? Le corbeau et l'homme qui apercuté de nuit leur voiture les envoyant, Kayla et lui, finir leur course contre un arbre ne font-ils qu'un ? Pourquoi lui en voudrait-on ? Et surtout qui ?
L'angoisse gagne Jason, qui n'a plus qu'une idée fixe : trouver la pierre tombale qui figure sur le cliché afin de démasquer celui qui lui en veut...

 

Chronique de Garlon

Attaquons un nouveau thriller palpitant avec Tu es mort.

Alors qu’il vit une vie tranquille, Jason reçoit des étranges Polaroïd lui signalant qu’il serait mort… Bien étrange situation qui réveille en lui sa vieille fobie du feu. Surtout qu’un jour, il est percuté par une voiture et pense qu’il s’agit d’une agression. Une menace pèse donc sur lui, et Jason est bien décidé à trouver le fin mot de l’histoire.

Bien que le livre présente quelques défauts, j’ai vraiment apprécié cette lecture.

L’histoire est très bien conçue, avec une intrigue qui paraîtra vite fort étrange aux lecteurs et qui captera rapidement leur attention, faisant qu’il est dès lors impossible de s’en détacher, y pensant constamment et faisant nombre de suppositions. Les choses évoluent sans arrêt, le tout avec une grande originalité, et les scènes d’action ne manquent pas, ce qui a le mérite de faire battre le coeur beaucoup plus vite.

Certains aspects du livre sont prévisibles, mais la surprise est quand même au rendez-vous pour beaucoup de côtés, avec des points assez imprévisiblex et des révélations qui montrent que l’auteur a vraiment cherché à faire une intrigue très poussée et complexe, en pensant à tous les détails. J’ai par contre trouvé que la fin traînait un peu trop en longueur et fini par émousser un peu l’intérêt du lecteur, ce qui est un peu dommage.

Le style de l’auteur est fort fluide et très agréable à lire, et on se retrouve donc rapidement plongé dans l’histoire, sans aucune lourdeur, ce qui nous permet de totalement nous en imprégner.

Les personnages, quant à eux, sont très bien travaillés et tiennent tous correctement leur comportement, respectant les mentalités, émotions et états d’âme que l’auteur leur a insufflé. Cela crée aussi plusieurs passages avec pas mal d’émotion, nous rendant fort proche d’eux. Par contre, le personnage de Kayla peut parfois être très énervant, et j’avoue qu’à plusieurs moments j’ai eu beaucoup de mal à l’apprécier.

En bref, nous avons ici un thriller passionnant et original, avec une histoire superbement pensée, une très bonne intrigue, de l’action, un style d’écriture fluide et agréable et des personnages très bien travaillés et attachants, quoi que parfois un peu énervants.


A découvrir !

 

Tu es mort

Jack Lance

L'Archipel

Thriller

300 pages

20,99 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/01/2014