Editions Myriapode

logo-myriapode.png

 

 

Nous sommes une maison d’édition à vocation littéraire et culturelle. Bien que récente, notre politique littéraire et notre approche originale nous permettent d’avoir une forte identité et une assise confortable. Notre comité de lecture, composé de personnes compétentes, ayant une longue expérience dans le monde de l’édition, sélectionne les manuscrits qui nous sont proposés en fonction de leur qualité, mais également de leur potentiel commercial.
Nous visons une édition qualitative et une réelle collaboration avec les auteurs.
Nous réalisons pour l’auteur toutes les tâches nécessaires à la fabrication du fichier intérieur à savoir : la relecture, les corrections orthographiques et grammaticales, ainsi que la mise en forme selon les normes typographiques et d’édition d’usage. Nous proposons un projet de couverture à partir de nos modèles standard et fournissons les efforts requis pour une impression de qualité. Nous impliquons nos auteurs dans la promotion de leurs œuvres à travers des rencontres littéraires et animations de toutes sortes. Nous procédons également à la diffusion de la version numérique des ouvrages. A cet effet, nous nous occupons en amont de l’enrichissement du fichier PDF (hypertexte, signets de navigation...), de la création du package et de la mise en ligne sécurisée du texte.

 

 

Site officiel

 

Vous voyez ci-dessous les OS (tomes uniques) des Editions Myriapode.

Pour voir les différentes séries chroniquées, aller à l’endroit suivant (en cliquant dessus) : pas de série pour le moment

Liste des livres OS  de la maison d’édition :

 

Folle d'Absinthe, de Virginie Troussier

folle-d-absinthe-de-virginie-troussier.jpg« Nous nous arrêtions là où l’eau était émeraude et nous piquions des pédalos en pleine nuit. Nous trempions nos lèvres teintées de café frappé, et on riait en se dévoilant nos dents de traviole comme une confidence. Pourtant, je savais que cela n’allait pas durer. Par essence, le sublime frôle la chute. La vie n’est trop courte que si la vitesse a mal été ajustée. Respirer pleinement, c’est accepter que le temps varie dans son allure jusque dans son épaisseur. C’est se laisser rattraper par cette quête infinie de désir. Se donner le vertige à la folie, s’enivrer d’une goutte de poison qui monte au nez, effleurer la mort en râpant sa chair tendre du bout des doigts ne sont pas des attitudes suicidaires, c’est vivre ».

Folle d’Absinthe est le récit d’une femme qui tente de cerner l’amnésie frappant ses émotions, les conséquences d’un temps trop dissolu, et sa poursuite effrénée de l’exclusivité. L’histoire démontre qu’il y a parfois de la beauté dans le désespoir. Une beauté incandescente. Le sujet n’est au final ni l’amour ni le désamour, mais la foi obligatoire en l’existence.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau