Olivier Cotte

cotte.jpg

Olivier Cotte est un réalisateur, un écrivain, un scénariste de bande dessinée et un historien du cinéma d'animation, né le 20 juin 1963.

Après des études de musique, danse classique, beaux-arts et cinéma, Olivier Cotte travaille 15 ans dans l'industrie cinématographique en tant que réalisateur, infographiste et directeur des effets spéciaux, en particulier pour Wim Wenders (Jusqu'au bout du monde (Bis ans Ende der Welt)); Roman Polanski (La Jeune Fille et la Mort (Death and the Maiden)), Costa-Gavras (Mad City), Bob Swaim (Le Défi / The Climb), Josiane Balasko (Un grand cri d'amour), Jaco van Dormael (Le Huitième Jour), Leos Carax (Pola X), Matthieu Kassovitz (Assassin(s)).

Comme critique et historien, il est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés au film d'animation dont une encyclopédie mondiale technique et historique Il était une fois le dessin animé, des monographies consacrées à des réalisateurs et un ouvrage traitant des courts métrages d'animation ayant obtenu un Oscar à Hollywood. Il a également traduit la bible de l'animateur 'Techniques d'animation' de Richard Williams, a écrit plusieurs ouvrages techniques ou de fond ainsi qu'une centaine d'articles pour de nombreux magazines. Il collabore avec de nombreux festivals de cinéma et cinémathèques et enseigne à Gobelins l'école de l'image, ESAG Penninghen, l'Esra, la Filmakademie Baden-Württemberg, European Animation Master Class, Taiwan Film Center, Communication University of China etc.

Olivier Cotte a réalisé plusieurs courts métrages, principalement en animation ou mélangeant prise de vues réelles et animation.

Auteur de plusieurs nouvelles et scénariste de série télévisuelle animée, il est également scénariste de bande dessinée.

Source : Wikipedia

Livres de l'auteur chroniqués :

L'épouvantail, de Jules Stromboni et Olivier Cotte

epouvantail.jpgKlynham, Nouvelle-Zélande, début des années trente. Une petite ville tranquille et sans histoires – jusqu’à ce qu’une jeune fille de la communauté, Daphné Moran, soit retrouvée violée et égorgée. L’énigme est entière, l’enquête piétine. C’est à peu près à la même époque que débarque Hubert Salter, grand escogriffe vaguement magicien, hâbleur et inquiétant, que le jeune Neddy, quatorze ans, l’un des narrateurs de cette histoire, a tôt fait de surnommer l’Épouvantail. 
Salter se lie avec le croque-mort alcoolique et libidineux de Klynham, et n’a évidemment aucun mal à prendre l’ascendant moral sur cette communauté fruste et crédule. Bientôt, les événements dramatiques se multiplient – morts suspectes, disparitions, incendies –, qui vont bouleverser encore plus profondément la vie de la petite ville…

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau