Charles Exbrayat

 

 

Charles Exbrayat (Saint-Étienne, 5 mai 1906 - Saint-Étienne, 8 mars 1989) est un écrivain français, auteur de romans policiers. Il a publié plus de cent romans dont certains ont été adaptés au cinéma et à la télévision. Quelques titres seront également écrits avec l'écrivain Jacques Dubessy sous le nom de plume commun de Michael Loggan.

 

Livres de l'auteur chroniqués:

 

Série Imogène, tome 1: Ne vous fâchez pas, Imogène!, de Charles Exbrayat

Imogène Mc Carthery est une véritable tornade rousse, ses collègues la surnomment d’ailleurs « The Red Bull ». Cette Écossaise au sang bouillonnant revendique le chardon comme emblème national et serait prête à mourir pour la couronne ! Secrétaire à l’Intelligence Department de l’Amirauté à Londres, elle y sème la zizanie mais se fait remarquer par ses supérieurs pour son sérieux et son dévouement.
C’est ainsi qu'elle se voir confier une mission de la plus haute importance : livrer en Écosse les plans ultra-confidentiels du Campbell 777, un avion à réaction révolutionnaire. Toutes les puissances étrangères sont sur le qui-vive et le voyage de Londres à Callender, son village natal, sera semé de pièges. Il faudra à Imogène toute sa fougue, son courage, voire sa folie pour affronter de les dangers qui l'attendent...

 

Série Imogène, tome 2: Imogène est de retour, de Charles Exbrayat

Imogène est de retour ! En apprenant la nouvelle, Mrs Elroy a frôlé l'infarctus, Mr Boolit a vidé une demie bouteille de gin et la solide Mrs Boolit a réclamé un verre elle aussi. Quant à Fiona Campbell, qui ne quittait pas son lit depuis des semaines, elle s'est levée, tel Lazare, et s'est remise à marcher. De son côté, le conseil municipal a expédié les affaires courantes pour étudier les mesures d'urgence, et le sergent Archibald McClostaugh en a même abandonné sa partie d'échecs...
Imogène, l'amazone à la chevelure de feu, celle-là même qui avait mis Callender sens dessus dessous, laissant derrière elle une terre jonchée de morts, le sergent l'a prévenue : « Au moindre cadavre, je vous boucle. » Imogène l'a giflé et s'est empressée de s'intéresser à une histoire de fantôme poursuivant sans relâche un certain Morton. Et ça n'a pas raté: le lendemain Morton était mort...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau