Meurtre dans le boudoir, de Frédéric Lenormand

meurtre-dans-le-boudoir.gifQuatrième de couverture :

Alors qu’il nie être en train de publier les Lettres anglaises, qu’il nie d’ailleurs avoir écrites, Voltaire se trouve une fois de plus embarqué dans des crimes – qu’il n’a certainement pas commis ! 
Le réel assassin, de son côté, semble s’en prendre à des individus dans leur plus simple appareil, de préférence en aimable compagnie, dans des mises en scène inspirées de livres licencieux. L’affaire risque de faire du bruit, car il s’agit à chaque fois d’hommes d’importance. 
Voilà notre Voltaire contraint d’aller se compromettre dans les recoins pas nets de la capitale, maisons de débauche gérées par des « abbesses », librairies clandestines, bureaux de la Librairie où les ouvrages interdits disparaissent entre les mains des exempts… sur les traces d’un meurtrier qui, comble de ce siècle, s’est pris de haine pour les libertins.

 

Chronique de Sybille :

J'étais impatiente de retrouver Voltaire dans ce second tome de la série "Voltaire mène l'enquête" parce que son personnage m'avait bien plu mais aussi pour voir si ce nouveau tome correspondait à mes attentes que le premier. Je remercie donc les éditions JC Lattès de m'avoir permis de lire cette suite.

J'ai été un peu déçue par ce nouveau tome parce que malheureusement, j'y ai retrouvé tous les points qui m'avaient un peu géné pendant ma lecture du premier tome, dommage. Ce qui m'a particulièrement ennuyé, c'est le fait que j'ai encore eu des difficultés à entrer dans l'histoire. Je n'arrive pas à m'interesser à celle ci avant quelques chapitres, et c'est assez problématique. Je me suis tout de même accrochée parce que l'enquête m'a bien plu et je voulais à tout prix connaître le dénouement de l'histoire.

Si l'enquête était intéressante et bien recherchée puisqu'elle tourne autour d'un livre érotique, j'ai été encore une fois un peu déçue : je l'ai trouvé trop longue. Les éléments importants et les péripéties tardent à arriver et du coup, c'est un peu dérangant pour le lecteur. Je trouve que c'est ce qui contribue en partie au manque d'intérêt que j'ai ressenti au début de ma lecture.

Cependant, pour ce nouveau tome comme pour le précédent, de nombreux points positifs viennent contrebalancer les petits désagréments ressentis. En effet, on retrouve un humour très sarcastique qui, à mon sens, prend plus de place que dans la Baronne meurt à cinq heures. Cet humour est vraiment bien réussi et permet d'attribuer aux personnages une certaine autodérision. Le couple Voltaire/Emilie fonctionne à merveille : ils sont toujours aussi complices et complémentaires.

Ce tome ci m'a permis de m'intéresser de plus près à Linant, un abbé un peu naif qui apparaît comme la "cinquième roue du carosse". Il est un peu considéré comme quelqu'un de simple mais d'extrêmement dévoué et Voltaire ainsi qu'Émilie n'hésitent pas à lui faire faire toutes les tâches les plus désagréables. Cela apporte une touche d'humour supplémentaire qui n'est pas négligeable.

La lecture de ce second tome m'a donc un peu déçue car je l'attendais "au tournant". Mais retrouver l'humour sarcastique de l'auteur et les personnages principaux sont un véritable plaisir !

Meurtre dans le boudoir,

Voltaire mène l'enquête,

de Frédéric Lenormand

éditions JC Lattès

321 pages

18 euros

 

Sybille

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/06/2012