Thomas Geha

Geha

 

Thomas Geha est un écrivain français né en 1976 à Guingamp. Il a passé son enfance dans la commune de Loguivy-Plougras, Côtes d'Armor.

Il est l'auteur d'une vingtaine de nouvelles en revues et anthologies. L'une d'elle, Là-bas, dépeint un jeune homme à Prague qui, pris de folie, tue sa petite amie sur le pont Charles. Entre mythe du golem, féerie et poésie. En 2007 une autre nouvelle, Mais où est donc passé Ernie Carb Hammett ? a été adaptée en court-métrage par Mike Opuvty sous le titre Ernie Carb Hammett.

Il a également écrit un roman, A comme Alone, dont la suite Alone contre Alone est parue en mars 2008, chez le même éditeur, Black Coat Press. En juillet 2009, Alone contre Alone est nommé au second tour du prix Rosny aîné, le prix public de la Science-Fiction d'expression française, remis tous les ans lors de la convention nationale de Science-Fiction.

Son troisième roman, la première partie d'un diptyque de fantasy intitulé Le Sabre de Sang, a paru en octobre 2009 aux éditions Critic. Le deuxième volume a paru en mai 2011.

Ses romans se réclament de l'influence de Jack Vance et, surtout, de Julia Verlanger, comme il le dit dans une interview sur le site ActuSF.

En tant que nouvelliste, son recueil Les Créateurs a été très bien accueilli par la presse spécialisée comme généraliste.

Il a publié également sous son vrai nom, Xavier Dollo. En 2010, il crée, avec son frère Mikaël, sa maison d'édition, les éditions Ad Astra.

Il est également membre du comité de rédaction de la revue Fiction (Moutons Électriques éditions), et a été membre du jury du Prix Imaginales de 2003 à 2008.

Source : Wikipedia

 

Livres de l'auteur chroniqués :

Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna, de Thomas Geha

Sabre«Mon nom est Tiric Sherna.
J'ai survécu à la guerre. Mais la défaite que vient de subir mon peuple, les Shaos, me laisse un sale goût dans la bouche, comme une envie de vengeance. Les Qivhviens – des humanoïdes reptiliens – nous ont massacrés ou, pire encore, réduits en esclavage. Une caravane nous convoie vers Ferza, la capitale de l'empire qivhvien. Dans ce nid de vipères, les plus forts d'entre nous seront destinés aux arènes. Autant dire que je suis voué à une mort certaine...
Mais je suis un Shao! Et un jour viendra, je le jure, où nous nous relèverons et vaincrons l'ennemi. Oui, un jour, j'aurai ma revanche!»

Thomas Geha fait une entrée remarquée en fantasy avec Le sabre de sang, diptyque où aventure, magie et suspense sont les maîtres mots.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau