Renée Dunan

dunan.jpg

Renée Dunan (Avignon, 1892-1936) est une écrivain, critique et poétesse française.

Elle a publié des romans, des ouvrages érotiques et de science-fiction, sous de nombreux pseudonymes : Louise Dormienne, Marcelle La Pompe, M. de Steinthal, Monsieur de Steinthal, Spaddy, Jean Spaddy, Renée Camera, Chiquita, Ethel Mac Singh, Luce Borromée, Laure Héron, A. de Sainte-Henriette, Ky, Ky C.

Dadaïste, elle fut en relation avec André Breton, Philippe Soupault, Louis Aragon, Paul Éluard, Francis Picabia. Elle a aussi collaboré au Crapouillot ainsi qu'à la revue Le sourire. Féministe, elle fut dadaïste, anarchiste, naturiste et pacifiste.

“Renée Dunan” par Claudine Brécourt-Villars in Fascination, n° 27, 2e trimestre 1985, pp. 21-25.

“Renée Dunan ou la femme démystifiée” par Claudine Brécourt-Villars in Histoires littéraires, n° 2, avril-mai-juin 2000, pp. 51-66, revue publiée par la BNF.

Jean-Pierre Weber a découvert Georges Dunan.

A la bibliothèque de l'Arsenal,à Paris, il y a un fond d'archives sur Renée, Georges Dunan.

Source : Wikipedia

 

Livres de l'auteur chroniqués :

Baal, de Renée Dunan

baal.jpgIntroduction et Notes de Brian Stableford.

"Ainsi Baal règne, car c'est lui qui commande au vice, et, le récompensant d'un plaisir, le rend immortel."

Deux romans sorciers de Renée Dunan, réunis par-delà les siècles grâce à l'érudition de Brian Stableford.

Dans Baal, c'est Palmyre, une sorcière des années folles, qui mène la danse, au risque d'invoquer des créatures lovecraftiennes avant la lettre. Et dans Les Amantes du diable, c'est Babet, une humble paysanne de la Renaissance, qui découvre dans le sabbat un moyen d'améliorer sa condition.

Érudition, malice et sensualité : un cocktail sulfureux concocté par une grande dame du second rayon, une prêtresse de l'érotisme et du fantastique que l'on n'a pas fini de redécouvrir.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau