Matt Haig

Né en 1975 à Sheffield, officiellement l'une des 10000 villes les plus cool du monde. Ai grandi (ou me suis fait plus vieux) à Newark-On-Trent. A l'âge de 13 ans, ai fait une crise de somnambulisme et sans m'en rendre compte ai pissé sur un de mes camarades de chambrée pendant un voyage de classe dans le Derbyshire. A l'âge de 15 ans, après plusieurs années de tentatives infructueuses, ai fini par choisir la pire coupe de cheveux d'Angleterre. Ai passé mon adolescence dans une peur totale des baisers et du sexe. Surtout après que Claire Newton m'a dit qu'elle préférait ne pas m'embrasser pendant le jeu de la bouteille. Ai souffert d'une crise d'acouphènes pendant l'épreuve d'Histoire du bac. Ai fini par atterrir à l'Université de Hull (dont le slogan mensonger m'a longtemps accompagné : "Hull, ce n'est pas nul"). Il y a toujours des graffitis dans les ascenseurs, contre Larkin, qui était le bibliothécaire.

A l'âge de 19 ans, suis tombé follement amoureux d'Andrea Semple. Elle m'a guidé à travers quelques-unes des périodes les plus sombres de mes vingt ans (dépression, crises de panique, problème d'alcool, et un goût pour les sweat-shirts rouges) et grâce à elle la vie continue de briller tous les jours. Passe un Master à Leeds, et manque de me noyer dans Derrida et Baudrillad. Commence à écrire un roman prétentieux complètement nul intitulé Le Soleil se lève. Jobs dont j'ai démissionné : éboueur (trois semaines), télé-marketing (2 jours), ventes d'abonnements presse (2 mois), plongeur (1 soir). Ai travaillé pour le Manumission club à Ibiza et à Londres entre 97 et 99.

Projet pour ce siècle : devenir sobre. Arrêter de fumer. Déménager à Leeds. Fonder une société de marketing avec Andrea, ma copine. Faire que ça marche. Gagner de l'argent. Gagner un prix. Ecrire un livre sur les relations presse sur Internet. En écrire 8 autres, y compris sur les erreurs marketing des grandes marques. Faire qu'il soit traduit en 20 langues. Etre demandé partout pour des conférences. Me sentir comme Keanu Reeves dans L'Associé du diable. Repenser ma vie et commencer à écrire de la fiction...

(Source Albin Michel)

 

Site officiel : http://www.matthaig.com/

 

Livres de l'auteur chroniqués :

Les Radley, de Matt Haig

 Ils n’ont qu’une addiction : le sang.

Mais depuis plus de vingt ans, ils ont décidé de renoncer à leur pêché mignon et de se désintoxiquer. Pas facile d’être un vampire urbain au XXIe siècle ! Dans une banlieue british tout ce qu’il y a de plus respectable, la famille Radley essaye désespérément de se comporter comme « des gens normaux ». Mais des vampires de souche peuvent-ils définitivement refouler leurs désirs et leurs instincts ? Pas sûr...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 06/01/2014