Débat sur les Liseuses

 
à 58 min environ

 

Beaucoup d'entre vous l'ont sûrement remarqué - sur Facebook ce n'est pas passé inaperçu - M6, dans son émission Capital, a décidé de consacrer un petit sujet aux liseuses.

Etant moi-même une adepte de ces petites choses - et heureuse possesseuse de 2 exemplaires à la maison - je me suis dot immédiatement "chouette, je regarde". J'ai lâché mon boulot, sans grand regret, et j'ai suivi ça.

Première choses, c'est bien de parler au géant du marché mais Amazon n'est pas seul non plus, il aurait peut-être été judicieux de ne pas parler que d'eux mais aussi des autres !

Ensuite le reportage sur les écoles américaines...un peu orienté aussi puisqu'il ne faut pas oublier que c'est Amazon qui a lancé l'idée en offrant des Kindles à une école. Donc sur ce point, c'est bien la seule fois où je trouve que la tablette est utile. Parce qu'en maths, les couleurs, c'est un peu indispensable ! Mais bon, revenons en à nos tablettes.

Lorsque M6 présente ses modèles...il n'y a pas trop de choix ! Virgin, une petite mention à Fnac et basta ! Alors ok, toutes les petites liseuses ne sont pas forcément dignes d'intérêt, mais elles existent néanmoins. Et je rappelle que l'OYO de Chapitre et France Loisirs a été une des premières liseuses à avoir une importante communication et un impact sur les consommateurs. Quand à Sony, pas un bruit...hum sur le marché français c'est juste l'une des plus haut de gamme hein...

Bref, reportage un peu orienté.

Une belle mention à Bragelonne avec Alex et Alain Nevant à l'occasion d'un rendez-vous dont nous avons vu les résultats il y a quelques jours...La Fille du Soleil Noir #1 à 0.99€...même si certains disent que ça ne s'est pas limité à Amazon...mais chut ! En effet, Bragelonne est l'un des éditeurs français qui s'en tire le mieux sur la marché du numérique. Quand à chercher la cause : un boulot de titan de leur côté ? Un catalogue et un public qui s'y prête ? La question reste ouverte.

Toutefois, nous ne pouvons nier qu'en France il y a des petites soucis avec le numérique.

Que des livres soient vendu 15€ (même contre 20€ en version papier) c'est de l'arnaque. Que les éditeurs soient en plus incapable de justifier leur tarifs ça ne va pas. Maintenant je ne sais pas si vous avez déjà été sur amazon.COM : la version kindle à 7$ contre papier à 5$ c'est courant aussi !

Alors ne jetons pas la pierre aux français, et encourageons les à mieux bosser plutôt. Je regrette toutefois que ce reportage est négligé plusieurs points :

  • le piratage (merci à Francesca)
  • les différents formats - dont le propriétaire amazon
  • et plus d'objectivité sur les conversions
 
parce que si vous suivez le site d'e-bouquin (que je vous encourage à suivre) vous savez qu'amazon et son système de conversion automatique...a de nombreux bugs et ne produit pas des ebook de qualité ! A tels points que certaines versions piratées sont de meilleure qualité, et de loin ! C'est le monde à l'envers !
Nous pouvons également remercier ActuaLitté qui révèle également quelques belles erreures : ICI
et pour terminer quelques points auxquels j'apporte mon avis :)

Les livres numériques, une hérésie

  • C'est peut-être un peu fort. Je comprends que ce soit un phénomène qu'on regarde d'un œil soupçonneux, après tout il est plutôt récent, et on ne se rend pas compte de sa possible influence. Après, il ne faut pas dramatiser les choses, la Vidéo à la Demande n'a certainement pas tuer le DVD...

Ce n'est pas un livre

  • Oui et non. Ce n'est pas un objet livre au sens traditionnel du terme, mais ça reste une histoire, qu'un auteur s'est donné le mal d'écrire et que le lecteur a possibilité de découvrir :)

"Je suis une collectionneuse et j'ai besoin de voir mes livres étalés"

  • Alors là, je suis tout à fait d'accord ! Je suis d'ailleurs pareille, et je ne sacrifierai pas l'un à l'autre !

Certains livres numériques sont plus chers que des poches

  • Hélas oui, et on ne saura même pas pourquoi !

Il y a des gens qui en profitent pour ne plus passer pour l'éditeur

  • Oui, bah et l'auto-édition ? Je suis d'accord que parfois ce sont peut être des talents qui se perdent, mais d'un autre côté si ce sont des gens qui ont subits des refus des maisons... Non quoi qu'il arrive, on ne se passera pas des éditeurs, ne serait-ce que pour les livres d'autres pays !

Pour l'odeur du papier

  • Oui bon, bah pour la liseuse c'est l'odeur de la house ^^"

Certains textes sont plein de fautes

  • oui bon, la plupart des papiers aussi malheureusement ! Mais pour ce qui est des erreurs de conception, il faut aussi voir comme les livres sont produits. Parce que laissé tourner une machine, ça ne marche pas bien du tout !

Pour le transport de documents ?

  • Euh là non, je ne crois pas que ça en vaille la peine !

On ne peut pas surligner

  • Si si ! on peut :)

Moi une tablette (dans la forme je parle pas de l'objet même je sais que la liseuse et la tablette c'est pas pareille) je ne trouve pas ça pratique dans les mains.

  • Une liseuse est d'un format poche, et les dernières sont beaucoup plus rectangulaires que l'OYO, on retrouve donc plus la sensation du livre

Lire sur un écran, même adapté ça a tendance à me souler plutôt qu'autre chose

  • On ne se rend pas compte qu'on lit sur un écran

J’ai des tics quand je lis, je fais voler les pages pendant ma lecture, je sens le livre (l'odeur de l'encre c'est génial mdr) et ça, c'est pas possible avec une liseuse

  • en effet pour l'odeur ou faire "voler" les pages, mais rien n'empêche de feuilleter quand même !

Je ne peux pas les voir vu que tout est dans une petite machine. Moi je collectionne, je veux voir l'empilement même si je râle de pas avoir de place, c'est l'intérêt de faire tétris après et quand ça devient catastrophique comme chez toi, bah je rachète une biblio et c'est reparti pour un tour ^^

  • Je comprends tout à fait, je suis très fière de ma collection même si je râle régulièrement parce que les bibliothèques sont plus qu'au bord de la rupture. Maintenant, le livre numérique ne m'a pas fait revendre mes livres ou pire !

Comment je fais pour montrer mes livres si j'ai ça dans une liseuse ? Impossible.

  • Tu fais comme moi, quoi qu'il arrive je recherche les couvertures sur le net pour ne pas me prendre la tête ^^

Je ne pourrai pas montrer ma PAL grandeur nature

  • Tiens je ne le fais pas non plus, mais pour une autre raison : la flemme du rangement derrière ^^

Un livre ce n'est pas qu'un texte

  • Tout à fait d'accord, et c'est atroce je développe aussi des tics avec mes fichiers ^^

j'ai plus de risques de me faire voler une liseuse qu'un livre

  • bah au fond je sais pas, ça ne se revend pas ce genre de chose ! et puis pour avoir intérêt à ça faut lire, et les voleurs...

Hors de question de payer deux fois pour un livre !

  • là j'adhère ! J'étais tout à fait pour l'idée qu'on a avec les DVD, un code qui te permet d'obtenir la copie numérique quand tu as acheté la version "palpable".

Si tu tentes un livre numérique et que tu adores. Tu veux le papier.

  • Bah oui, ça t'as permis de te rendre compte que ça te plaisait et donc tu achèteras la suite en papier et non plus en numérique si tu veux !

l'autre fois j'ai vu quelqu'un imprimer les E-book pour les avoir en version papiers (format A4, pas pratique pour transporter et lire, c'est très chiant, et je te parle pas des frais pour l'encre après, quel est l'intérêt ?

  • Là je trouve ça très bête ^^

Les prix ne sont pas forcément plus attractif que ça, à moins de payer tous les livres moins de 5€ aucun intérêt, moi je ne suis pas à 5€ près. Entre 25 et 30 pour Kushiel ou un autre livre, je m'en fous, je prends l'édition la plus belle et basta

  • ça dépend après de ta façon d'acheter. Alors oui, un livre numérique à plus de 8€ je crie arnaque, maintenant tu n'es pas à 5€ près sur quelques livres, mais sur la centaine de ta biblio je te laisse faire le calcul :)

Quel système pour les libraires ?

  • J'avoue que je me suis posé la question, même si je ne suis pas pro et que quoi que je dise, rien ne changera. Mais il faut avouer que le libraire est indispensable au marché du livre quelque soir sa forme : il apporte son savoir, son expertise, ses conseils, et ça, ça n'a pas de prix  (pour tout le reste, il y a eurocard Mastercard...je devrais arrêter Culture Pub moi !). Maintenant je me dis les libraires qui ont un site internet devrait pouvoir vendre aussi leurs ouvrages en numérique ! Regardons Immatériel !

Mes clients seraient-ils prêt à acheter des numériques en librairie ?

  • Et pourquoi pas après tout ? Si on te conseille bien, ça reste indispensable !

Numérique = La mort des libraires ?

  • Ça n'engage que moi, mais je dirai que le déclin des librairies a ses origines ailleurs. Des taxes idiotes, des marchés aux règles économiques intransigeantes et des partenaires qui se foutent du monde. Il y en a certains qui entubent allègrement ceux qui essayent de faire leur boulot le mieux du monde !
 
Merci à Taly de l'Antre Monde, à Melisande qui s'est prêtée au jeu avec moi ! Mon article avec ses réactions ICI.

 

 

Et vous ? qu'en pensez vous ? Où vous placez vous ?

Ceinwèn

Commentaires (1)

flora
  • 1. flora | 22/03/2012
J'avoue que j'ai toujours été contre. Pour moi c'était livre "physique" et c'est tout (pour le toucher, la collection dans la bibliothèque, le plaisir de les ranger, de les sortir Etc..) Mais comme il ne faut jamais dire jamais, j'avoue que mon catégorisme vacille depuis que je suis partie à l'étranger ; Je voyage pour une période de 8 à 12 mois et je n'ai pas emmené de livres histoire de voyager léger et d'éviter de les abimer à les trimballer dans ma valise pendant des mois une fois terminés. Ajoutons à cela que c'est tout un bordel pour s'inscrire à la bibliothèque avec les preuves de résidence (et puis s'inscrire dans chaque ville c'est un peu saoulant)
Du coup j'avoue que ça me manque énormément de ne pas pouvoir lire, ça fait donc quelques semaines que je me pose la question de la liseuse qui serait vraiment TRES pratique au niveau du gain de place.

Après ce qui me retiens, c'est d'acheter les livres en double. Parce que je sais que ça serait tout a fait mon genre. Si le livre me plait il me le FAUT dans la bibliothèque.

J'y cogite, j'y cogite.
Du coup je suis "entre deux". Oui pour la practicité en voyage et Non pour le manque de contact "physique" et la collection dans la biblio

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/09/2012