Samedi définition : Les genres littéraires

Les genres litteraires

 

Comme vous avez pu le voir, dans la colonne de gauche, nous avons mis en avant les différents genres littéraires qui sont disponibles sur notre site dans la rubrique "CHRONIQUES".

Voici quelques définitions qui pourront vous être utiles afin de savoir ce que c’est exactement et de comprendre la différence entre certains. Quelques unes proviennent du site La Bouilloire Magique (merci Tan pour cet article), nous permettant de bien comprendre les différents genres que l’on peut rencontrer et pourquoi les livres cités ci-dessous y sont répertoriés.

Melisande

 
*-*-*-*
 
La littérature Jeunesse n’est pas un genre à proprement parler, mais une catégorie d’âge qui permet de différencier ses livres avec ceux pour les adultes. Comme pour le Young Adult et le New Adult (voir ci-dessous), cela permet donc de classer les livres par âge. On trouve évidemment de tous les genres littéraires en jeunesse, il y en a pour tous les goûts. Cela va en général des premières lectures (6 ans) jusqu’à 13 ans. C’est donc davantage pour les enfants et pré-ado / ado.
 
 
*-*-*-*
 

La Young Adult literature (YA) est un genre de livres qui s’adresse essentiellement aux adolescents au sens large du terme, bien souvent compris entre 14 et 21 ans. Les lecteurs sont souvent du même âge que le héros ou l’héroïne dudit livre. Ce genre donne donc avant tout une indication d’âge, encore une fois. Evidemment, comme dans la littérature pour adulte, on y trouve différents genres. Par souci pratique, sur le site, nous avons rassemblé en YA tous les livres qui sont dans cette catégorie-là, et non pas en fonction des différents genres littéraires : il ne nous semblait pas pertinent de créer une profusion de catégories et sous-catégories si cela n’est pas clair pour la majorité.

La narration en YA est toujours interne (même si la 1ere personne du singulier a tendance à beaucoup l’emporter), en général on prête pas mal d’attention aux émois des personnages, c’est après tout l’époque des premières amours, premières responsabilités etc.

La YA se déroule dans un univers proche du nôtre, même si quelques éléments surnaturels peuvent intervenir. De l’humour, des liens avec la vie quotidienne (amis, famille, études...) peuvent être mêlés à la vie surnaturelle (là où il y a toute l’action vraisemblablement), que le héros y soit impliqué directement (par exemple en étant une créature surnaturelle) ou indirectement (parce qu’il connaît des personnes de ce genre-là). On y trouve tout type de créatures, les premiers livres qu’on a pu découvrir dans le genre étant majoritairement des vampires... mais il n’y a pas que ça !

Exemple : Twilight de Stephenie Meyer, Le Livre des Lunes de Margaret Stohl et Kami Garcia, Vampire Academy de Richelle Mead, Vampire City de Rachel Caine.

 
 

Mais il y a également des livres de YA non surnaturels, plus contemporains mais qui traitent aussi de ces mêmes sujets d'adolescence, des choses très actuelles, des faits de société, de la vie d’adolescents 14/15 ans et plus en somme...

Exemple : Hate List de Jennifer Brown, 13 raisons de Jay Asher, etc.

 
 

Enfin, en YA, il y a aussi la dystopie (ou contre-utopie) : c'est un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur, l’auteur entend mettre en garde le lecteur contre son avènement. La dystopie s’oppose à l’utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie propose un des pires qui soient. La différence entre dystopie et utopie tient moins au contenu (car, après examen, nombre d’utopies positives peuvent se révéler effrayantes) qu’à la forme littéraire et à l’intention de son auteur. (Source Wikipedia)

Evidemment, on retrouve aussi ce genre dans les littératures de l’imaginaire (la Science-fiction - SF - notamment) mais la YA a permis de remettre ce genre à l’honneur, notamment avec Hunger Games de Suzanne Collins.

Exemple : Divergente de Veronica Roth, Delirium de Lauren Oliver.

 
 
*-*-*-*
 

Le New Adult (NA), plus mature, s’adresse aux 18-30 ans. Ce genre littéraire est avant tout l’écho d’une voix, d’une personnalité, fille ou garçon, confrontée à une problématique qui l’engage à enfin assumer son statut d’adulte qu’elle redoute tant. Il s’agit donc de romans à dimension initiatique dans lesquels sont abordées des thématiques fortes, ancrées dans le réel : le rapport à la mort et à la perte d’un proche, le moment de quitter le domicile familial et de s’assumer en tant qu’adulte, l’adaptation à un contexte nouveau, l’apprentissage de la vie et de la sexualité, le premier job, la crise, la perte de l’innocence, la désillusion… Ces romans sont des parcours de vie où les expériences font grandir le personnage et le lecteur. (source Milady Romance)

Exemple : Loin de tout de J.A. Redmerski, Dublin Street de Samantha Young, Beautiful disaster de Jamie Macguire).

 
 
*-*-*-*
 
Place maintenant aux genres littéraires traditionnels des adultes. Ils peuvent faire l'objet de sous-genres jeunesse, YA ou NA.
 
*-*-*-*
 

La science-fiction (abrégée en SF) est un genre narratif principalement littéraire et cinématographique structuré par des hypothèses sur ce que pourrait être le futur ou ce qu’aurait pu être le présent voire le passé (planètes éloignées, mondes parallèles, uchronie, etc.), en partant des connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, ethnologiques, etc.). Elle se distingue du fantastique qui inclut une dimension inexplicable et de la fantasy qui fait souvent intervenir la magie. (Source Wikipedia).

Exemple : Le Cycle d’Ender d’Orson Scott Card, Dune de Frank Herbert.

 
 
*-*-*-*
 

Comme mentionné plus haut, la dystopie est un sous-genre de la SF, mais il en va de même pour le steampunk. 

Le Steampunk est un sous-genre de la science-fiction uchronique, dont l’intitulé a été forgé par allusion au cyberpunk par l’auteur K. W. Jeter à titre de boutade. L’expression steampunk, qui signifie littéralement punk à vapeur, parfois traduite par futur à vapeur, est un terme inventé pour qualifier un genre de la littérature de science-fiction né à la fin du XXe siècle, dont l’action se déroule dans l’atmosphère de la société industrielle du XIXe siècle. Le terme fait référence à l’utilisation massive des machines à vapeur au début de la révolution industrielle puis à l’époque victorienne. (source Wikipedia).

Exemple : Le protectorat de l’ombrelle de Gail Carriger, Les agents de M Socrate d’Arthur Slade. Mais si le premier est classé en bit-lit chez nous, c’est aussi parce qu’il mélange les genres, tout comme le deuxième est classé en jeunesse car il s’agit de littérature jeunesse.

 
 
*-*-*-*
 

 

Le Fantastique est un genre littéraire que l’on peut décrire comme étant l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit, autrement dit l’apparition de faits inexpliqués mais théoriquement explicables dans un contexte connu du lecteur. (Source Wikipedia). Autrement dit, c’est du surnaturel dans un monde où techniquement les faits surnaturels n’existent pas et sont étranges. Ça ne fait pas partie du quotidien des gens.

Exemple : Stephen King, Entretien avec un vampire d’Anne Rice.

 
 
*-*-*-*
 

 

La fantasy fait elle aussi partie des littératures de l’imaginaire. Dans la fantasy comme dans le merveilleux, le surnaturel est généralement accepté, voire utilisé pour définir les règles d’un monde imaginaire, et n’est pas nécessairement objet de doute ou de peur. (Source Wikipedia).

Autrement dit, généralement c’est un monde entièrement construit par l’auteur, avec ses propres règles, gouvernement, etc. et où la magie (pour exemple) et différentes races de peuples (humains, nains, elfes, peuple des mers, mages, etc.) sont des choses "naturelles" pour ce monde. Le genre le plus répandu est surement l’heroic fantasy, où un jeune garçon (c’est souvent le cas), garçon de ferme, etc. va devoir se lancer dans une grande quête, s’entourer de compagnons pour aller au bout de sa quête et où il y a un combat du Bien contre le Mal. Après dans ce genre il existe différents degrés, mais l’heroic fantasy reste le plus répandu.

Exemple : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, La Grande Guerre des Dieux de David Eddings, et tous les écrits de cet auteur.

 
 

 

On parle en France de Bit-lit, terme que nous avons repris pour le site pour simplifier les choses car c’est ainsi que ces livres sont regroupés dans les librairies, etc. Mais il faut savoir qu’il s’agit d’un terme inventé par les éditions Bragelonne (qui est de la littérature pour adulte !!) qui ne veut strictement rien dire parce qu’en fait en regardant de près les publications, on trouve 3 genres différents, que nos amis américains appellent ainsi :

* L’urban fantasy est un sous genre de la fantasy, l’héroïne ou le héros vit dans un monde urbain similaire au nôtre mais où s’incrustent des éléments du surnaturel. C’est ce personnage que l’on suit dans la série. L'histoire est souvent racontée à la première personne du singulier. C’est l’intrigue qui est mise en avant dans l’histoire.

Exemple : Mercy Thompson de Patricia Briggs, Anita Blake de Laurell K. Hamilton.

 
 

* On peut aussi isoler la chick-lit paranormale, qui est l’équivalent de la chick-lit (romance légère, tendance humour, avec une héroïne qui aime la mode, les chaussures, les trucs de filles) mais transposée dans un monde où il y a des éléments paranormaux.

Exemple : Queen Betsy de MaryJanice Davidson.

 
 

* La romance paranormale est un sous-genre de la romance. Il y a à la fois un héros et une héroïne, et l’intrigue mise en avant sera l’histoire d’amour entre les deux (ils finiront ensemble à la fin, c’est ce qui compte). Ce qui la rend paranormale, c’est un contexte fantastique comme pour l’urban fantasy. C’est généralement raconté à la 3e personne du singulier avec un changement de point de vue en cours de route pour alterner entre les deux personnages principaux qui changent parfois d’un tome à l’autre.

Exemple : La confrérie de la dague noire de J.R. Ward et Le cycle des Enfers d’Angélique Ferreira ou Psi-Changeling de Nalini Singh.

 

 
*-*-*-*
 
Chick-lit : romance légère, tendance humour, avec une héroïne qui aime la mode, les chaussures, les trucs de filles.
Exemple : Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger, L’accro du shopping de Sophie Kinsela.
 
 
*-*-*-*
 

Les Romans historiques sont des romans dans lesquels l’Histoire (avec un grand H) prédomine. L’intrigue se passe donc dans les siècles passés, avec des personnages historiques connus... mais la fiction peut y prendre sa place.

Exemple : L’héritage Boleyn, de Philippa GregoryLe médecin d’Ispahan, de Noah Gordon.

 
 
*-*-*-*
 

 

Thriller / Policier :

Pour le policier ce sont des enquêtes toute simples mettant en scène un policier (ou un autre grade) qui doit résoudre une affaire, du genre Maigret de Georges Simenon.

Exemple : Une enquête du commissaire Van In de Pieter Aspe.

Pour les thrillers il en existe deux types différents : soit il s'agit d'enquêtes policières (donc rapprochement avec le policier, mais où le lecteur ressent des "frissons", ça fait davantage peur, il est oppressé par l’enquête, ce qui n’est pas le cas dans le policier), soit on parle de thriller psychologique, là où l’on est davantage dans le côté oppressé, quelle que soit l’histoire, il n’y a pas nécessairement d’enquêtes, mais du suspense, des mystères à profusion.

Exemple 1 : Une enquête de Camille Verhoeven de Pierre Lemaitre. Exemple 2 : Séquestrée de Chevy Stevens, Avant d’aller dormir de S.J. Watson.

 
 

Un petit récapitulatif

Genre litteraire

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/04/2016