Michael Moorcock

michael-moorcock-2012.jpg

Michael John Moorcock est un écrivain britannique, auteur de nombreux romans fantastiques et de science-fiction ; il est né le18 décembre 1939 à Mitcham, près de Londres.

Michael Moorcock est un grand amateur de Edgar Rice Burroughs, ce qui le conduit en 1957 à devenir rédacteur en chef de la revue Tarzan Adventures ; il n'a que dix-huit ans. Il y publie ses premières nouvelles en 1957-1958, autour du héros Sojan, puis une série de romans pastichant Burroughs, le Cycle du guerrier de Mars, au début des années 1960. Vers la même période, il crée son héros le plus fameux,Elric de Melniboné (le premier recueil de nouvelles d'Elric, The Stealer of Souls, paraît en 1963), sur lequel il ne cessera de revenir au cours de sa carrière. En 1962, il épouse Hilary Bailey (en). Ils ont deux filles, Katherine (1963) et Sophie (1964), puis en 1971, un fils, Max.

Moorcock devient directeur de la revue New Worlds en mai 1964 et le restera jusqu'en avril 1968. Il sera alors rejoint a la direction par James Sallis, puis en février 1969 par Charles Platt (en). Un mois plus tard, James Sallis quitte la direction, et en avril c'est au tour de Moorcock de quitter la revue. Il reviendra en directeur unique pour les mois de septembre et octobre 1969. Durant son passage à la tête de New Worlds, la revue publie de nombreux jeunes auteurs (Roger Zelazny, Norman Spinrad, Gene Wolfe, John Brunner) dont les innovations sont mal vues par les lecteurs de science-fiction. New Worlds accumule de lourdes dettes qui obligent Michael Moorcock à écrire de nombreux romans alimentaires.

L'auteur a également, à diverses reprises, collaboré avec le groupe Hawkwind.

Source : Wikipedia

 

Livres de l'auteur chroniqués :

London Bone, de Michael Moorcock

bone.jpgUn samedi soir tranquille à l’Amicale des Pêcheurs & Chasseurs Surréalistes, avant que les gentlemen du club ne reçoivent la visite impromptue de Dieu en personne.
De son côté, Raymond Gold fait une étrange découverte. Sous Londres se cache le plus fabuleux des trésors, un gisement d’Os merveilleux qui fera sa fortune... ou sa perte.
Plus loin dans l’espace et le temps, une petite équipe d’explorateurs parcourt une planète gelée qui ne possède aucune trace de civilisation. Stupeur, trouble, affolement ; autant de sentiments qui bouleversent leur âme lorsqu’ils découvrent un Cardinal pris dans la glace.
Dans un monde parallèle au nôtre, l’enquêteur métatemporel Minos Aquilinas doit résoudre une affaire délicate. Un homme a été assassiné dans le jardin d’agrément du chef de la police de Berlin, Otto von Bismarck. Un Cluedo uchronique dans lequel les pions sont des personnages historiques.
Michael Moorcock est l’un des grands maîtres de l’Imaginaire. Arpentant indifféremment les chemins de la Fantasy (Le Cycle d’Elric), de la science-fiction (Voici l’Homme), et du fantastique (Mother London), il a su conquérir un large public. London Bone, par la diversité des thèmes, du ton et du genre de ses nouvelles, offre un échantillon remarquable de son talent et de son style.


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau