Samedi confession : J'ai peur de lire du Sophie Kinsella...

 

Sophiekinsella

 

Je me rappelle exactement la date à laquelle j'ai découvert l'auteure Sophie Kinsella : c'était lors de la parution en poche de son tout premier roman, Confessions d'une accro du shopping. Je l'avais acheté à tout hasard en août 2004 dans une librairie à Quiberon, pendant mes vacances dans le Morbilhan, et je l'avais dévoré en quelques jours à peine. J'avais 16 ans et je venais de découvrir mon écrivaine préférée, à l'univers girly, drôle et acidulé.

Les années ont passé et je suis peu à peu tombée amoureuse des tomes suivants de la saga de l'accro du shopping (au point que cela a inspiré le nom de mon blog), tout en craquant pour les romans one-shot de Sophie Kinsella. En parallèle, j'ai découvert qu'elle publiait aussi sous le nom de Madeleine Wickham, et que ces romans-là n'étaient pas faits pour moi : trop contemporains, pas assez drôles. Mais ce n'était pas grave, j'avais quand même le droit à un coup de coeur livresque par an sous son pseudo favori !

Les succès se sont succédé pendant près de 10 ans, mais, depuis 2013, je suis déçue par les romans de mon auteure préférée. Cela a commencé avec Nuit de noces à Ikonos - que j'ai lu en anglais et trouvé pas assez drôle : il était à mi-chemin entre sa plume de SK et de Madeleine Wickham. Puis le tome 7 de l'accro du shopping, L'accro du shopping à Hollywood, m'a carrément refroidie tant son héroïne, que j'adore habituellement, était mauvaise, dans tous les sens du terme. Enfin, Audrey retrouvée ne m'a pas émue, et, surtout, j'ai trouvé que ce roman jeunesse sonnait faux, comme si c'était l'appât du gain qui dictait ce changement de genre et de thème...

Alors me voilà, aujourd'hui, en mars 2016, 11 ans, 7 mois et 14 jours après avoir découvert Sophie Kinsella. Le tome 8 de l'accro du shopping m'attend depuis des semaines sur ma table de chevet. Un comble quand on sait que je délaissais mes études, mes amis et ma famille, sans hésitation, à chaque nouvelle parution de l'auteure ! Je vais me forcer, après avoir mis en ligne ce texte, à prendre ce livre entre mes mains et à commencer ma lecture. Me forcer parce que j'ai peur. Peur d'être encore déçue par mon héroïne livresque préférée. Peur d'être encore déçue par mon auteure préférée. Ce livre, il peut tout contenir, un bon dénouement comme un final catastrophique... Je vais devoir prendre mon courage à deux mains pour me plonger dedans et découvrir ce qu'il cache... Je vous tiendrai bien évidemment au courant...

 

Platinegirl

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/03/2016