Mon chien qui pue, de Christine Roussey

Mon chien qui pue

Quatrième de couverture

Le jeune narrateur de cette drôle d'histoire signée Christine Roussey est désemparé. Son incroyable chien, Alfred, sent mauvais, mais alors très mauvais. Or bientôt, c'est son anniversaire, et il se demande comment faire pour garder Alfred à ses côtés avec tous ses amis. Allez, c'est décidé, Alfred mérite un bon bain. Malheureusement, une fois le lavage intensif réalisé, Alfred devient soudain très très bizarre... bizarre au point de se brosser les dents après chaque croquette ou de se nettoyer les babines après chaque sardine. Un album tout simple, à l'imagination foisonnante, qui décline la thématique familière de l'animal de compagnie favori des enfants.

 

Chronique de Melisande

Voici un album tout mignon qui prête à sourire dans un premier temps et qui ne pourra que faire rire les enfants et qui pourtant, à mon sens, traite essentiellement d’un sujet bien actuel et difficile qui est celui du changement, celui qui est obligatoire pour bien s’insérer dans la société.

Le narrateur de l’histoire, un petit garçon adore son chien, le seul problème est qu’il pue, mais vraiment c’est horrible. Alors un jour, il le force à prendre un bain, pour bien sentir bon. Une fois que c’est chose faite, son chien se transforme totalement, il devient bizarre au dire de son jeune maître. Lorsqu’il va dehors par exemple, il met un manteau, des bottes et prend un parapluie pour ne pas se mouiller, il évite les flaques d’eau, la boue, là où il aimait se rouler auparavant. Le jeune garçon ne reconnaît plus son chien, il est différent alors il va faire la seule chose qu’il reste à faire, le faire redevenir comme avant pour pouvoir de nouveau s’amuser avec lui.

J’ai dit que cet album traitait du changement, oui en effet, pour bien s’insérer dans la société il faut être comme tout le monde, bien rentrer dans le moule sinon ça ne convient pas. mais au final, on voit bien que l’on va à l’encontre de notre nature, que ce n’est pas « nous » et qu’il vaut mieux rester comme l’on est plutôt que de vouloir changer pour faire plaisir aux autres, car après tout, qui nous garantie que nous serions plus acceptés de cette manière ? Mieux vaut être accepté parce que l’on paraît ou pour ce que nous sommes ?

Les illustrations sont plutôt sympathiques, à l’image de la couverture (désolée, n’ayant pas le livre sous la main, je ne peux pas donner de visuel personnel). Cela fait presque dessin d’enfants à la manière dont s’est fait et le fait que la narration soit celle d’un petit garçon, cela pourrait presque faire partie de son « journal intime ». cela ajoute un vrai plus à l’histoire je trouve.

A partir de 3/4 ans

 

Mon chien qui pue

Christine Roussey

La Martinière Jeunesse

Livres pour enfants

26 pages

11,90€

 

Melisande

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/02/2016