Poul Anderson

220px-poul-anderson.jpg

Poul William Anderson, né à Bristol en Pennsylvanie le jeudi 25 novembre 1926 et mort le mardi 31 juillet 2001 à Orinda en Californie, est un écrivain américain de science-fiction et de fantasy.

Ce n'est qu'en 1952 que parait son premier roman, Vault of the ages, qui est un livre pour enfants. Son premier roman de science-fiction,Brain wave (Barrière mentale), ne sera publié que deux ans plus tard.

Durant sa carrière, il écrit plus d'une centaine de romans et anthologies (incluant des romans policiers et historiques ou même des recueils de poèmes). Dans le domaine de la science-fiction, il utilise souvent ses connaissances en physique et en chimie pour développer des thèmes scientifiques. Il s'inspire également souvent d'éléments de la mythologie scandinave. Il écrit plusieurs séries, dont la plus connue en français est celle des Gardiens du temps principalement dans un style de Space opera.

Il a remporté sept prix Hugo et trois prix Nebula (toujours pour des nouvelles) parmi de nombreux prix dont le Grand Master Award de laSFWA dont il est président de 1972 à 1973.

Poul Anderson reste un auteur très peu traduit en français (seulement 23 romans sur environ 130). Ceci s'explique en partie par ses prises de positions politiques (il s'était prononcé en faveur de l'engagement américain pendant la guerre du Viêt Nam par exemple) qui l'ont exclu du monde de l'édition francophone pendant les années 1970.

En 1994, les Allemands Klaus Knoesel & Holger Neuhäuser réalisent le film The High Crusade avec Roland Emmerich en production, le scénario est basé sur son livre Les Croisés du cosmos.

Poul Anderson a écrit un nombre très important de nouvelles dont certaines ont vu leur thème repris par d'autres artistes. L'un des exemples les plus frappant est son œuvre Call me Joe dont s'est inspiré James Cameron pour son film 3D Avatar.

Source : Wikipedia

 

Livres de l'auteur chroniqués :

Le Chant du Barde, de Poul Anderson

barde.jpgUne révolution conduite par un personnage de chanson dans une Amérique totalitaire... Des naufragés cosmiques attendant le salut en provenance d'une Terre mère dont le souvenir même est hypothétique... Jupiter, monde hostile entre tous, conquis par l'avatar d'un paralytique... Les héritiers d'un empire déchu qui se réapproprient le plus horrible des crimes...
Explorateurs, guerriers mais aussi poètes, détectives et joueurs, les héros de Poul Anderson redécouvrent les mythes fondateurs de l'humanité à mesure qu'ils peuplent le cosmos de leurs enfants et de leurs rêves : de l'archétype de Sherlock Holmes à un centaure de synthèse, de la réincarnation d'Orphée à un nouvel Ubik, c'est toute une fresque de merveilles et de cauchemars qui attend ici le lecteur.

- Jean-Daniel BRÈQUE, Avant-propos
- Sam Hall (Sam Hall)
- Jupiter et les centaures (Call Me Joe)
- Long cours (The Longest Voyage)
- Pas de trêve avec les rois ! (No Truce with Kings)
- Le Partage de la chair (The Sharing of Flesh)
- Destins en chaîne (The Fatal Fulfillment)
- La Reine de l'air et des ténèbres (The Queen of Air and Darkness)
- Le Chant du barde (Goat Song)
- Le Jeu de Saturne (The Saturn Game)
- Jean-Daniel BRÈQUE, Bibliographie de Poul Anderson


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau