Kazuo Ishiguro

kazuo-ishiguro.jpg

C'est à l'âge de 6 ans que Kazuo Ishiguro met pour la première fois le pied en Angleterre, pays qui deviendra sa patrie de coeur. Toute la famille quitte le Japon et s'installe dans le Surrey pour suivre son père, océanographe, muté afin de travailler sur les développements pétroliers de la mer du Nord. Le jeune Kazuo Ishiguro entame donc ses études au pays de Shakespeare, découvrant avec curiosité une culture si éloignée de la sienne. Avant d'entrer à l'université, il voyage pendant un an aux Etats-Unis et au Canada. Durant cette période, il se met à tenir un journal, sa première tentative d'écriture. Il s'inscrit ensuite à l'université de Kent, d'où il sort diplômé avec les honneurs en littérature et en philosophie. Il prend encore une année sabbatique pour écrire avant de finir ses études et, en 1980, il obtient un master en création littéraire à l'université d'East Anglia. Deux ans après, Ishiguro devient citoyen britannique : il est alors clair pour lui que sa vie et son oeuvre se dérouleront en Angleterre. Car plus qu'une simple langue d'adoption, l'anglais est devenue pour lui la langue de l'expression la plus profonde de son art : il la maîtrise, joue de ses subtilités à la perfection, et la préfère au japonais pour l'écriture. Son premier roman, 'Lumières pâles sur les collines', paru en 1982, lui vaut l'attention de la critique ainsi qu'un prix décerné par la Royal Society of Literature. D'autres livres suivront, renforçant à chaque fois son succès. Mais Kazuo Ishiguro ne se limite pas à l'édition : attiré par le cinéma, il écrit également des scénarios, et a vu un de ses romans, 'Les Vestiges du jour', adapté par le réalisateur James Ivory. En 2005, il faisait partie de la liste des cent meilleurs auteurs anglophones choisis par le Times.

 

Livres de l'auteur chroniqués:

Nocturnes: cinq nouvelles de musique au crépuscule

nocturnes.gif

Des piazzas italiennes aux collines de Malvern, d’un appartement londonien à l’étage feutré d’un hôtel de Hollywood, voici des musiciens de rue, des stars déchues, tous en quête d’un nouveau mouvement à jouer. Si la musique demande des sacrifices, un saxophoniste doit-il accepter la chirurgie esthétique pour réussir ? Faut-il qu’un crooner change d’existence pour retrouver le succès ?

Kazuo Ishiguro alterne humour et mélancolie pour nous conter le destin de passionnés. Les thèmes évoqués sont éternels : l’amour, la musique, le combat de chacun pour conserver intact le charme de la vie quand les espoirs s’émoussent.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau