Folio

 

Découvrez ou relisez les grands auteurs contemporains français et étrangers, explorez les nouveaux courants de la création romanesque. Folio vous fait vivre vos rêves, vos émotions, et offre un grand voyage en littérature.

 

Site officiel

 

Vous voyez ci-dessous les OS (tomes uniques) de l’éditeur Folio.

Pour voir les différentes séries chroniquées, aller à l’endroit suivant (en cliquant dessus) : Séries de Folio

 

 Liste des livres OS  de la maison d’édition :

 

Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie

«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.» 

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?

De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

Au bonheur des ogres, de Daniel Pennac

AuCôté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.Côté cœur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j'étais là aussi pour l'explosion de la troisième, ils m'ont tous soupçonné.Pourquoi moi ?Je dois avoir un don...

 

 

Armageddon Rag, George R.R. Martin

"Woodstock a été l'aube, Altamont le crépuscule, West Mesa la nuit cauchemardesque". Célèbre pour avoir été l'imprésario d'un des plus grands groupes de rock des années soixante, les Nazgûl, Jamie Lynch est retrouvé assassiné : on l'a ligoté à son bureau et on lui a arraché le coeur. Un meurtre qui en fait remonter un autre à la surface : celui du chanteur du groupe, abattu en plein concert, en 1971, à West Mesa. Deux meurtres non élucidés distants d'une dizaine d'années. Une énigme. Parce que son quatrième roman s'obstine à ne pas dépasser la 37e page, parce qu'il a suivi l'affaire Charles Manson en tant que journaliste, parce qu'il est fasciné par l'histoire et la musique des Nazgûl, l'écrivain Sander Blair décide de mener sa propre enquête et d'en tirer un livre, son De sang-froid. Mais Sander va rapidement se rendre compte que, malgré les apparences, le meurtre de Jamie Lynch n'est pas une nouvelle affaire Sharon Tate. C'est bien plus compliqué. Et bien pire. Thriller hanté par des visions d'apocalypse, fascinante plongée dans l'Amérique de l'après-guerre du Viêt-Nam sur laquelle plane le fantôme de l'âge d'or du rock, Armageddon Rag est une des réussites majeures de George RR Martin.

Comme des fantômes - Histoires sauvées du feu, de Fabrice Colin

Que se passe-t-il quand un auteur abandonne ses personnages ? Quand l’Alice de Lewis Carroll oublie de fêter ses cent trente ans ? Quand Peter Pan entend vous faire payer ses orientations sexuelles ? Que se passe-t-il lorsqu’un lecteur est pris au piège d’un cadavre d’histoire, qu’un détective devient fabricant de spectres ou que la mort d’un poète fait surgir une forêt ? Expert en fantômes et en fées, docteur ès faux-semblants et machinations troubles, Fabrice Colin possédait sur ces questions - et sur d’autres - des avis très personnels. C’était avant 2005 : avant qu’un incendie accidentel ne mette un terme brutal à ce qu’il appelait lui-même " ma petite carrière d’ombres ". Ce recueil de nouvelles se veut hommage autant qu’étude; s’y dévoile une personnalité tourmentée et complexe dont les textes ici présentés ne sauraient suffire à épuiser pleinement le mystère. Suicide ou disparition ? Mythomanie chronique ou soif d’histoires compulsive ? La réponse, si elle existe, se trouve à l’intérieur.

Comme un conte, de Graham Joyce

Comme un conteTara Martin a mystérieusement disparu il y a vingt ans. Son frère, ses parents, son petit ami, tous la croient morte. Pourtant, lorsqu’elle réapparaît ce jour de Noël, elle semble n’avoir pas changé. Peut-être son regard s’est-il alourdi d’une ou deux rides, mais tout indique qu'elle est restée la jeune fille d’à peine seize ans qui s’était évanouie dans la nature. Et c’est peu de dire que sa famille doute des explications qu’elle fournit pour justifier sa longue absence. Quel drame cache réellement son étrange disparition? Quel événement atroce occulte-t-elle par une amnésie de vingt ans ? À moins que sa singulière version des faits ne soit vraie, malgré ses allures de conte de fées ?

 

Comment fais-tu l’amour, Cerise? , René Fallet

Elle tourna ses grands yeux bleus vers Michael et dit, nettement, honnêtement :

- Michael... A Paris, vous savez... Peut-être...

Elle recula encore, rectifia, déjà moins nette et déjà moins honnête :

- Enfin, je ne sais pas... On verra...

- C’est cela, consentit Michael, on verra.

C’était tout vu. Dès qu’elles avaient dit "peut-être". Il n’était pas besoin de les entendre davantage. Elles avaient tout dit. Il avait vu en clair passer dans les yeux clairs ce qu’il espérait y voir passer depuis des mois.

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère...et retrouvé l'amour, de S.G. Browne

Il n'est jamais agréable de se réveiller sur le sol de la cuisine, baignant dans une mare de glace à la fraise fondue et entouré de plusieurs bouteilles de vin... vides, évidemment. Le trou noir dans mes souvenirs n'est pas, non plus, quelque chose de très réjouissant. Qu'ai-je bien pu faire pour en arriver là ? Et pourquoi ai-je vidé le congélateur de son contenu ? Le mieux est encore d'aller voir par moi-même... Après vérification, c'est finalement assez logique : pour y ranger les corps de mes parents. Bien... Il va falloir que je me remémore deux ou trois choses, mais par où commencer ? Peut-être par la façon dont je suis devenu un zombie ? 

 

Daemone, de Thomas Day

Daemone

 

David Rosenberg est mort. Vive David Rosenberg 2.0 ! Ou plutôt vive Daemone Eraser, comme il se fait appeler depuis sa résurrection. Star plus que célèbre et richissime du Jeu - des combats à mort opposant dans l'Arène des gladiateurs surentraînés -, Daemone n'a plus le goût à la vie depuis le coma irréversible de Susan, sa femme. Mais un jour surgit Lhargo, un Guerrier du temps, un Alèphe, un de ces extraterrestres insectoïdes dont l'humanité ignore tout ou presque.
Et avec lui, un marché que Daemone ne peut refuser : tuer cinq personnes et retrouver, enfin, celle qu'il aime plus que tout. Roman d'aventures inspiré autant par les space operas de l'âge d'or de la SF que par le cinéma de Sam Peckinpah, Daemone entraîne son lecteur sur un rythme endiablé et ne le lâche qu'à la dernière ligne : épuisé et conquis.

Du domaine des Murmures, de Carole Martinez

du-domaine-des-murmures.jpgEn 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui ». Contre la décision de son père, le seigneur du domaine des Murmures, elle s’offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu’à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu’elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion…

Loin de gagner la solitude, la voici bientôt témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu’en Terre sainte.

Aujourd’hui encore, son fantôme murmure son fabuleux destin à qui sait tendre l’oreille.

 

Emma, de Jane Austen (folio)

Product 9782070459834 195x320Emma Woodhouse n'a jamais été amoureuse. Elle revendique hautement le célibat, mais elle adore marier les autres. Il y a de multiples intrigues dans Emma : celles que la jeune fille invente, celles qu'elle fomente, celles qui existent et qu'elle ne voit pas, celles qu'elle contrecarre, celles qu'on lui suggère. Partant d'un groupe limité de jeunes gens, le roman parcourt l'ensemble des couples possibles selon une logique combinatoire assez comique qui évoquerait presque l'arbre des probabilités.
Pour le lecteur français, ce roman brillant et drôle, centré sur les manigances d'une «marieuse», les dégâts «collatéraux» qu'elle suscite, la manière dont l'amour frappe, la manière dont on y succombe – ou dont on cherche à s'en préserver –, peut évoquer le meilleur des comédies de Marivaux, qui se donnait pour tâche de débusquer l'amour des niches où il se cache dans le cœur humain, et la finesse de Musset.

 

Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet, de Antoine Bello

antoine-bello-enquete-disparition-emilie-brunet.jpgLe détective Achille Dunot souffre d'une étrange forme d'amnésie. Depuis un récent accident, sa mémoire ne forme plus de nouveaux souvenirs, si bien qu'il se réveille chaque matin en ayant tout oublié des événements de la veille. Quand le chef de la police lui demande d'enquêter sur la disparition d'Emilie Brunet, une des femmes les plus riches du pays, Achille décide de tenir un journal dans lequel il consignera le soir, avant d'aller se coucher, les enseignements de la journée. Lui qui ne jure que par Agatha Christie devient ainsi à son insu le héros et le lecteur d'un drôle de roman policier... dont il est aussi l'auteur. Très vite, tout accuse Claude Brunet, le mari de la disparue. Il a plusieurs mobiles et aucun alibi. Il se vante à demi-mot d'avoir commis le crime parfait. Mais surtout, il ose critiquer les méthodes d'Hercule Poirot...

 

 

Fiasco! Des écrivains en scène, Anthologie

Jonathan Coe contraint de ramper devant le public d’un studio de télévision pour se soustraire au champ des caméras … Julian Barnes, s’adressant à son éditeur, est incapable de se souvenir du titre de sa seule nouvelle publiée … Rick Moody faisant une lecture dans une librairie où, suite à une erreur de date sur le programme, sa mère est l’unique auditrice … André Brink, lors d’une soirée littéraire, peine à discuter avec son éditeur. Finalement, il remarque une femme près du buffet et s’exclame : « mais qui peut bien être cette pauvre femme, là-bas ? – C’est ma femme », répond l’éditeur …

Découvrez ces grands moments de solitude désopilants racontés par des auteurs anglo-saxons.

