Compte-rendu de la projection presse de Divergente, par Melisande & Ceinwèn

 

Synopsis

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

 

Chronique de Melisande

Ce vendredi 28 mars 2014, j’ai eu la chance de pouvoir assister à la projection en avant première de Divergente, l’adaptation du roman éponyme de Veronica Roth dont vous pouvez voir ma chronique ici.

Je n’avais regardé aucune bande annoncée, d’autant qu’on m’avait dit qu’on voyait les ¾ du film dedans. Ce qui n’a pas trop d’intérêt, même si pour ma part, je n’avais pas peur des spoilers comme j’ai lu le livre, je connais l’histoire mais je ne voulais pas trop en savoir sur le film de peur d’être déçue (et avoir des frayeurs comme avec Vampire Academy).

Je vous rassure de suite, je ne l’ai pas du tout été. Je crois même que c’est la meilleure adaptation d’un film YA que j’ai pu voir depuis un bon moment parce que pour le coup niveau scénaristique, c’était le copier-coller du livre. Il y a eu certes quelques petites coupures mais dans l’ensemble l’histoire est respectée, pas de prise de liberté en rajoutant n’importe quoi donc c’est appréciable et j’ai vraiment passé un excellent moment. L’action est omniprésente et je vous assure que les 2h30 de film (en gros) passe à une vitesse folle tant on est happé par l’histoire. 

Parfois, il y a des moments plus lents, surtout quand la « romance » commence à s’installer, ça fait un peu de répit et c’est appréciable, mais attention, il n’y en a pas tant que ça et ça n’est pas niais non plus (même si parfois, il y a des scènes où ça a fait rire le public, mais je le soupçonne surtout d’avoir l’esprit très mal placé !). Il y a des passages dont je ne me souvenais plus mais qui étaient bien présents dans le livre et j’avoue que là, on se dit que Tris est vraiment une ado. Mais ça passe plutôt bien.

Les acteurs jouent vraiment bien et incarne parfaitement les personnages. Quatre est super, LE gars de la série, qui est totalement indifférent à Tris, un peu bourru, etc. mais qui s’avère au final très sympa quand on commence à le connaître. Tris, la « pète-sec » qui se fait méchamment battre au début mais qu’on se rassure, rapidement elle reprend du poil de la bête et ça fait plaisir à voir ! Quant à Kate Winslet en Janine, c’est juste fabuleux. Je me l’imaginais totalement comme ça, une vraie garce qu’on a envie de frapper à chaque fois qu’elle apparait. Elle a su parfaitement montrer le côté hautain et supérieur qu’on retrouve beaucoup chez les érudits. Bref, elle était parfaite, je l’ai adoré dans ce personnage.

En bref, si vous avez lu et aimé le livre, n’hésitez pas à aller voir cette adaptation qui est vraiment très bonne et qui nous fait un passer un bon moment. Quant à ceux qui ne connaissent pas, n’hésitez pas à le voir non plus parce que c’est un bon film d’action, une très bonne dystopie qui vous donnera peut être envie de lire les livres !

Un grand merci à la SND de m’avoir permis d’y assister.

 

Chronique de Ceinwèn

Vendredi dernier SND nous a invité à une avant première de leur dernier bébé : Divergente. Arrivée, on ne peut que constater l'engouement que semble provoqué cette nouvelle adaptation : la salle est quasiment comble alors qu'elle reste grande et les fans sont bien présents (je pense notamment à une jeune femme qui s'est fait tatoué le dos. L'histoire ne dit pas si ce sont de vrais tatouages ou non).

A noter, je n'ai pas relu le livre avant la sortie du film, pas même mon avis, je me basais uniquement sur mes souvenirs. Ainsi j'ai pu suivre le film sans "chercher" des scènes et en profiter entièrement. Néanmoins j'avais assez de restes pour pouvoir comparer les deux et décider si oui ou non l'adaptation était réussie.

Le film ouvre sur l'histoire, racontée en voix-off par Tris, la présentation n'est pas trop lourde et pose bien le cadre pour que le spectateur n'ayant pas lu le livre ne soit pas perdu.

Côté histoire, il n'y a pas grand chose à dire, l'adaptation du roman est excellente ! Il y a bien sur quelques scènes qui ont disparues, provoquant de légères incohérences sur la fin dans le comportement de deux ou trois personnages, mais globalement les fans vont retrouver dans le film tout le livre. 

Les scènes rendent bien, sont cohérentes et l'atmosphère légèrement oppressante est bien là ! On retrouve ainsi la scène des novices, le jeu de guerre dans l'ancien parc d'attraction, les simulations de Tris, ses entraînements difficiles, son frère et le besoin qu'elle a de le voir (même si il est bien moins présent que dans le livre) de même que toute la relation qui s'établie avec Four / Quatre.

Mais si l'histoire est excellente, bien rendu et les décors convaincants, je dois avouer que le choix des acteurs ne m'a pas totalement convaincue. J'ai eu un peu de mal et pourtant ils sont excellents !

En effet, on peut saluer la performance de Shailene Woodley qui réussi à parfaitement rendre les émotions de la Tris du roman.  On ressent parfaitement ce qu'elle vit dans sa famille, l'abnégation qui ne lui vient pas facilement.

Le bonheur et la sensation de liberté qu'elle ressent en changeant de faction malgré la douleur de perdre sa famille. La difficulté des entraînements mais l'ivresse de cette nouvelle vie.

La relation qui débute avec Four également. D'abord instructeur, puis protecteur puis...autre chose.

Les acteurs sont excellents et bien dirigés et réussissent vraiment à faire passer tout cela sans effets superflus. Les dialogues sont ici moins important pour tout cela que leur jeu.

Le spectateur se laisse vraiment embarquer dans le film et dans l'univers qu'il propose. Que vous ayez lu le livre ou pas (ou si vous ne vous en souvenez pas) je pense sincèrement que vous vous laisserez prendre au jeu et que vous pouvez être convaincu !

Le réalisateur réussi à jouer sur plusieurs niveau d'émotion, n'hésitant pas à glisser quelques notes d'humour ici et là, certaines subtiles et d'autres vraiment pas. Je pense notamment à la scène de la première nuit de Tris où on a droit à successivement "je veux que les choses aillent lentement" suivi d'un (futur) mythique "j'ai quelque chose à te montrer". C'est étrange mais pas un spectateur n'a songé à un petit déjeuner romantique ou un lever de soleil...personne !

Ce n'était que rires ^^

Dans l'ensemble je dirai que ce film est une excellente adaptation du roman. La musique est bien choisie et participe à l'ensemble, les scènes sont bien rendues et fidèles et les acteurs sont excellent pour faire passer toutes les sensations et les émotions.

On va inévitablement faire la comparaison avec Hunger Games les deux étant des adaptations de roman dystopiques. Je dirai que Hunger Games est un film qui est paradoxalement plus grand spectacle et accessible à un large panel de spectateurs, alors que Divergente est un film légère plus angoissant dans son atmosphère qui nécessitera que les spectateurs les plus jeunes aient une maturité plus avancée que ce qu'on pourrait avoir pour Hunger Games. Paradoxalement, je vous dirai que c'est l'inverse pour les livres.

Je ne sais pas si le premier spectateur venu ira voir ce film en première intention, mais ça reste un film très agréable que je reverrai avec plaisir.

 
 
BANDE ANNONCE EN VF
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/03/2015