Valérie Simon

valerie.jpg

Valérie Simon est née en octobre 1963 à Strasbourg, en Alsace. Son enfance est immédiatement placée sous le signe du déracinement : de Strasbourg à Marseille, de Tourcoing à Arcachon puis finalement Thionville où elle suivra l’essentiel de sa scolarité... Rapidement, elle développe un intérêt passionné pour les sciences en général, la biologie en particulier, mais également le dessin vers lequel elle dirigera finalement son cursus universitaire. Elle ne lit pas, elle dévore les stocks des différentes bibliothèques qui se trouve sur son chemin. Et vient très tôt à l’écriture pour mettre en scène ses propres histoires, et ses propres héroïnes... Après l’obtention d’un bac scientifique a 17 ans, elle s’oriente vers l’Ecole des Beaux-Arts de Metz mais l’enseignement trop "artiste" ne correspond pas à ce qu’elle attend. L’année suivante, elle s’installe à Strasbourg pour entamer un parcours universitaire en Arts Plastiques qui l’emmènera jusqu’à la Maîtrise. Progressivement, elle s’oriente vers le cinéma en obtenant d’abord un Diplôme Universitaire en Communication Audio-Visuelle où elle étudie la création des images de synthèse puis se passionne pour différents cours sur le cinéma, en particulier sur la mythologie américaine. En même temps, elle suit divers ateliers à l’Ecole des Arts Décoratifs en gravure, linogravure, sculpture... L’écriture se confirme, elle achève quelques œuvres de jeunesse sans penser un seul instant à en faire son métier. Elle travaille comme graphiste dans différentes agences de publicité. Entre 1997 et 1999, la Pierre d’Arkem est publié en 4 volumes chez Fleuve Noir. Dans l’élan, elle participe à deux recueils de nouvelles : Fantasy en 1998 avec le texte Razaröd le serpent, toujours chez Fleuve Noir, puis Cosmic Erotica chez J’ai Lu en l’an 2000, avec Le loup. En 2002, elle suit son mari en expatriation à l’étranger tout en continuant à s’intéresser à la science et au fantastique. Elle se passionne pour les pouvoirs latents du cerveau, thème récurent de ses œuvres. Elle aime également explorer les relations entre l’humain et l’animal, et découvre le monde végétal... Ses histoires s’inspirent librement des légendes et des grandes épopées romanesques. La nature y est omniprésente, en tant que décor mais aussi et surtout en tant que puissance hostile refusant l’hégémonie humaine. Ses auteurs préférés sont souvent classiques : Joseph Kessel, Hector Bianciotti, H.P. Lovecraft, Frank Herbert, JRR Tolkien, Anne McCaffrey, Marion Zimmer Bradley, Stephen King, Dan Brown, James Herbert, Robin Cook, Tanith Lee, Anne Rice... Elle apprécie énormément Pierre Bordage ou Jean-Christophe Grangé et Serge Brussolo. Elle avoue également prendre beaucoup de plaisir à lire Juliette Benzoni et ses reconstitutions historiques si romantiques !

Source : Diffusion-Distribution Lokomodo

 

Livres de l'auteur chroniqués :

Arkem 1 : Yanis, Déesse de la Mort, de Valérie Simon

yanis.jpgNée dans la douleur et dans la mort, fille d’un démon de Rhynantes et d’une Princesse des Elfes, elle est l’héritière de deux races qui se haïssent et qui ne cherchent qu’à se détruire. 
Élevée dans les mystères d’un culte issu des profondeurs de temps révolus, elle est l’image radieuse de la mort, la réincarnation d’une déesse terrible. 
Mais son héritage la tourmente. 
Que lui veulent cet elfe, cet oiseau noir bavard, ce magicien troublant, et quels sont ces pouvoirs qui la hantent et qu’elle n’ose deviner ? De la pierre pâle aux reflets liquides qu’elle porte depuis sa naissance, elle ne sait rien, sinon qu’elle a en elle une étrange chaleur, et qu’elles sont liées par une puissance inconnue. 
Mais dans la sombre tour de Ragnarok, les forces issues des ténèbres se rassemblent.
Et Raban Siwash, l’Innommable, n’aura de cesse de la rejoindre pour la tuer.

 

Arkem 2 : Sinièn, Déesse de la Vie, de Valérie Simon

sinien.jpg« Dans sa fuite éperdue devant les forces du mal, elle ne sait qui croire ou qui suivre. Derrière elle, le Shegir répand son haleine putride, écrase tout de sa masse hideuse et la traque sans répit. Devant elle, il n’y a rien, que la promesse de sa perte et de celle de la pierre d’Arkem. Alors celle qui n’est pas la déesse de la mort, qui est devenue Sinièn, ne peut que fuir, fuir les ténèbres, fuir la réalité, fuir ceux qui lui veulent du bien : Kéo Seaghan, Mage de Lannilis, son chevalier servant et son persécuteur ; Héran le Prince loup-garou, si beau et si animal ; les magiciennes d’Oonagh et leur rejet des hommes ; le peuple des Elfes dont elle parle la langue sans jamais l’avoir apprise ; la reine des licornes qu’elle reconnaît sans jamais l’avoir rencontrée. »

 

 

Mysteria

Mysteria tome 1 : La Captive des Hommes de Bronze, de Valérie Simon

9782809818512 001 g 220x341 Sur la planète sauvage de Mysteria, Jim, 10 ans, et Jessica sont les seuls survivants du massacre qui a vu périr leurs parents, des pionniers à la tête d’une ferme, et leur petit frère. Ils sont kidnappés par leurs agresseurs, de mystérieux primitifs à la peau couleur de bronze, les De-Shirs. Alors qu’ils sont emmenés vers les lointaines montagnes du Sardan, Jim s’échappe mais est contraint d’abandonner sa petite sœur, âgée de 3 ans.
Des années plus tard, devenu médecin sur Terre, persuadé que Jessica est encore en vie, il retourne sur Mysteria pour tenter de la retrouver. A peine arrivé sur la planète, on l’accuse de meurtre. Il est emprisonné et livré à un geôlier sadique.
Mysteria est un monde de prédateurs aux pouvoirs étranges, où les plantes douées d’intelligence sont carnivores et où les tempêtes ravagent tout. La colonie d’humains qui y vit – des repris de justice – n’obéit à aucune règle ; la violence y est reine. Le chemin menant jusqu’à Jessica risque d’être semé d’embûches…

Séismes, de Valérie Simon

1540 1a Gabrielle, journaliste, arrive à Bucarest juste avant un violent séisme. Réfugiée dans des souterrains investis par des mendiants, la jeune femme rencontre une petite fille ayant survécu à la morsure d'un vampire. Sur fond d'apocalypse, elle enquête, guidée par le beau Pasha dont les apparitions aussi fugaces que séduisantes l'attirent irrésistiblement.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/11/2016