Interview de Claire Favan

 

 

Nous vous présentons l'interview de Claire Favan, l'auteure d'une série de deux thrillers chroniqués sur le site : le tueur intime et le tueur de l'ombre, paru aux éditions des nouveaux auteurs.

 

Avant toute chose, je remercie bien évidemment Claire Favan d'avoir accepté de répondre à mes quelques questions.

1/ Vous travaillez dans la finance, il me semble, comment avez vous eu une telle idée de thriller ?

J'ai toujours aimé lire, suivant en cela l'exemple de ma mère. C'est d'ailleurs elle qui aimait les polars et qui m'a transmis le virus des romans sur les tueurs en série. J'écrivais depuis quelques années lorsque j'ai eu l'idée de croiser ces deux passions.

En tant que lectrice, les livres qui me marquent sont ceux qui me prennent aux tripes ou qui provoquent des réactions dans mon quotidien. En tant qu'auteur, j'ai donc tout simplement écrit le livre que j'aurais aimé lire, mêlant psychologie et explications sur le pourquoi et le comment peut-on devenir un tueur en série, et ce dans un contexte crédible.



2/ Comment avez vous eu l'idée d'inventer le personnage de Will Edwards ? Et celui de Lee dans le tueur de l'ombre ?

En lisant de nombreux romans sur les tueurs en série, j'ai souvent eu l'impression que les raisons d'agir du tueur étaient survolées ou mises de côté quant il meurt en emportant tous ses secrets avec lui.

Le personnage de Will Edwards a donc été créé pour que le lecteur assiste à sa genèse et comprenne voire même compatisse avant de le détester. J'ai effectué des recherches et travaillé pour créer chaque détail de sa personnalité afin de le rendre à la fois proche et très éloigné de chacun.

Pour Lee, j'ai plutôt cherché à jouer avec les codes du genre. Je voulais un personnage doté d'une volonté de fer et capable de briser Will, un super prédateur qui vienne bousculer les convictions du lecteur.

 

3/ La particularité première de vos livres est que l'on entre dans la tête du tueur. Est ce que ça n'a pas été trop difficile de vous mettre à la place de Will Edwards ?

Pas du tout. Il s'agit d'un simple travail de projection à la fois vers ce qu'un tueur en série pourrait penser, à la fois vers la victime pour verrouiller l'ambiance et le visuel, et à la fois vers l'imagination du lecteur.

 

4/ Vous êtes vous documentez ou avez vous des connaissances particulières sur le FBI pour pouvoir décrire à ce point leur travail ?

En général, le FBI ne travaille plus sur place, mais plutôt à distance à partir des photos des scènes de crime et des statistiques établies grâce aux éléments recueillis auprès d'autres tueurs en série arrêtés.

Cependant, beaucoup de romans ou de séries télé arrangent la vérité. Avec un tueur comme Will Edwards qui se déplace sur tout le territoire des Etats Unis, il me fallait un cadre aménagé justement pour créer des personnages récurrents et attachants du côté des "gentils" ce qui n'aurait pas été le cas dans une enquête suivie par des enquêteurs locaux à travers tout le pays.

Pour le reste, je pioche l'information là où elle est disponible.


5/ Le tueur de l'ombre présente un grand rebondissement, comment avez vous eu l'idée d'une telle machination auprès des tueurs en série ?

A force de lire des romans sur le sujet, je pense que tous les auteurs visualisent les failles où se glisser. Le tueur de l'ombre a été écrit dans ce but.


6/ L'écriture de ces deux thrillers a dû vous prendre du temps et de l'énergie, cela n'a pas été trop difficile à gérer ?

J'ai établi un rythme de travail régulier le soir et le week-end quand cela est possible. Le tueur intime m'a demandé six mois de travail dans un contexte professionnel extrêmement difficile et le tueur de l'ombre m'a demandé un an en tout.

J'ai un métier à responsabilité qui me demande de la concentration, de l'énergie et de la patience. Et comme mes employeurs ne sont toujours pas au courant de l'existence de mon autre vie, je me dois de maintenir un équilibre.

Ma philosophie concernant tout ceci c'est : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, afin de toujours bien garder l'essentiel à l'esprit. Mon quotidien et ma famille m'ancrent dans la réalité. Et en même temps, mes romans sont la preuve qu'on peut réaliser ses rêves.

 

7/ Avez vous d'autres projets d'écritures ? Si oui, seriez vous tenter par un autre genre littéraire ?

Mon troisième roman est en cours d'écriture. Il touche toujours au domaine des tueurs en série. Je n'ai pas encore de projet établi pour la suite.

Si un jour je parvenais à trouver l'énergie et le courage pour me lancer dans une telle aventure, j'aimerais écrire un livre de Fantasy médiévale. J'avoue que c'est dans cette catégorie que j'ai vécu mes plus belles expériences de lectrice. 


Vous pouvez retrouver la biographie de l'auteure ici

Ainsi que son blog

 

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau