Une enquête du commissaire Van In, tome 6 : De sang royal, de Pieter Aspe

Quatrième de couverture

Persuadé que sa femme Hannelore, juge d’instruction, le trompe avec Valentin, un amour de jeunesse, le commissaire Van In ne décolère pas. Quelques instants après le retour de la belle (passablement éméchée) au bercail, il est appelé sur les lieux d’un suicide. Marcus Heudens, le père de Valentin, a été retrouvé pendu.

Que ce bon vivant très fortuné ait mis fin à ses jours semble peu probable. Lorsque Hannelore disparaît, l’affaire prend un tour dramatique, qui va pousser Van In aux portes du palais royal…

 

Chronique de Melisande

Toujours sur ma lancée pour rattraper mon retard sur la série sur le Commissaire Van In, j’ai lu ce tome 6, avec une rapidité déconcertante (comme pour tous les autres tomes, aucun n’a dépassé la journée, sinon les deux jours, si je l’avais commencé tard le soir). J’aime vraiment cette série et j’ai toujours envie de savoir ce qui va se passer. Donc j’ai beau le lâcher quelques temps parce que je dois faire autre chose, j’y retourne bien souvent très rapidement parce que la curiosité l’emporte.

Je ne ferai pas de petit résumé de l’histoire, vu que la quatrième de couverture est suffisamment éloquente pour savoir ce qu’il en est, sans pour autant trop en dévoiler sur l’intrigue. Ça ne servirait à rien de répéter tout en l’écrivant d’une autre manière. Je me pencherai donc davantage sur mon ressenti sur cette affaire (ce qui reste le plus intéressant au final).

Bon, vu ma « folie » concernant cette série (j’ai tout de même enchaîné 6 tomes en l’espace d’une semaine) je pense qu’on peut dire que j’adore, peut-être pas non plus fan hystérique, mais que j’aime beaucoup et j’ai toujours envie d’en savoir plus. Ce tome là ne déroge pas à la règle. L’enquête est toujours bien menée (l’auteur sait y faire) et le suspense tient jusqu’au bout. On ne sait le fin mot qu’à la toute fin et encore parfois il y a des zones obscures que l’auteur choisit de ne pas aborder (mais c’est tout de même soulever pour éveiller notre curiosité).

Je dois avouer que dès le début, j’avais déjà le coupable en tête (pourtant, pour une fois, on ne sait pas vraiment qui c’est, de nombreux coupables potentiels se présentent et l’auteur aime nous balader pour qu’on ne sache pas). Moi, j’avais déjà en tête quelqu’un, et pour une très bonne raison, après j’avoue que j’ignorais tous les tenants et aboutissants, donc j’ai découvert tout cela au fur et à mesure de ma lecture. Je n’ai peut-être pas eu la surprise du coupable, mais je l’ai tout de même eu avec les intentions, mobile, etc. C’est peut-être le petit bémol, ça avait un côté évident et j’ai su plus ou moins comment ça marchait, même si je n’avais pas toutes les données, loin de là. Il y a quand même plein de révélations, de rebondissements et d’embuches pour rythmer ce texte et le rendre intéressant. Je ne sais pas si c’est le fait de ne lire que des polars en ce moment (et de voir aussi des séries TV du genre) que j’ai pu découvrir rapidement le coupable, ou que ça soit trop évident, mais cela s’est avéré. Bon, ça peut être un peu dommage, mais ça ne m’a pas dérangé plus que ça, j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à lire ce livre est c’est ce qui m’importe.

Ce tome est au centre d’un scandale, et cela à différents niveaux, et tous les moyens sont bons une fois encore d’étouffer l’affaire pour écarter les indésirables. Mais Van In est persévérant et quand on touche de près ou de loin à ce qui lui « appartient » il change du tout au tout. C’est « marrant » de voir l’évolution de Van In, on ne le comprend pas toujours, et on voit qu’il tient vraiment à sa vie, sa compagne, ses enfants (même si on ne les voit pas tellement). Il ne montre pas forcément ses sentiments, mais quand on le touche de près, il se dévoile et le masque tombe. Cette fois-ci il va être confronté à quelque chose de difficile : face à un ex-amant de sa compagne qui semble avoir toujours des liens avec lui. Jalousie est de mise et cela peut faire d’énormes dégâts. J’avoue que je me suis souvent demandé ce que notre trio allait advenir, parce que là, ça sent assez mauvais quand même (mais je n’en dirai pas plus, je ne veux pas spoiler).

En bref, c’est encore un bon tome, dans la lignée des autres, même si j’avais trouvé cette fois-ci très rapidement le coupable. Ça m’a quand même plu et je ne me suis pas du tout ennuyé. L’enquête était bonne et bien menée, les personnages toujours aussi intéressant même si on voit une grande évolution par rapport au premier tome (pas forcément dans le bon sens) mais ce sont les aléas de la vie (plus de 4 ans ont déjà passé depuis le 1er tome). J’attends de voir la suite, pour retrouver toute cette petite bande dans de nouvelles enquêtes et enfin rattraper mon « retard » au passage.

 

De sang royal

Une enquête du commissaire Van In, tome 6

Pieter Aspe

Albin Michel

Thrillers - Policiers

300 pages

18€

Melisande

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/11/2015