Losing It, tome 2 : Une si parfaite comédie, de Cora Carmack

Quatrième de Couverture :

La visite surprise de ses parents n'arrange pas du tout Mackenzie, dite Max. Disons qu'elle a omis de les prévenir de ses nouveaux tatouages, son boulot de danseuse dans un bar et ne s'est pas étendue sur le style de son petit copain. Max risque de devoir donner des explications... à moins qu'elle ne trouve un garçon parfait pour faire illusion.

Cade, venu à Philadelphie pour oublier Bliss, accepte de jouer le rôle du parfait petit ami, et sa prestation dépasse largement les attentes de Max.

Mais faux baisers, complicité feinte et étreintes fictives pourraient bien faire naître d'authentiques sentiments... Résisteront-ils au désir toujours plus pressant qui les secoue à chaque contact ?

Chronique de Ceinwèn :

Ce roman est meilleur que le précédent car on quitte un monde (et des personnages) lisses et parfaits, pour avoir un aperçu d'un univers et de personnages plus rudes, moins parfaits.

Cade est venu à Philadelphie et continue ses études dans un doctorat. Mais il a du mal à oublier Bliss et à avancer. De plus les opportunités ne frappent pas à sa porte et il a du mal à joindre les deux bouts. Mais un jour, Max, une parfaite - et séduisante - inconnue, l'implore de l'aider. Elle voudrait qu'il joue le petit ami idéal le temps d'un week-end. En effet Max n'a jamais réussi à faire accepter à ses parents ce qu'elle était : piercée, tatouée, musicienne, mais pleine de vie, de joie, de projets et de talents. Elle compte sur le côté "parfait" de Cade pour l'aider.

Mais rapidement, leur comédie laisse poindre un avenir...différent de ce qu'ils avaient prévu, mais serait-ce si dramatique ?

Au fil des échanges et des situations, ils apprennent à se connaître et à se comprendre. On devine les fêlures qui nous sont peu à peu révélées et on leur souhaite d'enfin voir le bout du tunnel.

La fin, si porteuse d'espoir soit-elle, n'est pas un point final, mais plutôt le début d'un avenir commun pour ces deux êtres si différents mais si complémentaires.

Histoires mignonne et pleine d'espoir, j'ai préféré ce tome-ci au premier sans hésitation. Max est plein de vie et assume ses choix - sauf face à ses parents. A son contact, Cade se révèle peu à peu drôle et non plus juste le meilleur ami effacé et ça lui fait du bien.

Bref, une bouffée de fraîcheur et de bonheur.

 

Une si parfaite comédie

Losing It, tome 2

Cora Carmack

La Martinière Jeunesse

New Adult

304 pages

14.90 € (papier) - 10.99 € (numérique

 

Ceinwèn

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/08/2015