Tito

tito.jpg

Tiburcio de la Llave, alias TITO, est né le 4 mai 1957 près de Tolède (Espagne). A l'âge de six ans, il quitte son pays et s'installe dans la région parisienne où il vit encore aujourd'hui. En 1974, il étudie les arts graphiques au lycée de Sèvres et crée le fanzyne Cyclone où il publie ses premières bandes dessinées. A vingt ans, il entre dans un studio de publicité. Sa véritable carrière de dessinateur de BD ne débute qu'en 1980 lorsqu'il crée pour "Aïe !"puis pour le magazine Circus la série Jaunes sur un scénario de Jan Bucquoy. Inspecteur de police, en Belgique, Jaunes est un personnage tourmenté par le souvenir de son père juif, mort pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les dessins de Tito sont clairs, précis, le décor minutieux, réaliste. L'intrigue, plus politique que policière causera quelques difficultés au journal Circus qui se verra interdit en Belgique suite à la publication de Jaunes : Affaires royales. C'est également en 1980, que Tito signe dans la revue (A SUIVRE) les premières planches de sa série Soledad. Devenu scénariste et dessinateur, Tito traduit l'atmosphère des petits villages espagnols à travers des scènes où se résume en quelques pages toute l'intensité de l'Espagne. Tout y est : le rythme de la vie, les vieux, la religion, la pauvreté, la mort, l'amour, la solitude, la lumière. À partir de 1982, Tito s'adresse aux jeunes en publiant dans Okapi les premiers épisodes de Tendre Banlieue (éditions Bayard, à présent disponible chez Casterman). À travers une bande de copains, comme en connaissent tous les adolescents d'aujourd'hui, il nous dépeint la vie de banlieue, ses cités, ses quartiers, ses clans. Le ton est juste et les ados ne s'y trompent pas. Au fil des ans, Tito instaure une vraie complicité entre lui et ses lecteurs. En 1998, il reprend, chez Casterman, la série Soledad initialement publiée par Glénat. Quant à Tendre Banlieue, la série s'enrichit régulièrement de nouveaux épisodes et de nouvelles thématiques, pour le plus grand plaisir de lecteurs toujours plus nombreux.

Source : Casterman

 

Livres de l'auteur chroniqués :

Le choix d'Ivana, de Tito

ivana.jpgSarajevo, juillet 2008. Dans la capitale martyre de Bosnie-Herzégovine, où la vie a peu à peu repris son cours depuis la fin du conflit dans l’ex-Yougoslavie, on se réjouit de l’arrestation de Radovan Karadzic. Mais Ivana, que l’on sent tourmentée par les souvenirs douloureux des années de guerre, semble avoir du mal à se joindre à la liesse. 
On comprendra peu à peu que la jeune femme est hantée par la mémoire d’un événement tragique ... Il lui faudra tout son courage pour oser suivre son instinct et partir sur les routes d'Europe à la recherche de son passé !

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau