Christine Roussey

Née en Haute-Marne, au printemps 1981, au milieu des bois, Christine Roussey se souvient avoir toujours eu un crayon à la main ; c’était pour ses parents, la seule façon de la faire taire, un peu.

De ses souvenirs d’enfance, elle garde l’amour de la nature, des petits riens, et des personnages farfelus, souvent velus mais toujours attachants.

Après des études en communication visuelle à Bordeaux, elle « monte » à Paris et s’installe comme illustratrice indépendante. Elle travaille pour la presse, la publicité et l’édition, mais c’est dans le monde de la jeunesse qu’elle se sent le plus à sa place.

Son deuxième album en tant qu’auteur et illustratrice « Mon chien qui pue » est paru en janvier 2015.

Si vous entendez « Prout et Youpi, Pouët » un soir au fond des bois, du coté de Montreuil, c’est qu’elle n’est pas très loin !

(Source : éditeur)

 

Site officiel

Facebook

 

Livres de l'auteur chroniqués sur le site :

Mon chien qui pue, de Christine Roussey

Mon chien qui pueLe jeune narrateur de cette drôle d'histoire signée Christine Roussey est désemparé. Son incroyable chien, Alfred, sent mauvais, mais alors très mauvais. Or bientôt, c'est son anniversaire, et il se demande comment faire pour garder Alfred à ses côtés avec tous ses amis. Allez, c'est décidé, Alfred mérite un bon bain. Malheureusement, une fois le lavage intensif réalisé, Alfred devient soudain très très bizarre... bizarre au point de se brosser les dents après chaque croquette ou de se nettoyer les babines après chaque sardine. Un album tout simple, à l'imagination foisonnante, qui décline la thématique familière de l'animal de compagnie favori des enfants.

 

Mon chat Boudin, de Christine Roussey

Mon chat boudinBoudin, c’est un chat. Boudin, c’est un bout-en-train. Mais voilà, Boudin est paresseux. Il somnole, ronfle à tue-tête, pionce à gogo. Et sa petite maîtresse, toujours très occupée, n’a pas le temps de le câliner. Car le mercredi, elle a judo, piscine, yoga, peinture et céramique, tricot péruvien, rugby et vélo avec les copains ! Boudin est toujours dans ses pattes et l’inévitable arrive, vlan, patatra, vol plané, la fillette trébuche sur Boudin affalé dans l’entrée. Et c’est un fou rire qui monte, qui vous fait dire " ah comme on est heureux ", un de ces fous rires qu’on voudrait prolonger pour toujours.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/03/2016