Presses de la renaissance

 

 

Les Presses de la Renaissance ont été recréées par Pierre Dutilleul et Alain Noël en 1998.
Cette maison de littérature générale a opté pour une ligne éditoriale répondant aux questionnements et à la quête de sens de l’Homme d’aujourd’hui.

Source : http://www.presses-renaissance.fr

 

Vous voyez ci-dessous les OS (tomes uniques) de l'éditeur Presses de la Renaissance.

Pour voir les différentes séries chroniquées, aller à l'endroit suivant (en cliquant dessus) : Pas encore de séries chroniquées

 

 Liste des livres OS  de la maison d'édition :


 

Le pavé de bonne humeur : la crème des histoires drôles du monastère

Cadeau idéal à offrir ou à s'offrir pour (se) faire du bien, ce petit ouvrage offert dans une véritable boîte à fromage propose les meilleures blagues, jolies histoires drôles, devinettes et jeux de mots du monde chrétien, mettant en scène moines, curés, pasteurs, enfants de choeur, saints et moins saints... jusqu'à la Sainte Famille ! " Une catéchiste demande aux enfants combien il y a de sacrements. Une petite fille se lève et dit : ?'Il n'y en a plus, ma grand-mère a reçu le dernier !'

 

 

Menaces religieuses sur l'hôpital, de Isabelle Lèvy

La République française impose l'égalité des citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion, tous les patients se présentant à l'hôpital public doivent donc être traités de la même façon et respecter les mêmes règles. 

Pourtant, depuis plus d'une décennie, ce principe fondateur est mis à mal par une partie de la population qui, au nom de sa foi religieuse, refuse de se plier à la législation. Ces personnes imposent que l'on s'adapte à leurs propres exigences, faisant table rase de la laïcité, des règles d'hygiène, de l'organisation des soins, des mesures de sécurité ou de l'égalité homme/femme. 

Ceci est vrai tant du côté des soignés - des musulmanes exigent que les prises de sang soient effectuées à travers leurs vêtements, un juif met le feu à son lit d'hôpital avec le chandelier allumé pour célébrer Hanoukka, des Témoins de Jéhovah abandonnent leur enfant ayant reçu en urgence une transfusion sanguine, des catholiques s'opposent à tout traitement contre la douleur... - que du personnel hospitalier - des soignants quittent leur poste pour prier ou refusent d'exécuter des soins relevant de leur compétence, etc. 

Fruit d'une longue expérience professionnelle et d'une enquête approfondie, ce témoignage choc révèle des situations aberrantes de plus en plus fréquentes. L'auteur lance un cri d'alarme : l'hôpital public est mis en péril par l'intrusion de pratiques religieuses intransigeantes et inflexibles.

 

Une année chez les cavaliers nomades de Mongolie, de Antoine de Changy et Célina Antomarchi-Lamé

« Si nous nous sommes arrêtés un an dans une famille de l'ouest de la Mongolie, c'est qu'un soir l'homme chez qui nous dormions nous a simplement proposé : "Venez passer l'hiver chez moi si vous voulez." » 

De cette année partagée avec des éleveurs nomades au coeur des steppes du Haut-Altaï, Antoine de Changy et Célina Antomarchi-Lamé sont revenus avec ce magnifique témoignage : deux cents photos d'une beauté sidérante, chroniques d'un mode de vie ancestral et traditionnel. Chasse à l'aigle, courses de chevaux, soins aux animaux, vie sous la yourte, transhumance par des températures pouvant descendre au-delà de - 40 °C... Au fil des saisons, textes et photos nous emportent dans l'univers fascinant d'un peuple authentique et fier.

Y'a pas que du sable dans le désert, de Moussa Ag Assarid, et nathalie Valera Gil

Son arrivée en France l'avait tellement marqué que Moussa Ag Assarid, jeune Touareg du Mali, en avait tiré un livre, Ya pas d'embouteillage dans le désert ! Dix ans après, il revient auprès des siens dans son désert natal. Pour ce retour tant attendu, il met en oeuvre la Caravane du Coeur avec Nathalie Valera Gil, globe-trotteuse passionnée par l'Afrique. Accompagnés de volontaires français, parmi lesquels des chômeurs, des retraités, des chefs d'entreprises, des hommes, des femmes et des enfants, ils vont parcourir huit mille kilomètres par la route, à travers la France, l'Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Mali, pour vivre le quotidien des campements touaregs. Moussa leur permet de découvrir sa culture, le mode de vie nomade et sa beauté, mais aussi le combat des hommes Bleus pour rester libres. Le dépouillement, la simplicité et la profondeur de ces moments inoubliables bouleversent les caravaniers, notamment Bastien, 9 ans, qui notera dans son carnet de voyage " qu'il y a aussi des hommes dans le désert ", lui qui pensait n'y trouver que du sable et des scorpions.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau