Didier Van Cauwelaert

Biographie de l'auteur

Didier Van Cauwelaert débute l'écriture à sept ans. Dès son jeune âge, il se met à envoyer ses ouvrages à des maisons d'éditions et essuie de nombreux refus. C'est à 22 ans en 1982, que son premier roman Vingt ans et des poussières est publié aux Éditions du Seuil. Ses trois romans suivants sont également publiés chez cet éditeur.

Son roman Un objet en souffrance en 1991 marque son changement d'éditeur. Il quitte les Éditions du Seuil au profit des Éditions Albin Michel. Malgré l'obtention de divers prix tout au long de sa carrière, on retient principalement le Prix Goncourt en 1994 pour Un aller simple.

Il possède une œuvre riche en ouvrages, une petite vingtaine de romans, quelques pièces de théâtre et écriture de spectacles musicaux.

L'auteur se qualifie de « romancier de la reconstruction ». Ses ouvrages pour la plupart abordent la reconstruction d'être humains en difficultés, en souffrance. Il prétend aussi être le produit de ses livres et déclare qu'il ne faut pas voir dans ses livres le produit de sa vie. Il cite pour maîtres d'écriture de grandes figures de la littérature français et notamment Marcel Aymé et Romain Gary.

Didier Van Cauwelaert a également travaillé pour le cinéma en tant que scénariste et a réalisé deux films.

En mars 2009, il est candidat à l'Académie française au fauteuil de Maurice Rheims. Les Immortels lui préfèrent François Weyergans.

(Source Albin Michel)

 

Livres de l'auteur chroniqués

La nuit dernière, au XVe siècle

Comment vivre une histoire d'amour avec une jeune femme du XVe siècle, quand on est contrôleur des impôts à Châteauroux en 2008 ? Est-il rattrapé par une passion vécue au Moyen Age, ou victime du complot diabolique d'un contribuable ? Si la réincarnation existe, quel est son but ? Faut-il revenir sur les pas d'un autre, pour découvrir enfin qui l'on est ? Peut-on modifier le passé ? Peut-on réussir deux vies à la fois ?

 

 

 

Martin Harris 1 : Hors de moi (Sans identité), de Didier Van Cauwelaert

 « J'ai tout perdu, sauf la mémoire. Il m'a volé ma femme, mon travail et mon nom.

Je suis le seul à savoir qu'il n'est pas moi : j'en suis la preuve vivante.

Mais pour combien de temps ?

Et qui va me croire ? »

Dédoublement, folie, manipulation mentale ? Explorant une nouvelle fois les mystères de l'identité, Didier van Cauwelaert a écrit un suspense hallucinant, l'odyssée d'un homme seul en lutte contre le mensonge de son entourage... ou sa propre vérité.

 

Martin Harris 2 : Double identité, de Didier Van Cauwelaert

double-identite.jpg« Martin Harris avait deux passions : sa femme et une plante. Je suis seul aujourd’hui à pouvoir les sauver. Mais comment protéger une femme lorsqu’on est traqué sans relâche par les services secrets ? Et comment libérer une plante médicinale volée aux Indiens d’Amazonie par le numéro un mondial des cosmétiques ? Une plante qui pourrait guérir des milliers de malades et qui, victime d’un brevet exclusif, ne sert qu’à fabriquer la plus chère des crèmes antirides. »

 

 

  

Le journal intime d'un arbre, de Didier Van Cauwelaert

le-journal-intime-d-un-arbre.jpg« On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans et j'ai connu toute la gamme des émotions humaines. Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu'une jeune fille a sculptée dans mon bois? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j'essaie de comprendre pourquoi je survis. Ai-je une utilité, une mission, un moyen d'agir sur le destin de ceux qui m'ont aimé ? »

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/06/2013