Pierre-Henri Tavoillot

pierre-henri-tavoillot.jpg

Biographie de l'auteur

Pierre-Henri Tavoillot est un philosophe français. Maître de conférences en philosophie à l'université Paris Sorbonne-Paris IV, président du Collège de philosophie, membre du Conseil d'analyse de la société, il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Philosophie des âges de la vie : pourquoi grandir ? pourquoi vieillir ? (avec Éric Deschavanne, Hachette, « Pluriel », 2008) et Qui doit gouverner ? Une brève histoire de l'autorité (Grasset, 2011).

Livres de l'auteur chroniqués

Parents-Enfants 100 textes sur la famille et l'éducation. Préface de Cathernie Dolto et Avant Propos de Dominique Marcelli

parents-enfants.gifFamilles, je vous aime !
De Plutarque à Brassens ou Grand Corps malade, en passant par Balzac, Colette ou Calamity Jane, voici un passionnant parcours littéraire qui explore le plus vieux lien du monde : celui qui unit des mères et des pères à leurs enfants, une génération à la suivante.

Introduits par le philosophe Pierre-Henri Tavoillot et le pédopsychiatre Daniel Marcelli, ces textes, réunis avec la Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs, nous entraînent au coeur des relations familiales, dans les mots de l'intime, là où se tisse ce lien si puissant et indéfectible, d'un amour sans limites ou d'un désamour sans nom, entre souvenirs amers ou joyeux, et nous replongent dans quelques méthodes d'éducation, affectueuses, rigoureuses, parfois cuisantes.

Ces multiples regards d'écrivains, philosophes, pédagogues, humoristes, nous rappellent que les questionnements sur la parentalité, sur ce qui unit les jeunes à leurs aînés, ne datent pas d'aujourd'hui. Déjà Socrate, au IVe siècle avant J.-C., se lamentait : « Lorsque les jeunes méprisent les lois puisqu'ils ne voient plus au-dessus d'eux l'autorité de rien ni de personne, alors en toute jeunesse et en toute beauté c'est le début de la tyrannie. »
De quoi nous faire sourire parfois, nous aider à prendre une certaine distance et nous interroger sur nous-mêmes aussi. Il faut bien que jeunesse se passe !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau