Projecteur sur... Haruki Murakami !

Allez, pour ce samedi, c’est à mon tour de vous parler de ma passion livre en décidant de vous inciter à lire un auteur que je trouve génialissime et qui mérite d’être lu : Haruki Murakami. Vous connaissez ? Super ! Vous ne connaissez pas ? Ce n’est pas grave, il n’est jamais trop tard pour découvrir ses livres.

Dsc 0005

(cf Ma collection perso ^^)

Alors je ne m’amuserai pas à vous raconter sa vie que vous pouvez facilement trouver par vous-même. Non, ce que je vais faire, c’est vous parler de mon ressenti quand je lis ses livres, les sujets qu’il aborde,… Vous l’aurez déjà compris, c’est un auteur japonais traduit dans le monde entier. Je connais beaucoup de personnes qui sont réfractaires à la littérature asiatique, alors qu’elle regorge de merveilles et parfois, vous avez des romans qui vous transportent plus loin que des auteurs plus occidentaux. Mais passons cela.

La première fois que j’ai connu cet auteur fut quand je suis entrée dans une librairie afin de commander un livre pour les cours. Je regarde la table nouveauté et là, je tombe sur l’édition de la série 1Q84 chez Belfond. La couverture est de suite attractive avec sa couleur jaune et ses feuilles. C’est simple, épuré, et demande à être consulté. Je me souviens ne pas l’avoir pris de suite par faute de moyen, mais dès que j’ai pu mettre de l’argent de côté, je suis retournée en librairie et je l’ai lu.

Ce fut un sentiment partagé, car je n’avais jamais lu de livres comme ça auparavant. Vous suivez deux personnages que vous savez uni par le passé, mais qui se retrouveront un jour. Vous comprenez que la réalité est modifiée, qu’elle est étroitement liée avec le rêve. 1Q84 devient un nouveau monde et des personnages arrivent, démolissant votre vision définitive de la vie. J’ai ensuite lu le tome 2, je me suis précipitée pour chercher le tome 3 et finir cette série qui m’avait complètement envoûtée. La fin… la fin vous propose une dernière question à laquelle le lecteur peut décider de répondre ou de l’ignorer.

Mon aventure a continué avec Underground, une recherche des témoignages des victimes de l’attentat de 1995 dans le métro de Tokyo qui a duré une décennie. Certes, ce n’est pas un roman, mais Murakami a la faculté de vous introduire dans cet événement qui a touché ce pays si sûr, si contrôlé, qui n’a pas su faire face à cette attaque si soudaine.

Plusieurs autres romans de cet auteur sont une merveille, alors voici la question que tout le monde attend. Pourquoi faut-il lire Haruki Murakami ? Voici mes raisons :

  1. Il n’y a pas de mal à découvrir d’autres horizons et le Japon est fascinant de ce côté-là, car il y a un décor exotique qui peut nous paraître inaccessible et qui le devient grâce aux livres
     
  2. Haruki Murakami a reçu plusieurs prix, gage pour certains d’une réussite littéraire
     
  3. Son écriture est poétique, parfois crue, maîtrisée et la traduction ne dénature pas le texte (je ne suis pas encore au point de pouvoir lire dans la langue originale, désolée)
     
  4. Ses histoires ont un fil directeur logique, si bien qu’elles ne partent pas dans tous les sens, c’est même la force de ses romans
     
  5. On voyage entre le rêve et la réalité et le lecteur se retrouve très souvent acteur, il participe à l’histoire
     
  6. L’auteur est également professeur d’anglais au Japon, il a donc une culture occidentale marquée, mélangée à sa propre culture que vous pouvez ressentir lors de votre lecture
     
  7. Il y a de nombreuses références que vous pouvez comprendre, grâce justement à cette double culture que je parle dans le point d’avant

Bien évidemment, je pourrais vous donner d’autres raisons, mais j’aime à croire que ces sept raisons sont déjà suffisantes. Vous savez ce qui serait génial ? Si vous avez déjà lu cet auteur, venez en commentaire partager votre ressenti et si ce n’est pas encore le cas, je vous recommande 1Q84. Certes, c’est une trilogie, ce qui vous demande un plus long moment de lecture, mais pour moi, c’est une série à connaître. Dans mon travail de libraire, j’ai réussi à convaincre des clients réfractaires au début à la littérature japonaise. Ces mêmes clients viennent prendre la suite de ses œuvres. Alors qu’attendez-vous pour vous laisser tenter ?

 

Sabbata

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/04/2016