Une enquête de Camille Verhoeven 3 : Sacrifices, de Pierre Lemaitre

sacrifices.jpg

Quatrième de couverture

La troisième enquête du commissaire Verhoeven touche au plus secret de sa vie privée : témoin du hold-up d'une joaillerie des Champs Élysées, Anne Forestier, sa maîtresse, échappe par miracle à la fureur meurtrière du braqueur. De ce truand virtuose, assez rapidement identifié, Verhoeven connaît les habitudes et le mode opératoire. De la victime à demi morte, il ignore beaucoup de choses… Le flic se lance à l'aveugle dans une traque acharnée qui va devenir une bouleversante affaire personnelle.

 

Chronique de Melisande

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel de m’avoir permis de lire ce livre et de terminer la trilogie de Camille Verhoeven. J’y ai fait là une excellente découverte, aussi bien pour l’histoire, que pour la plume et le talent de l’auteur. Il est certain que je lirai d’autres œuvres de lui.

Même si ce livre n’est pas un coup de cœur comme pour le précédent (Alex), il n’en reste pas moins un excellent livre. Et dès le début, j’ai été happée par cette histoire et je sentais venir les problèmes, je ne savais pas quoi encore, mais j’étais certaine qu’il y allait avoir quelque chose qui clochait (en même temps c’est un thriller, si ça n’était pas le cas, le livre n’aurait aucun intérêt).

La compagne de Camille Verhoeven s’est trouvée au mauvais endroit au mauvais moment, alors qu’elle se trouvait près d’une bijouterie sur les Champs Elysées, elle se fait agresser violemment par des braqueurs qui étaient venues la dévaliser. C’est avec acharnement qu’on s’en prend à elle, mais par miracle, elle s’en sort et c’est dans une vendetta que Camille Verhoeven se lance, car ici, c’est une affaire personnelle mais il est loin de s’imaginer de la tournure qu’elle va prendre.

L’intrigue est vraiment bien menée, très intéressante et là, on voit le lien dans la trilogie, pas seulement parce que c’est le commandant Verhoeven qui dirige l’enquête, c’est bien au-delà de ça. J’ai tout simplement adoré l’idée et Pierre Lemaitre nous montre tout son talent ici. On rentre dans l’histoire avec aisance, les évènements arrivent rapidement, on nous les annonce même du coup, on sait un peu à quoi s’attendre et lorsque ça se produit, l’horreur en est décuplée, parce qu’on est là, impuissant, de la même manière que Camille.

Puis, petit à petit, on voit les éléments s’imbriquer, etc. et pourtant on ne comprend pas tout parce qu’il nous manque des données. Ça semble être juste une affaire de passage à tabac, qui prend des allures personnelles étant donné le lien entre la victime et Camille, mais pourtant on sent qu’il y a quelque chose de plus, mais on est loin de s’imaginer ce qui va se passer. Au bout d’un moment (plus de la moitié du 2e livre) j’avoue avoir eu quelques soupçons sur l’identité du « méchant » (le narrateur…) et j’avais raison (*fierté personnelle*), mais quand on commence ce livre on est quand même loin de s’imaginer un tel scénario. C’est en cela que Pierre Lemaitre est un génie, c’est qu’on ne s’attend pas à tout ça, des révélations arrivent au fur et à mesure et même si on sent qu’il y a un truc qui cloche, on n’est pas encore capable de mettre le doigt dessus. Et j’avoue qu’il a eu une idée brillante, tout s’enchaîne, et est parfaitement cohérent (même si ça fout un coup au cœur quand même).

Pierre Lemaitre a une écriture telle qu’on vit en même temps que ces personnages l’histoire, on est impliquée de la même manière et j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre. J’avais tellement envie de savoir la suite, que j’ai presque tout lu d’une traite, sans beaucoup m’arrêter. Ce livre est prenant et on risque la nuit blanche quand on se lance dedans.

La narration est double, on a un point de vue omniscient (3e personne) lorsque l’on suit Camille Verhoeven ou même d’autres personnages (comme Anne par exemple), mais on a également un point de vue interne à la 1ere personne, qui n’est autre que le « méchant » du livre. Cette alternance rend ce livre d’autant plus tragique, dramatique, où la tension est perpétuelle. Cette tension qui d’ailleurs se traduit autrement dans le livre, par son format… c'est-à-dire que le livre est découpé en 3 parties : 3 jours et qu’au lieu des chapitres habituels, on a des heures. L’histoire se déroule donc jour par jour (délais restreint en plus) et presque heure par heure, à la minute près… du coup on sent la fin arriver, que l’on approche au but et je trouve que ça crée une tension, un suspense assez haletant. Moi en tout cas, j’avais la sensation d’avoir un compte à rebours et ça a rendu ce livre plus intéressant à lire.

Camille Verhoeven prend cette enquête à cœur et il sait les risques encourus s’il continue à faire ce qu’il fait. Mais il y va quand même parce qu’il veut avoir le fin mot, il veut en quelque sorte se venger et tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. On voit là une autre personnalité du personnage mais quand on sait toutes les épreuves qu’il a passé, on peut comprendre pourquoi il agit ainsi. Il reste un Homme après tout et on peut aisément justifier sa démarche. J’aime beaucoup ce personnage et c’est avec regret que je le quitte avec cette enquête (mais je pourrais toujours le retrouver en relisant la trilogie :D).

En bref, ce tome est une perle, j’ai vraiment adoré. Même si ça n’est pas un coup de cœur comme je l’ai dit, on n’en est pas loin et ça conclut parfaitement la trilogie. L’intrigue et l’histoire sont géniales, il y a plein d’actions, de rebondissements et de révélations. Ce petit commandant (il fait 1,45 m en même temps…) va me manquer mais au moins, il m’aura fait découvrir un auteur de talent que je suivrais de très près dorénavant.

 

Sacrifices

Une enquête de Camille Verhoeven 3

Pierre Lemaitre

Albin Michel

362 pages

20€

 

Melisande

 

Une enquête de Camille Verhoeven 1 : Travail soigné, de Pierre Lemaitre 

Une enquête de Camille Verhoeven 2 : Alex, de Pierre Lemaitre

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/02/2013