[News] Parutions Don Quichotte éditions

 don-quichotte-1.jpg

 

Sortie le 14 mai 2013

 

L’Affaire Cahuzac : En bloc et en détail de Fabrice ARFI, avec la rédaction de MEDIAPART

Le journaliste qui a révélé les faits revient sur l’affaire qui défraye la chronique depuis des semaines – avec la rédaction de Mediapart. Le ministre du Budget fraudait le fisc ! Le 2 avril 2013, Jérôme Cahuzac se rend devant le juge pour avouer qu’il a un compte en Suisse non déclaré, ce que Mediapart avait révélé cinq mois plus tôt, le 4 décembre 2012. À l’issue de son audition, il est mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. « Mensonge », « trahison », « outrage », « ignominie »… dans la presse et jusqu’à l’Élysée, il n’y a pas de mot assez fort pour décrire le séisme politique. Comment ce ministre a-t-il pu, durant cinq mois, réfuter « en bloc et en détail » être celui qui, au détour d’une conversation téléphonique, lâchait : « Ça me fait chier d’avoir un compte ouvert là-bas, l’UBS, c’est quand même pas forcément la plus planquée des banques » ? Comment a-t-il pu, en s’adressant à l’Assemblée devant la représentation nationale, affirmer calmement : « Je n’ai pas, et je n’ai jamais eu un compte à l’étranger, ni maintenant, ni avant » ? C’est cette incroyable séquence que raconte ce livre. Fabrice Arfi revient sur son enquête, ses rendez-vous, tous les recoupements et vérifications effectués avant de publier ce qu’il savait être explosif. Car une fois le fil tiré, la pelote se déroule : apparaissent alors le gestionnaire de fortune Hervé Dreyfus, un avocat ami de Marine Le Pen, l’évasion fiscale organisée pour les fortunes françaises par l’établissement helvétique Reyl&Cie vers la Suisse puis Singapour, les paiements en espèces à la clinique Cahuzac, les manoeuvres des communicants, aux seins même des journaux, pour taire l’affaire et discréditer Mediapart. Mais ce compte est-il le seul ? Combien d’argent a transité dessus ? Des millions comme l’affirment des enquêteurs suisses ? Sommes-nous au coeur de la corruption politique alimentés par les laboratoires pharmaceutiques ?
C’est déjà tout cela, l’affaire Cahuzac. Mais c’est aussi bien davantage, rappelle dans ce livre Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, car elle met à l’épreuve notre culture démocratique, les principes qui l’inspirent et les valeurs qui l’animent.

l-affaire-cahuzac-en-bloc-et-en-detail.jpg

 

Sortie le 10 mai 2013

Piaf-Trenet, le dîner extraordinaire de Jacques PESSIS

L’auteur vous invite à un dîner extraordinaire avec deux étoiles de la chanson française.
1958. Avant de faire sa rentrée à l’Olympia, Piaf rôde son nouveau spectacle, comme elle en a l’habitude, dans des petites salles de province. Un soir, elle chante du côté de Narbonne. Charles Trenet, qui passe quelques jours dans sa maison natale, est venu l’applaudir. Ces deux-là ne s’étaient pas croisés depuis des lustres. Et pour cause : ils sont à l’apogée de leurs carrières. Émue par leurs retrouvailles, Piaf lui propose de se joindre au dîner qui suivra le spectacle, avec son équipe qu’elle appelle avec tendresse « ses gueux ». La petite bande braillarde entraîne dans sa danse un jeune journaliste qui a su convaincre La Môme Piaf de lui accorder un entretien. Loin de s’imaginer une telle scène, le jeune homme gagne en timidité et assiste, silencieux, à un dîner historique à la table de deux monstres sacrés de la chanson française. Autour d’un pot-au-feu, des bouteilles de vin et des pichets de bière qui se succèdent, le gueuleton – enfumé par les cigares et rythmé par les éclats de rires – se fait confidence entre bons amis. Piaf et Trenet évoquent la splendeur de leur époque, celle de la chanson française pourtant rognée par les débuts du rock’n’roll. Cinéma, littérature, music-hall et souvenirs intimes de l’enfance s’entremêlent. Parfois le banquet se fait grave – l’apprentissage de la vie dans la rue pour Piaf, les sévères années en internat pour Trenet – mais aussi la guerre, celle qui nous rend tous égaux dans le malheur et la souffrance, résonne encore au creux de ses âmes déracinées. En surimpression, l’auteur brosse les portraits des personnages qu’ils ont côtoyés dans leur métier commun : Aznavour, Pierre Roche, Cocteau, Mistinguett, Marie Dubas, Raoul Breton, le chanteur sans nom, Marlène Dietrich… Ou encore Françoise Sagan, Minou Drouet, Brassens, Brel et Ferré… Un dîner extraordinaire qui va se prolonger trois jours, formé sur les confidences telles que l’auteur les a reçues de Trenet.

 piaf-trenet-le-diner-extraordinaire.jpg

Léviathan, le Pouvoir de Lionel DAVOUST

Thriller protéiforme, récit d’aventure haletant, vision onirique et fantastique, Léviathan est une initiation terrifiante et merveilleuse, dont les répercussions ouvrent le lecteur à une nouvelle mystique : celle de la guerre et du créateur. Le couple Petersen est en fuite au Canada. Michael, autrefois biologiste marin à l’Université de Californie à Los Angeles, s’est découvert la cible d’une machination visant à ériger autour de lui une vie parfaitement factice : son métier, ses supérieurs, même ses proches étaient un mensonge. Son seul espoir de comprendre la force ténébreuse qui le hante, et qui semble avoir pris corps pour massacrer les siens, réside dans l’épave du Queen of Alberta : un naufrage dont il est l’un des rares rescapés. Mais il ignore que la tromperie va encore plus loin qu’il ne l’imagine. Masha, son épouse, fait également partie du complot. Tiraillée entre son amour pour Michael, sa mission pour ses maîtres secrets du Comité et sa terreur de ce que recèle le passé de son mari, elle doit décider entre le confort de l’ignorance et son héritage de mage solitaire de la Voie de la Main Gauche. Un dilemme qui risque de la conduire à de tragiques trahisons et à perdre tout ce qu’elle espère encore sauvegarder. Aux abois, acculés, les Petersen ont besoin d’une seule chose : du temps. Hélas, leur seul allié, Andrew Leon, l’agent du FBI curieux du paranormal, sent lui aussi l’étau se resserrer. Resté à LA pour attirer la foudre de leurs ennemis communs, il est pris en tenaille entre le puissant Comité et ses adversaires, la Voie de la Main Droite, représentée par l’inquisiteur Mandylion. Et les révélations que lui fait celui-ci sur la vraie nature de la lutte entre les Voies, sur les mages et leur ambition, donnent le vertige même à un esprit ouvert comme le sien. Mis à pied, poursuivi, emprisonné, torturé, Andrew Leon est sommé de choisir son camp. Alors que Léviathan, le destructeur de mondes, le premier adversaire des cieux, le spectre du mage devenu dieu Dwayne de Heldadt, affirme son emprise sur le paisible Michael Petersen, d’anciens alliés et adversaires convergent vers la petite ville de Prince Rupert et radicalisent leur position pour la révélation finale : Puck, le faux prêtre qui aiguille Masha en coulisses ; Julius Ormond, responsable du projet Léviathan, prêt à tout pour reprendre le contrôle ; Samantha Metzger, cousine de Michael et mage du Comité.

leviathan-le-pouvoir.jpg

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau