Will Trent 3 : Genesis, de Karin Slaughter

510rlifr8pl-sy445.jpg

Quatrième de couverture

Ancien médecin légiste, Sara Linton travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, où elle tente de se reconstruire. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur. L'inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation et sa coéquipière Faith Mitchell comprennent rapidement que la patiente de Sara est la première victime d'un tueur sadique, d'un esprit dérangé. Pour mettre fin à cette abominable série de meurtres, seuls eux trois – avec leurs blessures et leurs secrets – seront en mesure d’analyser le cerveau d’un tel détraqué et de retrouver sa trace.

 

Chronique de Melisande

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Le Livre de Poche de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai adoré.

J’ai connu la série Will Trent à travers le tome 4 : Broken, et pour rectifier un peu le tir, voilà donc ma chronique du tome 3 (je me procurerai dès que possible les deux premiers tomes, histoire d’avoir la série dans l’ensemble et avec toutes les informations nécessaires). Ce tome 4 m’avait énormément plu, donc il était tout naturel que je lise les autres livres de cette série (voire de l’auteur en fait).

Juste une petite note informative : les enquêtes étant indépendantes les unes des autres, ça n’est pas grave si on les lit dans le désordre. Le seul souci vient de l’histoire en arrière plan, celle des personnages, leur relation, évolution, etc. Si on dit que c’est une série et qu’il y a un ordre, ça n’est pas pour rien. Mais en ce qui concerne l’intrigue même, l’enquête policière, etc. aucun souci, vous pouvez lire comme vous voulez, je suis juste « maniaque » je préfère lire dans l’ordre.

Alors sinon que dire de ce livre ? C’est une perle, un excellent livre. C’est la raison pour laquelle je voulais continuer la série quitte à la lire dans le désordre parce que j’adore ce que fait l’auteur. Déjà l’écriture est très agréable, ça se lit très vite et très bien et même si Genesis est un beau petit pavé de 650 pages (en poche) il n’empêche qu’il se dévore. Le livre ne m’a même pas fait 2 jours donc c’est pour dire. Dès les premières pages j’ai plongé dans l’enquête et avec un tel prologue on sait qu’elle ne va pas être simple. Je pense d’ailleurs que c’est la marque de fabrique de l’auteur.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir ce qui va se passer et de toute façon après un tel prologue, on imagine suffisamment de choses. L’intrigue est géniale même si elle est horrible en même temps. C’est dingue de voir le cheminement de l’enquête pour les mener aux coupables. Je ne voyais pas forcément les liens, je me suis évidemment posée des questions, fait des suppositions mais je n’aurais pas cru ça. Pas ces personnes là en tout cas, j’avais autre chose en tête. Les informations viennent vraiment au compte goutte et il y a des choses auxquels je ne m’attendais pas. Il y a pas mal d’action, de rebondissements, révélations sur la fin évidemment et quand on se rend compte à mesure de l’ampleur de l’histoire… On ne peut que féliciter l’auteur pour son imagination et savoir faire (je ne préfère même pas savoir si elle s’est basée sur des faits réels pour écrire son intrigue… tant c’est violent, glauque, affreux, tout ce qu’on veut !). Mais c’est tout ça qui rend ce livre si génial, toute cette horreur (en même temps quand on lit un thriller, on sait à quoi s’attendre) et de voir ces flics se démener alors que tout est fait pour les empêcher de faire leur travail. C’est exaspérant et frustrant mais ça donne un côté haletant avec un compte à rebours… La tension est à son maximum avec un suspense qui dure... On n’a qu’une hâte que tout se termine et évidemment pour le mieux !

 En plus des enquêtes, on a évidement le côté plus « intime », la vie quotidienne, sociale des personnages. Etant donné que j’ai lu le tome 4 avant, je savais certaines choses sur eux, mais je trouve ça toujours intéressant. Et le fait de mêler vie privée/vie public est agréable, ça permet de souffler un peu, de faire retomber l’atmosphère qui est forcément lourde et dure. Il s’agit quand même de torture, viol, meurtre, rien de réjouissant en soi.

Au niveau des personnages, j’ai pu revoir de nouveau Will Trent, sa coéquipière Faith Mitchell qu’on n’entrevoyait à peine dans Broken à cause de certaines circonstances et là j’en vois les raisons, Sara Linton et donc sa rencontre avec Will. Franchement, j’adore. Dans Broken on était surtout du côté des pensées de Sara plus que de Will, quand bien même la série porte son nom, mais ici, dans ce tome, on le voit davantage. J’avais compris certaines choses sur Will dans le tome 4 mais ici on en apprend davantage sur son compte et je ne l’apprécie que plus.

Faith est assez particulière mais attachante à sa manière, je l’avais peu vu dans Broken, mais elle m’avait paru comme une « grande gueule » et je constate que c’est vraiment le cas. Mais son duo avec Will marche plutôt bien malgré leurs soucis respectifs, parce qu’elle permet de compenser certaines choses. Les deux personnages se complètent bien donc c’est sympa de les voir tous les deux. Sara est une « ombre » au tableau et je comprends mieux certaines choses qui se sont déroulées dans le tome 4 maintenant (d’où l’importance de lire dans l’ordre).

Je remarque que l’auteur fait pas mal de rappels sur le passé des personnages, ce qui a pu arriver, etc. de sorte que même si on ne lit qu’un tome de la série, on puisse quand même connaître dans l’ensemble les personnages.

Ce que j’apprécie beaucoup chez Karin Slaughter c’est que même si on est centré sur un personnage, ici Will vu que c’est sa série, il n’empêche que l’on s’attarde pas mal sur les personnages secondaires, ceux qui gravitent autour de lui (là en l’occurrence Faith et Sara). C’est agréable de voir ce qu’ils pensent, ce qu’ils font, leur passé pour mieux les cerner et les comprendre. J’avais déjà remarqué ça dans Broken et je constate que c’est la même chose ici, donc c’est très appréciable.

Bref, je ne vais pas m’attarder plus longuement mais ce tome est absolument génial et je pense que c’est la série / voire l’auteur qui l’est et qui nous propose de superbes enquêtes. L’intrigue est excellente, pleine de rebondissements, de tension, révélations si bien qu’on ne peut pas s’ennuyer, le tout pigmenté des problèmes quotidiens qui permettent de relâcher un peu la tension… ou pas. Les personnages sont vraiment bien construits, on apprend à bien les connaître, à s’attacher à eux et de voir les liens qui les unissent. Non vraiment c’est vraiment excellent et je le recommande chaudement pour tous les friands de thrillers !

 

Genesis

Will Trent 3

Karin Slaughter

Le livre de poche

663 pages

8,10€

 

Melisande

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/08/2013