La sélection « Halloween » de Melisande (1)

Bann halloween

Alors il ne sera pas question ici de livres d’horreur, de choses qui font peur parce que je n’aime pas ça. Je serai donc mauvaise conseillère dans le genre et je n’ai pas envie de vous présenter de thrillers, encore une fois, donc je vais juste me contenter de ce qui fait principalement Halloween (ou Samain), à savoir les sorcières et autres créatures de la nuit que l’on peut rencontrer en ce jour spécial…

Evidemment, il s’agit d’une sélection personnelle, beaucoup d’autres séries mériteraient d’être présentés mais je ne peux pas décemment vous montrer toute ma bibliothèque, je choisis donc des livres qui m’ont particulièrement plu ou que j’ai envie de faire connaître.

J'espère que vous ferez de belles découvertes avec ces livres, certains sont plus connus que d'autres mais ce sont tous des chouchous d'une certaine manière donc je souhaite vraiment que cela attisera votre curiosité pour les découvrir.

Melisande

 

 

Je ne peux pas parler de sorcières / sorciers sans parler de Harry Potter de J.K.Rowling, évidemment. C’est mon coup de cœur jeunesse, LE livre qui aura changé ma vie et mon goût pour la littérature car les mondes de l’imaginaire sont ma révélation et mon goût prononcé pour la sorcellerie prend vie avec cette fabuleuse saga. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de la présenter mais je le fais tout de même par équité envers les autres livres… On va dire ça. J’en profite pour vous montrer la version illustrée à paraître prochainement chez Gallimard.

Quatrième de couverture du tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciersLe jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure donc sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?

 

Une autre série YA que j’ai beaucoup aimé la trilogie Winter de Ruth Warburton. Après avoir lu le premier tome, j’ai acheté directement la suite lors de mon voyage à Londres (Août 2014) tant je voulais savoir ce qui allait arriver à notre sorcière en herbe et je n’ai pas été déçue ! Il faut d’ailleurs que je lise la suite et fin pour avoir le fin mot. Une histoire assez simple mais très efficace, c’est mignon, j’ai adoré !

 

Quatrième de couverture du tome 1 : A Witch in Winter Anna Winterson ne sait pas qu'elle est une sorcière et probablement vous raillerait de croire en la magie, mais après avoir déménagé dans la petite ville de Winter avec son père, elle apprend plus que ce qu'elle a jamais voulu à propos du pouvoir. Quand Anna rencontre Seth, elle est éprise, mais quand elle l’enchante pour qu’il l’aime, elle amplifie involontairement un conflit meurtrier entre deux clans de sorcières et partage son cœur en deux. Elle veut aimer Seth, lui faire tomber amoureux d’elle - mais si c'est sa magie qui contrôle sa passion, alors elle est aussi monstrueuse que le clan sorcière qui essaient d'utiliser ses pouvoirs extraordinaires pour leur propre profit.

Quand l'amour est empêtré dans la magie, comment pouvez-vous être sûr de ce qui est réel ?

(Disponible uniquement en anglais)

 

 

Une autre série que les sorcières qui m’a beaucoup plu c’est Sœurs sorcières de Jessica Spotswood, une jolie histoire avec une belle romance sur fond de prophétie où la mort attend l’une des sœurs… J’ai adoré cette trilogie, il faut vraiment la découvrir !

 

Quatrième de couverture du tome 1 : Soeurs Sorcières Livre I Ma chère et courageuse Cate,

La sibylle a prédit ceci : à l’aube du XXe siècle trois sœurs atteindront l’âge de décision, toutes les trois sorcières, et l’un d’elles sera la plus puissante sorcière de tous les temps.

Cate, je suis si inquiète pour toi. Si, après Maura, Tess est sorcière aussi, il semble hélas probable que vous soyez les sœurs dont parle la prophétie. Tu seras alors traquée par ceux qui voudront se servir de toi.

Cette prophétie dit autre chose encore, bien pire à mes yeux, mais je préfère ne pas tout écrire dans ces pages, de crainte qu’elles ne tombent en de mauvaises mains.

Avec tout mon amour,

Maman.

 

Changeons de registre et découvrons les loups-garous évidemment, je ne peux pas ne pas parler de Mercy Thompson de Patricia Briggs qui est une série que j’affectionne particulièrement et qui me plaît toujours autant. C’est un ravissement de suivre les aventures de ce coyote au milieu d’une meute de loups.

 

Quatrième de couverture du tome 1 : L'appel de la luneLes loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine.

En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...

 

 

Une série découverte assez récemment et qui m’a totalement convaincu et qui rassemble là aussi, comme Mercy, différentes créatures de la nuit : Meg Corbyn d’Anne Bishop. Au rendez-vous de la sorcellerie, des loups, des vampires, etc. Un univers riche dont je suis très curieuse de découvrir tous les secrets !

 

Quatrième de couverture du tome 1 : Lettres écarlates : Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s'enrichir. Lorsqu'elle s'enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s'aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l'humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens...

 

 

Enfin, une autre héroïne chère à mon cœur où l’on découvre à ses côtés les plaisirs de la chair et les problèmes que cela peut poser quand l’élu de notre cœur est un simple humain… Georgina Kincaid de Richelle Mead. Attention au succube…

 

Quatrième de couverture du tome 1 : Succubus Blues : Succube (n. m.) : Démon qui prend l'apparence d'une femme pour avoir des relations sexuelles avec un mortel. Georgina Kincaid est succube à Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne ! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve – mais s'interdit – de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 31/10/2015