 

Fusées - Mon Coeur mis à nu et autres fragments posthumes, de Charles Baudelaire

Product 9782070415328 195x320 «Je veux faire sentir sans cesse que je me sens comme étranger au monde et à ses cultes», écrit Baudelaire à sa mère, le 5 juin 1863, dans une lettre où il explique le projet de Mon cœur mis à nu. En effet, le «cœur» qu’il met à nu n’est pas un cœur qui s'épanche en émois ou qui révèle ses secrets. C’est un cœur qui se gonfle de ressentiments.
Seules quelques notes ont été conservées de ce livre «rêvé». On y trouve la trace d’une pensée provocatrice et paradoxale, dans une forme concentrée. Ces fragments n'en sont pas moins, comme l’écrivait leur premier éditeur, Eugène Crépet, en 1887, «le résumé de la vie intellectuelle et morale du poète». S’ouvre avec eux une seconde vie de l’œuvre de Baudelaire, plus fantasmée qu’accomplie, traversant ces années au cours desquelles le poète se recrée dans ce qui le détruit.

 

Hamlet, de William Shakespeare

HAMLET : Voici l’heure sinistre de la nuit, L’heure des tombes qui s’ouvrent, celle où l’enfer Souffle au-dehors sa peste sur le monde. Maintenant je pourrais boire le sang chaud Et faire ce travail funeste que le jour Frissonnerait de voir… Mais, paix ! D’abord ma mère. Oh, n’oublie pas, mon cœur, qui elle est. Que jamais Une âme de Néron ne hante ta vigueur ! Sois féroce mais non dénaturé. Mes mots seuls la poignarderont ; c’est en cela Que mon âme et ma voix seront hypocrites ; Mon âme ! aussi cinglantes soient mes paroles, Ne consens pas à les marquer du sceau des actes ! (Acte III, scène II).

 

 

Histoires Sanglantes, Anthologie

Un homme hagard, devenu l’ombre de lui-même, est déboussolé, envoûté par la visite quotidienne d’une morte-vivante... Une maison maudite, à l’aspect lugubre, où le nombre de morts croît dans des proportions inquiétantes…Un couple de vampires affamés, en quête de sang frais… Vampires, vous avez dit vampires? Trois histoires de vampires, trois nouvelles sanglantes de trois grands maîtres de la littérature fantastique et de la science-fiction.

 

 

 

L’échappée, de Valentine Goby

« Nous marchons, suivies par la foule, têtes rasées parmi les décombres de l’avenue Janvier, de la rue Saint-Hélier dévastée, criblée de béances et d’immeubles en ruine, pendant des semaines c’étaient des gravats enchevêtrés de poutres, de meubles brisés, chambres, cuisines, salles à manger réduites en poussière, éclats de verre, j’imagine que c’était comme ça, tout est déblayé et vide maintenant, je trébuche sur des souvenirs que je n’ai pas, les bombardements ont eu lieu sans moi, j’étais terrée dans un couvent mais je sais tout, ils m’ont fait ce que la guerre leur a fait. »

L’échappée ou le destin d’une jeune paysanne bretonne coupable d’avoir aimé un pianiste allemand pendant l’Occupation. Avec ce quatrième roman, Valentine Goby signe un livre tragique et puissant sur l’identité et la liberté.

La beauté sur la terre, Charles-Ferdinand Ramuz

« Laisse-lui la liberté », disait-on dans la salle à boire. Qu’est-ce que tu veux la faire travailler ? elle n’est pas faite pour ça. Laisse-lui la liberté, sans quoi tu risques de l’éteindre… C’est comme les ailes des papillons : si tu les touches, elles deviennent grises… Laisse-la courir… »

Juliette, une jeune orpheline cubaine, rejoint son oncle dans un village près du lac Léman. Sa beauté réenchante le monde : elle illumine la terre, l’air et l’eau. Mais est-elle, pour les hommes qui la contemplent et la désirent, une bénédiction ?

 

 

La guerre olympique, de Pierre Pelot

guerre.jpgComment concilier la paix mondiale, le chauvinisme des peuples, le contrôle de la démographie, la lutte contre la délinquance et l'amour du sport ? C'est simple... Tous les deux ans sera déclarée, entre le camp blanc et le camp rouge, la guerre olympique. Des champions dopés, surentraînés, s'affronteront au cours d'épreuves mortelles où tous les coups sont permis. Pénalités des vaincus ? Dix millions de morts dans leur camp, choisis parmi les délinquants, les subversifs, les déviants dont le cerveau est piégé à l'aide d'une mini-bombe réglée pour exploser dès la proclamation du résultat. Quelle belle invention ! Pourquoi n'y a-t-on pas pensé plus tôt ?
 
 

 

La jeune fille à la perle, de tracy Chevalier

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l’âge d’or de la peinture hollandaise. Griet s’occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s’efforçant d’amadouer l’épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.

Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers. À mesure que s’affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...

Un roman envoûtant sur la corruption de l’innocence, l’histoire d’un cœur simple sacrifié au bûcher du génie.

La Panse, de Léo Henry

1249716002 Bastien Regnault part à la recherche de Diane, sa soeur jumelle, dont la famille n'a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Des indices convergents le mènent très vite à la Défense. Le quartier d'affaires, chargé d'histoire, va, petit à petit, se dévoiler à lui, lui révélant un monde inconnu et souterrain, où, semble-t-il, officie une mystérieuse et très ancienne société secrète : la Panse. Après Le casse du continuum, Léo Henry poursuit, avec La Panse, son exploration des genres dits "populaires". Il propose cette fois un thriller d'infiltration lovecraftien ancré dans l'ici et maintenant, un roman remarquable, qu'on ne lâche plus une fois entamé, preuve, s'il en était encore besoin, de son immense talent.

 

La vie très privée de Mr Sim, de Jonathan Coe

la-vie-tres-privee-de-mr-sim.jpegMaxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l'échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l'échec à l'âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s'accepte tel qu'il est et trouve même certaine satisfaction à son état. Mais voilà qu'une proposition inattendue lui fait traverser l'Angleterre au volant d'une Toyota hybride, nantie d'un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur, représentant en brosses à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance, notamment auprès de son père sur lequel il fait d'étranges découvertes : le roman est aussi un jeu de piste relancé par la réapparition de lettres, journaux, manuscrits qui introduisent autant d'éléments nouveaux à verser au dossier du passé. Et toujours Max pense à la femme chinoise et à sa fille, aperçues dans un restaurant en Australie, dont l'entente et le bonheur d'être ensemble l'ont tant fasciné. Va-t-il les retrouver? Et pour quelle nouvelle aventure?
 
 

La soif primordiale, de Pablo de Santis

513zwdtmexl sx301 bo1 204 203 200Dans la Buenos Aires des années 1950, à l'ombre de la dictature, Santiago, un jeune provincial réparateur de machines à écrire, se retrouve par hasard responsable de la rubrique ésotérique du journal où il travaille et informateur du ministère de l'Occulte. Malgré son scepticisme à l'égard du surnaturel, Santiago assiste à une rencontre de spécialistes des superstitions, y est témoin d'un meurtre et mis en contact avec "les antiquaires", des êtres extraordinaires qui vivent dans la pénombre entourés d'objets anciens, vendent de vieux livres et sont la proie d'une soif primordiale, celle du sang. Le hasard ou le destin, mais surtout un étrange amour, puissant et troublant, amèneront Santiago à ne plus résister à cette soif et il devra alors chercher à survivre, peut-être pour l'éternité, dans un monde hostile.

 

Le casse du continuum, de Léo Henry

Ils sont sept. Les meilleurs dans leur domaine respectif : maniement d'explosifs, charisme, assassinat, braquage, séduction... Ils n'ont, a priori, rien en commun mais vont devoir mettre de côté leurs rivalités et s'associer pour une mission secrète hors du commun. En cas de succès, ils pourraient devenir les sauveurs de l'humanité tout entière. En cas d'échec : la mort ou pire encore. L'enjeu ? Réussir le casse du continuum.

 

 

 

 Le cercle celtique, de Bjorn Larsson

Le

Un voilier vogue au large de l'Écosse. Bravant les rigueurs de la mer du Nord en plein hiver, ses deux passagers se dirigent vers des périls sans nom. Car plus effrayants que la nature déchaînée sont les dangers dont les hommes les menacent.Poursuivis sur les mers par des inconnus, volés, espionnés, ils n'en sont pas moins déterminés à découvrir la clef de la malédiction qui pèse sur MacDuff et Mary, amoureux en fuite. À découvrir surtout le secret du Cercle celtique, avec ses mystérieux rites meurtriers.De pays en pays, de tempête en bourrasque, de surprise en révélation, les deux aventuriers de la mer vont accomplir un étonnant voyage et mettre au jour quelques sinistres vérités...

 

 

Le crime de Lord Arthur Savile, de Oscar Wilde

Lord Arthur Savile se soumet volontiers à l’investigation d’un chiromancien.
Celui-ci blêmit à la vue des lignes de sa main, tremble comme s’il avait vu le diable en personne.
Dans le plus grand secret, il confie le contenu de sa vision à Lord Arthur, qui est lui-même horrifié.
C’est qu’il a une tâche à accomplir…
Un meurtre.

 

 

Le Déchronologue, de Stéphane Beauverger

 « Je suis le capitaine Henri Villon, et je mourrai bientôt. Non, ne ricanez pas en lisant cette sentencieuse présentation. N’est-ce pas l’ultime privilège d’un condamné d’annoncer son trépas comme il l’entend ? C’est mon droit. Et si vous ne me l’accordez pas, alors disons que je le prends ».

Ainsi débute le récit du capitaine Villon. Il lutte avec son équipage de pirates pour préserver sa liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Son arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.

 

 

Le grand nez de Lilli Steinbeck (Le onzième pion), de Heinrich Steinfest

L’extraordinaire Lilli Steinbeck, aussi élégante et raffinée que son nez est difforme, enquête sur une série d’enlèvements à travers le monde. Seul point commun à toutes ces disparitions : les victimes, des hommes ordinaires, ont séjourné en Grèce et croqué dans une pomme empoisonnée avant de réapparaître mortes aux quatre coins du globe. Assistée d’un détective athénien obèse, Lilli Steinbeck a mis le nez dans un drôle de jeu où le lecteur croisera aussi bien Batman qu’un tueur à gages finlandais et les derniers dodos ...

 

 

Le Haut-lieu et autres espaces inhabitables, de Serge Lehman

serge-lehman-le-haut-lieu-et-autres-espaces-inhabitables.jpgUn grand appartement oublié de l’île Saint-Louis dont les portes et les pièces disparaissent les unes après les autres …

Un bureau secret du ministère de l’Intérieur chargé d’explorer la banlieue parisienne pour y trouver les preuves de l’existence de Dieu …

Une entreprise géante qui fait surveiller ses employés par des espions semi-invisibles …

Une ville construite à partir d’œuvres d’art franco-allemandes et menacée par l’intrusion d’un monstre appelé « le Charbonnier » …

Six histoires étranges, drôles, tragiques, métaphysiques. Six plongées dans l’abîme pour découvrir ce qui se cache de l’autre côté de la réalité. A mi-chemin entre Jules Verne et Jorge Luis Borges : bienvenue dans le monde de Serge Lehman.

Le ravissement de Britney Spears, de Jean Rolin

le-ravissement-de-britney.jpgFaut-il prendre au sérieux les menaces d'enlèvement qu'un groupuscule islamiste fait peser sur Britney Spears ? Les services français (les meilleurs du monde) pensent que oui. Certes, l'agent qu'ils enverront à Los Angeles pour suivre cette affaire présente quelques handicaps - il ne sait pas conduire, fume dans les lieux publics, ignore presque tout du show-business et manifeste une tendance à la mélancolie -, mais il fera de son mieux pour les surmonter, consultant sans se lasser les sites spécialisés, s'accointant avec des paparazzis, fréquentant les boutiques de Rodeo Drive ou les bars de Sunset Boulevard, jusqu'à devenir à son tour un spécialiste incontesté tant de Britney elle-même que des transports en commun de Los Angeles. II n'en échouera pas moins dans sa mission, et c'est de son exil au Tadjikistan, près de la frontière chinoise, qu'il nous adresse ce récit désabusé de ses mésaventures en Californie.

 

Le Sixième Commandement, de William Muir

« Vous avez bel et bien voté il y a deux ans au référendum concernant la peine de mort. Vous avez voté en sa faveur et vous saviez que vous pourriez à un moment quelconque être appelé à intervenir au cas où une exécution aurait lieu. » Jusqu’à ce jour, William Riley menait une petite vie tranquille, sans grand intérêt :il s’occupait de sa fille un week-end sur deux, allait au pub avec son meilleur ami, faisait des rencontres d’une nui… Et soudain, coup de tonnerre : il doit participer à la pendaison d’un meurtrier ! Riley, pour la première fois de sa vie, va devoir affronter les conséquences de ses actes.

 

 

Les faucheurs sont les anges, de Alden Bell

faucheurs.gifTemple a quinze ans. Elle ne peut se souvenir du monde tel qu’il était avant, il y a vingt-cinq ans… Avant que les morts ne reviennent à la vie, avant de se retrouver seule ou presque, sans personne d’autre qu’elle-même pour assurer sa survie. Heureusement, elle semble faite pour ça, et son périple sur les routes des États-Unis lui permet de se nourrir chaque jour de la beauté du monde. Pourquoi, dès lors, éprouver le moindre ressentiment pour les autres : les limaces, les sacs à viande… les zombies.

 

 

 

Les fosses d’Iverson, de Dan Simmons

En 1913 les Etats-Unis fête leur réconciliation nationale 50 ans après la guerre de sécession. A cette occasion un grand rassemblement de vétérans est organisé sur les lieux de la terrible bataille de Gettysburg pendant l’été. Une véritable aubaine pour un jeune boy-scout d’approcher tous ces guerriers dont les uniformes le font rêver. Sa mission : s’occuper de l’un de ces vieillards pendant la fête. Mais celui-ci a d’autres intentions. Il veut retrouver le général qui a envoyé son unité se faire massacrer et se venger de lui…

 

 

Les limites de l'enchantement, de Graham Joyce

Les limites de l enchantementElevée par Maman Cullen dans la campagne anglaise, Fern vit dans un monde en marge du nôtre. Un monde en osmose avec la nature et les esprits qui la peuplent, un monde sur lequel, si vous êtes initié, vous pouvez avoir prise. Mais Fern va devoir faire face à la réalité et à la société moderne qui la rattrapent. Déjà, des hippies sont venus s'installer près de leur maison, les envahissant avec leurs drôles de moeurs et leur musique hypnotisante. L'expulsion les guette, faute d'avoir payé le loyer. Après avoir aidé tant de personnes des environs, Fern pense bien trouver, à son tour, un peu de réconfort auprès de ses voisins. Mais cela ne sera pas si simple.

 

Les mystères de la forêt, de Ann Radcliffe

les-mysteres-de-la-foret.jpgUn carrosse lancé à toute allure, dans la nuit, en pleine tempête, un couple fuyant la justice, un arrêt devant une vieille maison isolée sur la lande, occupée par des bandits tenant prisonnière une belle jeune fille … Les Mystères de la forêt est un roman gothique, baignant dans une atmosphère inquiétante sur fond d’architecture médiévale et de surnaturel. C’est pour ce livre qu’Ann Radcliffe mérite particulièrement son titre de « maîtresse du suspense ». Roman d’aventures, c’est aussi un roman de la sensibilité : volupté dans le malheur, émotions exacerbées sont mises en avant. Mais le désir et la sexualité refoulée ne sont jamais loin, dans ce livre dont le sous-titre pourrait être « Adeline ou les malheurs de la vertu ».

 

Les souvenirs, de David Foenkinos

les-souvenirs-1.jpgLe narrateur, apprenti romancier, prend conscience à l’occasion du décès de son grand-père de tout ce qu’il n’a pas su vivre avec lui. Il comprend que le seul moyen de garder l’amour vivant est de cultiver la mémoire des instants heureux. Dans le même temps, frappée par le deuil, sa grand-mère semble perdre la tête. Il assiste aux manoeuvres des proches pour la placer en maison de retraite et vendre à son insu son appartement. Ce qu’il n’a pas su vivre avec son grand-père, il décide alors de le vivre avec elle. Il va la voir souvent, parvient à égayer sa solitude, à la faire rire de tout.

 

 

Les yeux des morts, de Elsa Marpeau

les-yeux-des-morts.jpgAux urgences de l'hôpital Lariboisière, les blessés, les SDF, les malades et les drogués se succèdent sans fin. Quand Gabriel Ilinski, technicien des scènes de crime, y est appelé pour un meurtre étrange, il succombe au charme vénéneux de l'endroit, son odeur, ses bruits, ses habitués et de Louise surtout, le docteur Louise Delauney. Quel meilleur moyen d'enquêter que de s'y faire admettre ? Le meurtrier est sans doute encore là. Ne dit-on pas que les morts conservent dans leur rétine l'image de celui qui les a tués ?

 

 

Les yeux plus grands que le ventre, de Jô Soares

Les yeux plus grands que le ventre

Une tartelette à la crème peut-elle être l'arme d'un crime ? Question surprenante à laquelle est confrontée la police de Rio de Janeiro à la fin des années 1930 : un tueur en série assassine des femmes très grosses en les gavant de gâteaux. Le commissaire Noronha, aidé d'Esteves, un policier portugais devenu pâtissier, se lance dans une enquête savoureuse pour découvrir que la gourmandise est un péché mortel !

 

 

 

Lignes de vie, de Graham Joyce

Lignes de vieA Coventry, après la Seconde Guerre mondiale et le bombardement ravageur de novembre 1940, chacun essaye de retrouver une vie normale, notamment Martha Vine, matriarche aussi charismatique qu'elle est tendre et attentionnée avec ses sept filles. Mais c'est compter sans Cassie, la plus fragile et instable d'entre elles : ayant mis au monde un bébé, un garçon, Frank, elle ne peut se résoudre à l'abandonner. Il va donc falloir, pour la famille Vine, apprendre à vivre avec ce jeune enfant et ses talents particuliers.

 

 

Mapuche, de Caryl Férey

Mapuche livre

Rubén, fils du célèbre poète Calderón assassiné dans les geôles de la dictature argentine, est un rescapé de l’enfer. Trente ans plus tard, il se consacre à la recherche des disparus du régime de Videla. Quand sa route croise celle de Jana, une jeune sculptrice mapuche qui lui demande d’enquêter sur le meurtre de son amie Luz, la douleur et la colère les réunissent. Mais en Argentine hier comme aujourd’hui, il n’est jamais bon de poser trop de questions, les bourreaux et la mort rôdent toujours...

 

 

 

 

Mémoria, de Laurent Genefort

memoria-1.gifIl travaille pour le compte des grandes Compagnies qui se partagent l’univers. Il erre de planète en planète au gré de ses contrats. Il est le tueur à gages le plus redouté des mondes humains. Le plus cher, aussi. Nul ne sait qui il est véritablement. Pas même lui. Tel est le prix de son immortalité. Immortalité qu’il doit à un artefact extraterrestre unique et qui ne le quitte jamais. Tout comme les « crises de souvenirs » qui le terrassent de plus en plus souvent. Au point d’en menacer ses missions. Des souvenirs dont il ne sait même pas s’ils sont les siens. Des crises qui masquent une terreur secrète, tapie au fond de lui sous la forme d’un cauchemar qui, inexorablement, se rapproche et menace de l’engloutir. Le compte à rebours est engagé…

 

 

Monuments men, de Robert M. Edsler

On les appelait les "Monuments men" ; ils venaient de treize pays différents et dans la vie civile ils étaient architectes, conservateurs, historiens de l'art... Leur mission : accompagner les armées de la libération pour protéger le patrimoine architectural européen et récupérer les milliers d'oeuvres d'art saisies par les Nazis. Robert Edsel a suivi particulièrement les aventures de neuf hommes et une femme de ce commando d'experts. Des plages du D-Day au Nid d'aigle de Berchtesgaden, des mines de Merkers à celles de Altaussee, il nous fait participer à la plus extraordinaire et dangereuse chasse au trésor du XXe siècle.

 

 

Morwenna, de Jo Walton

Morwenna Morwenna Phelps, qui préfère qu'on l'appelle Mori, est placée par son père dans l'école privée d'Arlinghurst, où elle se remet du terrible accident qui l'a laissée handicapée et l'a privée à jamais de sa soeur jumelle, Morganna. Là, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres de science-fiction. Delany, Zelazny, Le Guin et Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Un jour, elle reçoit une photo où sa silhouette a été brûlée... Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa propre mère ? Elle peut chercher dans les livres le courage de combattre.

 

 

Natural enemies, de Julius Horwitz

 Tous les hommes songent un jour ou l’autre à tuer leur famille. Certains le font. Les uns par vengeance. Les autres parce qu’ils n’ont pas le choix.» Éditeur à succès, Paul Steward étouffe dans sa vie en apparence parfaite. Il a décidé que ce soir, en rentrant chez lui, il tuerait sa femme Miriam et leurs enfants, avant de se suicider. Ceci est le récit, heure par heure, de cette dernière journée...

 

 

 

Nocturnes: cinq nouvelles de musique au crépuscule, de Kazuo Ishiguro

nocturnes.gif

Des piazzas italiennes aux collines de Malvern, d’un appartement londonien à l’étage feutré d’un hôtel de Hollywood, voici des musiciens de rue, des stars déchues, tous en quête d’un nouveau mouvement à jouer. Si la musique demande des sacrifices, un saxophoniste doit-il accepter la chirurgie esthétique pour réussir ? Faut-il qu’un crooner change d’existence pour retrouver le succès ?

Kazuo Ishiguro alterne humour et mélancolie pour nous conter le destin de passionnés. Les thèmes évoqués sont éternels : l’amour, la musique, le combat de chacun pour conserver intact le charme de la vie quand les espoirs s’émoussent.

 

Petits meurtres entre voisins, de Saskia Noort

Dans un petit village de la banlieue d’Amsterdam, un groupe d’amis partage la même aisance financière, le goût de la bonne chère et du bon vin. Les maris ont tous, semble-t-il, bien réussi, leurs épouses, qu’elles travaillent ou non, passent de longues heures à refaire le monde autour d’un verre. Ils ont même fondé un « club des dîneurs » et s’invitent sans cesse chez les uns et les autres. Mais un incendie vient briser ce bel équilibre : Evert aurait mis le feu à sa maison après avoir drogué sa femme et ses enfants. Quelques jours plus tard, sa voisine Hanneke, qui se révèle être aussi sa maîtresse, se jette par la fenêtre d’un hôtel. Karen, la meilleure amie d’Hanneke, commence à se poser des questions sur ces morts. Soudain tous ses voisins lui semblent suspects, y compris le séduisant Simon avec qui elle a une liaison... Elle découvre peu à peu les mensonges, les rivalités et les adultères. Aidée d’une inspectrice tenace, elle met peu à peu au jour tous leurs vilains petits secrets jusqu’à faire surgir l’horrible vérité.

Procès du grille-pain et autres objets qui nous tapent sur les nerfs, de Charles Haquet & Bernard Lalanne

Charles Haquet et Bernard Lalanne passent en revue 50 objets usuels et nous démontrent, cas pratiques à l'appui, le bien-fondé de ce livre cocasse et décalé. "En cet âge orwellien, où l'on annonce pour demain 80 milliards d'objets connectés, il est certes anachronique d'avoir encore à lutter contre un parapluie ombrageux ou une boîte de sardines récalcitrante. Mais d'un autre côté, c'est plutôt rassurant." Au détour de l'inévitable rideau de douche qui colle à la peau, on apprendra comment Hitchcock s'y est pris pour traumatiser des générations entières de spectateurs. Le composteur à billets, les chaînes à neige, le GPS, la housse de couette... "Ils n'ont pas fini de nous en faire baver."

 

Rupture, de Simon Lelic

rupture-lelic-1.jpgQue s’est-il passé dans ce collège anglais par un après-midi caniculaire ? Pourquoi le prof d’histoire, monsieur Szajkowski, a-t-il ouvert le feu sur ses élèves et ses collègues avant de retourner l’arme contre lui ? Dépression nerveuse ? Pétage de plombs ? Schizophrénie ? L’inspecteur Lucia May se voit confier cette enquête sous l’œil de sa hiérarchie. Médias et politiques s’y intéressent de près... Pourtant, au fil des témoignages des adolescents, de leurs parents, des professeurs, quand Lucia pose les bonnes questions – forcément dérangeantes – se dessine une vérité complexe. Derrière la brutalité des faits rôde une violence insidieuse et meurtrière.
 
 
 
 

Sept secondes pour devenir un aigle, de Thomas Day

004195267 D'une île du Pacifique à l'Australie, du Cambodge à la Californie, du Grand Nord canadien au Japon ; de la violence radicale à la fuite vers un monde virtuel, de la débrouillardise tranquille au sacerdoce, du combat pour la survie d'une espèce en danger à la lutte pour celle de l'humanité elle-même, embarquez pour six voyages vertigineux, six manières pour l'homme de se confronter à la nature, quand ce n'est pas à sa nature. Avec Sept secondes pour devenir un aigle, recueil de six textes centrés sur les problématiques écologiques et les enjeux auxquels doivent faire face les hommes d'hier, d'aujourd'hui et de demain, Thomas Day prouve que son talent a atteint la pleine maturité. Sept secondes pour devenir un aigle a d'ailleurs reçu le prix du Lundi et le Grand Prix de l'Imaginaire.

 

Sukkwan Island, de David Vann

sukkwan.jpg

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

 
 
 
 

Trajets et itinéraires de la mémoire, de Serge Brussolo

Trajets

 Villes malades où des ordinateurs s'affrontent en combats souterrains à coups de munitions humaines. H.L.M. de cauchemar dont les locataires, nus, s’exposent aux piqûres de mystérieuses mouches. Camp où les prisonniers sont soumis à d’insupportables séances d’irradiation. Musée gigantesque dont personne n’a jamais vu les limites. Tour-dispensaire insalubre surplombant une réserve de paysans souffrant d’étranges troubles de la personnalité… 

C'est à un trajet baroque et cruel que vous convie ce recueil, sur les traces d’un auteur alors en devenir, aujourd’hui culte : Serge Brussolo. Ces quatorze nouvelles des débuts de sa carrière permettent de revenir sur la genèse d’un talent hors norme, confirmé depuis par les chefs-d’œuvre que sont Le syndrome du scaphandrier, La Planète des Ouragans ou encore La nuit du bombardier.

 

Tu, mio, de Erri de Luca

Un jeune garçon interroge son oncle, pendant leurs parties de pêche, sur l’histoire de la Seconde Guerre. Il veut savoir ce que les livres lui cachent. Il tombe amoureux de Caia, une jeune fille juive dont la famille a disparu pendant la guerre et qui va être pour lui un révélateur. Son identité, dont il cherche les racines dans l’histoire, s’accomplira dans la défense de Caia.

Erri De Luca (né le20 mai 1950 à Naples) est un ouvrier, écrivain, poète et traducteur italien contemporain. Il a notamment obtenu en 2002 le prix Femina étranger pour son livre Montedidio. 

 

 

Une fille, qui danse, de Julian Barnes

Une fille qui danseCeux qui veulent nier le passage du temps disent : quarante ans, ce n’est rien, à cinquante ans on est dans la fleur de l’âge, la soixantaine est la nouvelle quarantaine et ainsi de suite. Je sais pour ma part qu’il y a un temps objectif, mais aussi un temps subjectif… le vrai, qui se mesure dans notre relation à la mémoire.

Alors, quand cette chose étrange est arrivée, quand les nouveaux souvenirs me sont soudain revenus, ça a été comme si, pendant ce moment-là, le temps avait été inversé… Comme si le fleuve avait coulé vers l’amont.

Tony, la soixantaine, a pris sa retraite. Il a connu une existence assez terne, un mariage qui l’a été aussi. Autrefois il a beaucoup fréquenté Veronica, mais ils se sont éloignés l’un de l’autre.

Apprenant un peu plus tard qu’elle sortait avec Adrian, le plus brillant de ses anciens condisciples de lycée et de fac, la colère et la déception lui ont fait écrire une lettre épouvantable aux deux amoureux. Peu après, il apprendra le suicide d’Adrian.

Pourquoi Adrian s’est-il tué ? Quarante ans plus tard, le passé va ressurgir, des souvenirs soigneusement occultés remonter à la surface – Veronica dansant un soir pour Tony, un weekend dérangeant chez ses parents à elle…

Le juste milieu, de Annabel Lyon

le-juste-milieu.jpg

Aristote était un être de chair et de sang, et Alexandre le Grand, un adolescent plein de doutes et d'arrogance. Lorsqu'en 342 avant Jésus-Christ le philosophe devient précepteur du futur roi de Macédoine, la relation qui s'établit est aussi enrichissante pour l'un que pour l'autre. Par ses démonstrations sur une table de dissection, comme par ses réflexions éthiques et métaphysiques, Aristote transmet à son élève la notion de «juste milieu», point d'équilibre entre deux extrêmes. De son côté, le fougueux Alexandre offre de nouvelles perspectives à son maître peu aventureux.

Des cahutes enfumées aux chambres du palais, Annabel Lyon lève le voile sur deux hommes qui ont transformé le monde. Elle explore avec finesse et jubilation des thèmes aussi universels que la transmission du savoir, les conflits de génération, les jeux de pouvoir.

Petit éloge de la lecture, de Pef

Quel est le meilleur remède contre l’insomnie : la lecture parcours ou la lecture par cœur ? 
Est-il possible qu’un rossignol de trois mètres de long offre un peu de lecture à notre oreille ? 
Que retenir de notre passage dans une 'biblioville' ?
Et que vient faire L’Homme au casque d’or de Rembrandt dans ce Petit éloge de la lecture ?
De nos pieds jusqu’au ciel étoilé, tout est lecture… 
Pef nous entraîne dans un voyage sans autre destination que celle du plaisir de lire.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/04/2017